Les tendances qui façonnent l’industrie pharmaceutique en Afrique

1
  • Andrew Mitchell
    Andrew Mitchell

    « Imagine the future » : La confĂ©rence annuelle rĂ©gionale de DHL « Life Sciences & Healthcare » a pour thème la chaĂ®ne logistique des sciences de la vie et la santĂ© et l’amĂ©lioration du secteur des sciences de la vie et de la santĂ©.

  • L’Afrique vue comme un marchĂ© Ă  un haut potentiel pour les sociĂ©tĂ©s des sciences de la vie et de la santĂ©

 

 

22 octobre 2015 : La croissance des marchés développés stagnant, les sociétés du marché des sciences de la vie et de la santé cherchent de plus en plus à se développer en Afrique.

 

Ce sont les propos de Andrew Mitchell, PrĂ©sident de DHL EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) Sciences de la vie et SantĂ© Ă  « DHL Customer Solutions & Innovation », qui est intervenu Ă  la 5e confĂ©rence annuelle de DHL « Life Sciences & Healthcare » qui s’est tenue aujourd’hui Ă  Johannesbourg en Afrique du Sud. Il a dĂ©clarĂ© que cette tendance requiert que les acteurs de l’industrie mondiale adoptent des stratĂ©gies plus judicieuses afin de mener Ă  bien leurs opĂ©rations sur le continent.

 

Concernant l’Afrique : « Un continent d’opportunitĂ©s pour les patients de l’industrie pharmaceutique1», article de McKinsey & Company, la valeur de l’industrie pharmaceutique en Afrique a connu une hausse spectaculaire en 2013 en atteignant 20,8 Md $ contre Ă  peine 4,7 Md il y a 10 ans, et passera de 40 Ă  65 Md $ d’ici Ă  2020. Il dĂ©clare Ă©galement qu’entre 2013 et 2020 les prescriptions de mĂ©dicaments devraient atteindre un taux de croissance annuel moyen de 6 % en Afrique, avec 9 % pour les mĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques, 6 % pour les mĂ©dicaments sans ordonnance et 11 % pour le matĂ©riel mĂ©dical.

 

Mitchell dĂ©clare que lorsqu’il a dĂ©butĂ© dans le transport des mĂ©dicaments en Afrique, l’industrie avait dĂ» relever de nombreux dĂ©fis fondamentaux tels que, garantir le contrĂ´le de la tempĂ©rature dans diffĂ©rents environnements conformĂ©ment aux règlements sur les Bonnes pratiques de distribution des dispositifs mĂ©dicaux, la rentabilitĂ©, la conformitĂ© Ă  la règlementation du commerce et l’innovation pour une amĂ©lioration continue, toutes des conditions clĂ©s pour rĂ©ussir. « Lors de cette confĂ©rence, nous avons souhaitĂ© parler des changements affectant notre industrie et discuter des meilleures stratĂ©gies pouvant ĂŞtre adoptĂ©es en matière de gestion de la chaĂ®ne logistique pour capitaliser sur le potentiel de croissance de l’Afrique et parvenir Ă  se conformer aux règlementations, » dit Mitchell.

 

Des reprĂ©sentants de sociĂ©tĂ©s pharmaceutiques et de santĂ© leaders Ă©taient prĂ©sents Ă  la confĂ©rence pour parler des dernières tendances, innovations et solutions ayant un impact sur la chaĂ®ne logistique des sciences de la vie, avec une orientation spĂ©cifique sur l’Afrique en tant que rĂ©gion Ă  haut potentiel de croissance.

 

Hennie Heymans, Directeur gĂ©nĂ©ral de DHL Express Afrique subsaharienne, a dĂ©clarĂ© que la logistique est considĂ©rĂ©e depuis longtemps comme un facteur de soutien clĂ© dans le secteur des sciences de la vie, mais que son importance prend rapidement de l’ampleur en raison de l’intĂ©rĂŞt majeur des sociĂ©tĂ©s de produits pharmaceutiques pour les marchĂ©s Ă©mergents.

 

Il dĂ©clare que de nombreuses tendances façonnent ce secteur, l’une d’entre elles Ă©tant l’urbanisation. « DHL s’attend Ă  ce que les fabricants de produits pharmaceutiques et de matĂ©riel mĂ©dical dĂ©veloppent leurs capacitĂ©s dans les grandes villes d’Afrique, et un jour dans les villes Ă©mergentes et mĂŞmes dans les zones rurales, et qu’en consĂ©quence plusieurs approches se profilent pour la distribution et la logistique.»

 

Heymans a ajouté que le commerce électronique transforme également fondamentalement la chaîne logistique pour le commerce des entreprises aux particuliers (B2C)/marchés des médicaments sans ordonnance des sciences de la vie, tels que les cosmétiques, les vitamines, les lentilles de contact et la nutrition ainsi que les marchés mettant en relation les clients/fournisseurs (B2B), tels que les fournitures pour diagnostics et laboratoires.

 

« Nous pensons que les fabricants de produits pharmaceutiques construiront des rĂ©seaux de distribution plus directs jusqu’Ă  l’utilisateur final, et dĂ©velopperont aussi leurs propres opĂ©rations de commerce en ligne ou distribueront leurs produits par l’intermĂ©diaire de plateformes externes. »

 

Heymans dĂ©clare que les changements sur le marchĂ© et la dĂ©centralisation de la chaĂ®ne logistique conduiront Ă  la construction de nouvelles routes de transport. « Dans certaines parties de l’Afrique, les mĂ©canismes de la chaĂ®ne d’approvisionnement et de distribution reprĂ©sentent toujours des dĂ©fis, qui vont des infrastructures inadĂ©quates et non dĂ©veloppĂ©es aux règlementations spĂ©cifiques de certains pays. En raison de chaĂ®nes logistiques plus complexes, les acteurs politiques internationaux imposent des règlementations plus strictes aux fabricants et aux logisticiens, et les dĂ©lais de dĂ©douanement et de retards rĂ©glementaires potentiels peuvent influencer les chances d’un produit de parvenir au laboratoire ou chez le client.

 

Pour que les fabricants de matĂ©riel mĂ©dical et de produits pharmaceutiques soient plus compĂ©titifs en Afrique, ils doivent faire preuve d’innovation, et s’adapter aux nouvelles normes rĂ©glementaires et aux exigences de la distribution des produits, dĂ©clare Heymans. « Les fournisseurs souhaitant capitaliser sur la croissance du continent dans ce marchĂ© doivent chercher Ă  former un partenariat avec des fournisseurs locaux, en mesure de mettre en Ĺ“uvre et de gĂ©rer des chaĂ®nes logistiques complexes tout en traitant les marchĂ©s et les dĂ©fis complexes des marchĂ©s sur le continent. »

 

– FIN –

 

1 McKinsey & Company : Afrique : article : « Un continent d’opportunitĂ©s pour les patients de l’industrie pharmaceutique »

 

Concernant la conférence régionale de DHL « Life Sciences & Healthcare » :

 

La conférence régionale de DHL « Life Sciences & Healthcare » organise des ateliers interactifs sur les thèmes de, la logistique et les hôpitaux, la croissance au-delà des frontières, règlements douaniers et simplifications des procédures.

 

Par ailleurs, le Conseil de l’ordre MĂ©dical (DĂ©partement de la santĂ© publique), en la personne de Mme Karen Ford nous a fait partagĂ© les dĂ©veloppements envisagĂ©s dans le secteur de la conformitĂ© règlementaire.

 

Patrick Figgis (Royaume-Uni) de Price Waterhouse & Coopers, responsable mondial pour le secteur de la santé, a présenté les développements envisagés dans le secteur de la santé en Afrique et mondialement.

 

L’utilisation des rĂ©seaux informatiques pour cet Ă©vĂ©nement a permis aux experts de l’industrie d’avoir un Ă©change de vues plus profond sur les futurs dĂ©veloppements des secteurs des sciences de la vie et de la santĂ© en Afrique, et a encouragĂ© l’Ă©change d’idĂ©es et de nouvelles solutions logistiques.

 

Contact presse :

Megan Collinicos

Responsable : Relations publiques et publicité, Afrique subsaharienne

DHL Express

Tel +27 21 409 3613 Mobile +27 76 411 8570

megan.collinicos@dhl.com

 

Sur Internet : www.dpdhl.de/presse

Nous suivre sur : www.twitter.com/DeutschePostDHL

DHL – La société logistique du monde entier

 

DHL est le leader mondial dans l’industrie de la logistique. Les divisions de la sociĂ©tĂ© DHL offrent un portefeuille de services logistiques inĂ©galables, de la livraison de colis sur le territoire national et international, des envois express dans le monde entier par route, par air et par mer, Ă  la gestion de la chaĂ®ne d’approvisionnement industrielle. Avec plus de 325 000 employĂ©s dans plus de 220 pays et territoires dans le monde, DHL rapproche les gens et les entreprises en fournissant des services sĂ»rs et fiables permettant des flux de commerce mondiaux. Avec des solutions spĂ©cialisĂ©es pour les marchĂ©s et les industries en expansion, tels que le commerce en ligne, la technologie, les sciences de la vie et la santĂ©, l’énergie, l’automobile et ses points de vente, un engagement Ă©prouvĂ© et une prĂ©sence sans Ă©gal sur les marchĂ©s en dĂ©veloppement, DHL est sans aucun doute « La sociĂ©tĂ© logistique du monde entier ».

 

DHL fait partie du Deutsche Post DHL Group. Le Groupe a gĂ©nĂ©rĂ© des revenus de plus de 56 milliards d’euros en 2014.

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un Continent importateur! Quand j’ai vecu en Europe,ce qui m’a surpris le plus ,cest l’autosuffisance que les pays Europeens accordaient au secteur pharmaceutique.Chaque
    pays produit ses propres medicaments et c’est la licence de fabrication qui circule entre les pays.Ici,en Afrique,on imporrte tout.Ainsi ,une grande partie des medicaments importes sont des produits faux,frelates.21 milliards de dollars financeraient bien une structure ,un systeme de fabrication de l’industrie pharmaceutique Africaine,Des centres de recherchĂ©,des laboratoires de fabrication et de test des medicaments jusqu’aux reseaux de distribution des medicaments.Au lieu de faire des foyers nationaux de fabrication des medicaments,ces laboiratoires de fabrication seront concus sur le plan regional de la Cedeao,Sadec ,etc.Il y a queques annees ,la Directrice de la Pharmacie de la Thailande avait propose son assistance aux pays Africains pour la productun des medicaments contre le SIDA.Aucun pays Africain n’a exprime de l’interet pour sa proposition.Nous avons des plantes herbales miraculeuses dont les extracts pourront propulser l’expansion de la pharmacopee Africaine ,aucun pays ,sauf peut-etre l’Afrique du Sud ,ne s’y interesse.Les representants des pays developpes ne manqueront pas ,bien heureusement, d’en profiter et de nous fabriquer nos medicaments de demain dont les couts de transport devraient financer l’industrie pharmaceutique Africaine.

Comments are closed.