Lettre ouverte au Président Nigérian Muhammadu Buhari

2
le président Muhammadu Buhari
le président Muhammadu Buhari

L’Afrique africaine a accueilli avec joie votre élection à la Magistrature Suprême du Nigeria

La Fédération du Nigeria, ce grand pays africain, réellement indépendante, fait la fierté et la dignité des peuples africains. Votre prédécesseur avait relégué le Nigeria aux niveaux des pays africains francophones néocolonisés par la France (francophonie, Franc CFA, Armée française). Après plus de cinquante (50) ans d’indépendance, l’Afrique francophone reste sous la domination française. Exceptés les règnes des Présidents Sékou Touré, Modibo Kéïta (récupéré aujourd’hui par ceux qui l’ont renversé et ses détracteurs) et Thomas Sankara. L’Afrique francophone n’a connu qu’une ” indépendance virtuelle “. La Fédération du Nigeria qui a lutté pour préserver son intégrité territoriale et sa souveraineté vis-à-vis des puissances coloniales, doit éviter toute inféodation à la France qui s’est efforcée naguère à détruire son unité en soutenant la sécession  du BIAFRA. Les Nigérians doivent avoir à l’esprit la politique néfaste que mène la France en Afrique Subsaharienne. Dans la guerre contre Boko HARAM, la France se positionne en sauveuse du Nigeria et de ses voisins néocolonisés en vous invitant ainsi que ses valets francophones à une réunion à Paris. Pourquoi à Paris ? Pourquoi pas en Afrique ? La France méprise les peuples africains et soutient les Président corrompus et apatrides. Son intervention militaire au Mali dont elle se vante, n’a servi et ne sert qu’à ses intérêts néocoloniaux (uranium au Niger, ressortissants français).

En conséquence, vous ne devez pas être dupe de l’attention que la France manifeste dans la lutte contre Boko HARAM.

L’intervention française au Mali est en train de devenir un cauchemar pour ce pays. Vu les agissements de la France dans cette crise politico-militaire, la paix tarde à venir dans ce pays. Introduire la France dans le conflit nigérian n’apportera rien de positif dans ce pays, bien au contraire, il ne servira qu’à attiser la haine entre les ethnies nigérianes. Diviser pour régner a toujours été la politique de la France en Afrique.

La France est une puissance moyenne qui n’a pas la capacité de régler durablement un conflit armé. Elle excelle à mettre l’huile sur le feu comme on le voit en Syrie et comme on l’a vu dans les négociations Irano-occidentales. Les peuples nigérian et africain vous demandent de ne pas tomber dans le jeu français qui ne pourra que ternir votre image de Président intègre et patriote dont vous a crédité le peuple nigérian.

 

Tiécoro DIAKITÉ

Docteur en Economie du Développement (Paris I)

Ancien Ministre

Ancien Expert principal du BIT

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Je suis en accord total avec les propos de Tiécoro DIAKITÉ. rien à redire.
    Je suis heureux de savoir qu’il existe, encore, des africains qui ne sont pas dupes.

  2. Dommage que nous dirigeants ne métrisent absolument rien ou n’ont aucun projet pour leurs peuples.

Comments are closed.