Lettre ouverte à monsieur le premier ministre, chef du gouvernement

11

Monsieur le Premier Ministre,

Le mois bénit du Ramadan vient de s’achever et, par la Grâce de Dieu Le Tout Puissant, dans un climat social apaisé pour tous les fidèles musulmans et tous les travailleurs de notre pays ; malgré la crise sécuritaire que nous traversons dans le nord de notre pays. Par la Grâce de Dieu Le Tout Puissant, les salaires ont été payés par avance, mais surtout les prix des denrées n’ont connu aucune hausse du fait de l’exonération fiscale que votre équipe a bien voulu consentir et en même temps qu’elle s’est assurée de sa répercussion sur les prix sur le marché.

 Monsieur le Premier Ministre, même si vos prédécesseurs ont eu à accorder les mêmes avantages fiscaux, ils n’ont jamais eu, ni le courage politique, ni l’honnêteté morale d’en contrôler, comme vous l’avez fait, leur incidence sur les prix. C’est vous dire, Monsieur le Premier Ministre, combien les exonérations fiscales consenties dans le cadre de la mise en Å“uvre des politiques publiques de lutte contre la pauvreté, n’ont jamais été aussi correctement gérées pendant ces vingt dernières années et autant profité aux populations qui en sont les vraies bénéficiaires.

Monsieur le Premier Ministre, lorsque, en simple représentant des travailleurs de mon pays, je me suis permis de rappeler, à l’occasion des négociations Gouvemement/UNTM en 2005, l’inapplication de l’Ordonnance N°92-021/P-CTSP du 13 avril 1992 autorisant le Gouvernement à fixer les prix en période de crise, quelle ne fut ma surprise de constater d’une part, que nos interlocuteurs du Gouvernement ignoraient l’existence de cette Ordonnance et d’autre part, d’avoir, par la suite, été accusé « d’humilier le Gouvernement » en produisant une copie de ladite ordonnance.
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, c’est donc pour avoir «humilié» cette équipe qu’à l’issue de mon mandat au Conseil Economique Social et Culturel en Septembre 2009, j’ai été empêché à dessein de rejoindre mon corps d’origine durant trois (3) années successives. Finalement, c’est le 11 mai 2012 que ma remise à disposition de la Direction Générale des Douanes fut autorisée par votre Gouvernement bien sûr.

L’histoire n’a nullement mis du temps à juger, car votre équipe vient d’apporter la solution à l’un des problèmes que notre organisation syndicale a toujours soumis aux autorités de notre pays.

C’est pour cette raison qu’en prenant le Peuple Malien à témoin et tous les travailleurs de la République, je pris Allah Le Tout Puissant de vous donner à vous et à votre équipe, la force nécessaire pour assurer les missions combien importantes que l’histoire vient de vous confier. Que Dieu Le Tout Puissant bénisse le Mali. AMEN

MOHAMED BASSIROU CAMARA
 Chevalier de l’Ordre National

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Merci Mr, vous n’êtes pas un « ingrat » et votre témoignage permettra de voir que nous avons des choses positives dans ce pays !!! Que tout n’est pas négatif comme le font croire certaines presses !!! Bonne continuation !!! On n’a pas besoin de rentrer dans un gouvernement pour être reconnaissant 💡 💡

  2. Honte a MODIBO Diarra un veritable manipulateur, malhonnete… Science sans conscience n’est que ruine de l’ame. Apres avoir dissumulé la décision de la cour consitutionnelle, maintenant il joue vraiment avec le peuple et une classe politique frileuse. De quelle legitimité jouit il pour justifier un tel comportement…..

    Il est incapable, on le dira toujours tant que il se conduitra comme un farfelu. Dieu Sauve le Mali des mains de ce gros lard….. déboussolé.

  3. ce gouvernement a comme priorité la recuperation de nos régions nord occuper en totalité après son abandon par l’armée quesque se gouvernement a fait pour sauver nos parents aux nord vous n’avez pas honte de félicité ce gouvernement qui depuis 5 mois na rien fait de concret pour libérer nos frères donc pour vous c’est votre marmite aux sud qui compte pas le nord nous nos vivons dans l’esclavage aux nord c’est grave en plus monsieur rien na baisser aux mali s’il a baisse c’est la loi du marcher moins d’acheteur crise oblige les prix baisserons encore car le pays tourne a 50% DE SES CAPACITÉS DEPUIS 5 MOIS LA TENDANCE A LA BAISSE CONTINUERA C’EST la loi du marché nous devons faire très attention a ce que nous disons maintenant car le pays est divisé 🙄 😆 😳 🙄

  4. ce gouvernement a comme priorité la recuperation de nos régions nord occuper en totalité après son abandon par l’armée quesque se gouvernement a fait pour sauver nos parents aux nord vous n’avez pas honte de félicité ce gouvernement qui depuis 5 mois na rien fait de concret pour libérer nos frères donc pour vous c’est votre marmite aux sud qui compte pas le nord nous nos vivons dans l’esclavage aux nord c’est grave en plus monsieur rien na baisser aux mali s’il a baisse c’est la loi du marcher moins d’acheteur crise oblige les prix baisserons encore car le pays tourne a 50% DE SES CAPACITÉS DEPUIS 5 MOIS LA TENDANCE A LA BAISSE CONTINUERA C’EST la loi du marché nous devons faire très attention a ce que nous disons maintenant car le pays est divisé 🙄 😆 😳

  5. Que du mensonge. Le kilo de mil à 400F CFA, c’est du jamais vu au Mali avant le gouvernement de votre sauveur. Si le mil n’a été subventionné, j’en conviens, il se consomme beaucoup pendant le mois de Ramadan et nous avons dû l’acheter plus cher que le riz. Bravo. La qualité du riz importé doit tempérer nos élans thuriféraires. Ensuite ce qui importe c’est le prix, mais également la justesse des mesures. Lorsque vous acheter un kilo de riz,il n’y a aucune garantie que la balance de votre domicile indique le même poids. Bien sûr que vous êtes soumis à la même gravitation pour ne pas entrer en contradiction avec la célèbre formule de e=mc2. Pendant qu’on y est pour que le gouvernement dont on nous bassine qu’il est faiseur de miracle, pourquoi n’exige-t-il pas l’affichage des prix dans les magasins comme dans les koroboro-boutigui?
    Ça se fait au Sénégal, alors si par extraordinaire le gouvernement de l’interplanétaire venait à le réussir au Mali, ne venez pas nous dire qu’il en est l’inventeur.

  6. Merci pour ce témoignage. Disons que le peuple malien dans sa majorité appréciait le gouvernement de CMD. Fiers de sa reconduction ,nous lui souhaitons beaucoup de courage et l’encourengons dans l’accomplissement des deux taches essentielles qui lui ont été confiées à savoir la libération du Nord et l’organisation d’élections libres et tranasparentes.
    Que Dieu sauve le Mali

  7. Nous malien du nord sont en ce mémé moment réduit en esclave. Si tu veux une place trouve un autre argument rien ne va au mali.

  8. Humiliation de tout genre, Mort tragique et enfer aux faucons de la République 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  9. VOTRE REACTION MOUHAMED EST FRANCHE. QUE LE BON DIEU NOUS PROTEGE. MAIS ILS FAUT SAVOIR QUE DE 1991 JUSQU’AU 22 MARS 2012 IL N’Y A JAMAIS EU DE DEMOCRATIE OU DE JUSTICE AU MALI. QUE VOUS VOULEZ VOUS NOS DIRIGEANTS ONT TOUJOURS ETE DES COMMERCANTS, DES TRANSPORTEURS ET JE NE SAIS QUOI, DONC ILS POUVAIENT QU’IGNORER LES EXONORATIONS ET TOUT. DIEU AIME LE MALI. QUE DIEU PROTEGE LE MALI. AMEN.

  10. Merci Monsieur Mohamed pour ce temoignage. Souhaitons à cette équipe gouvernementale d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés. Le Mali a des hommes et des femmes valides. On les avait juste privé du droit d’expression. Nous étions dirigés par les mediocres. Vive la renaissance du Mali.

Comments are closed.