Lettre ouverte du Collectif «Touche pas à mon Droit» au Député Konimba Sidibé

16 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Honorable Konimba Sidibé,

Le Collectif « Touche pas à mon Droit » vous adresse cette lettre ouverte pour vous exprimer toute sa déception de vous voir  vous rendre complice d’un jeu de duplicité et de confusion entretenu par le Ministre de la Fonction Publique quant à sa volonté de radier 263 jeunes maliens de la fonction publique. Vous n’avez fait que confirmer la rumeur selon laquelle les services du ministre Mamadou Namory Traoré et ses proches  n’ont eu de cesse de vous approcher sans relâche, pour vous faire changer d’avis. Eh bien vous avez changé d’avis, contre quoi ? Vous êtes le seul capable de le dire. Cependant nous avons constaté que vous ne pouvez rien faire de plus que ce que vous avez fait, pour poser des questions de complaisance et aider un ministre en difficulté en le caressant dans le sens du poil, omettant volontairement les instruments de droit qu’il a délibérément piétinés. C’est pourquoi votre monologue complaisant avec le ministre n’a trompé que vous-même. Vous avez répété ce que le ministre dit à tous ceux qu’il rencontre en privé et vos propos sont une pure répétition d’une scénette concoctée avec votre «interpellé». Votre façon de faire démontre tout de même le profond mépris que vous avez pour l’intelligence des Maliens à pouvoir discerner une interpellation tronquée et un règlement de comptes déguisé du vrai exercice démocratique. C’est pourquoi votre intervention a suscité des tollés désapprobateurs de tous vos collègues. Nous ne sommes ni les premiers, ni les seuls Maliens à être dans la fonction publique sans concours, vous le savez. Le délai de contestation du recrutement est forclos, vous ne l’ignorez pas. Le principe du droit acquis est un élément du droit malien, vous le savez aussi. Aucun de nos camarades ne s’est auto-recruté, c’est clair. Digne et responsable, le Ministre Moussa Sinko Coulibaly vous a volé la vedette en vous rappelant le principe de continuité de l’Etat et en signifiant pour sa part qu’il assumera l’œuvre de ses prédécesseurs. C’est ça le Mali. Votre fixation sur nous ne saurait être qu’une tentative pitoyable  de vengeance sur l’histoire dont, nous vous l’assurons, nous ne serons jamais les victimes. Ni vous ni le ministre n’êtes pas plus maliens que nous. La cité vous appartient autant qu’à nous et si nous devons la construire, nous devons regarder plutôt vers l’avenir que vers le passé, car quand un homme marche la face tournée vers l’arrière, il a toutes les chances de tomber. Mr le député Konimba Sidibé vient donc de signer une longue amitié avec Mamadou Namory Traoré ministre de la Fonction Publique, avec lequel il a passé seul à seul, 3 heures de temps mardi dernier, mais il n’a réglé aucun problème, ni fait avancer le pays d’un iota. Le député a sauvé d’éventuelles royalties, mais il ne peut nous enlever ni notre droit acquis, ni notre dignité de Maliens. Et comme le ministre sait que le débat est loin d’être clos, il se lance dans une fuite en avant, en disant ne plus vouloir revenir à l’Assemblée Nationale pour la même question. Il peut abuser de sa fonction de Ministre, mais qu’il sache qu’aucun abus ne saurait être éternel. Grâce à Dieu, aujourd’hui n’est pas la fin du monde, et tous les Maliens épris de justice se sont donnés le temps de se pencher sur le dossier de savoir que nous jeunes n’avons eu que le tort d’être considérés par certains comme l’agneau de sacrifice, d’une pompeuse mais douteuse et partielle volonté d’assainissement. Le Ministre a eu tout le loisir devant des questions comme choisies par lui-même et des réponses préparées de longue date. Un député, ancien ministre qui foule au pied le principe de la continuité de l’Etat, celui du droit acquis et qui tait volontairement toutes les similitudes précédentes, peut-il être considéré comme crédible ? Beaucoup avant nous ont été recrutés sans concours et beaucoup le seront dans de simulacres de «concours» et si c’est notre cas qui attire autant de méchanceté, nous nous assumerons jusqu’au bout. Jusqu’au bout avec l’aide de Dieu et celui du Peuple Malien dont le soutien nous est totalement acquis.

Bamako,

Pour le Collectif

Le Président

Hamadou KONDA



16 Réactions à Lettre ouverte du Collectif «Touche pas à mon Droit» au Député Konimba Sidibé

  1. Mme TOURE LOBO TRAORE

    Tout le médecin l’avocat n’est pas tenu pas le résultat de son travail. Cela reste à croire que les avocats qui disent pouvoir soutenir ces voleurs de l’Etat ont tout simplement besoin de leurs frais d’honoraire. C’est indigne et une honte d’avoir le titre de fonctionnaire sans passer par un concours.J’invite l’Etat à les mettre en prison et à dire le vrai droit.Ils font une mauvaise interpretation du droit. Les 90% des ces personnes étaient les vauriens de leur classe ont tout simplement ont acheté leurs diplomes. Leur compétence ne les permets pas d’etre fonctionnaire c’est pourquoi ils vont par la voie de la fraude. Quelle honte si vous etes des dignes maliens? L’honorable KONIMBA SIDIBE vaut infiniment mieux que les parents des faux fonctionnaires pour dire les voleurs,les ennemis du pays. Montrez nous que vous savez faire quelque chose.

  2. afka

    Mais le ridicule ne tue pas dans ce pays. Vous devez avoir honte d’être recruté à la fonction publique par trichererie à cause des brfas longs. Le temps de ATT est terminé cher Konta de Mopti. Vous devez mourrir plûtot que d’avoir honte. Quels maliens vous soutiennent. Ce que vous ne connaissez pas, c’est que tout le monde est content de votre radiation. Vous devez vous joindre à nous pour qu’on radie les autres recrutés frauduleusement pour la paix et la justice au Mali. Je sais vous avez été recruté à travers l’association Kaoural à Mopti. Cette fameuse association qui faisait recruter injustement les seuls jeunes de Mopti dans la fonction publique. Merci à va chercher du travail ailleurs.

  3. bougobali

    (si c’est notre cas qui attire autant de méchanceté, nous nous assumerons jusqu’au bout. Jusqu’au bout avec l’aide de Dieu et celui du Peuple Malien dont le soutien nous est totalement acquis).
    au lieu de te lamenter et d accuser les autres braves maliens il faut t en vouloir à toi d’abords pour avoir triche et payer 800 000 f avec remiz pour etre recrutré. detrompez vous, et lachez cette honteuz lutte, parceque tout le monde sait ce que vous pensez kil ignorent. ki ne connait pas ki ds ce pays là. bande de tricheurs reunis