Le Mali et sa gouvernance: Ă  qui la faute de cette fin si proche?

11

Un état sans transparence dans la gestion est un état condamné à mourir,
Un pays sans rĂ©gime structurĂ© s’Ă©croule indĂ©niablement sous le poids de la dĂ©magogie et du mensonge,
Un rĂ©gime sans vision claire est un rĂ©gime qui vacille et probablement entraĂ®ne avec lui les acquis du peuple sinon l’avenir des enfants de la nation.

Il y a quelques semaines, pas si longtemps que ça, j’Ă©crivais que ” le Mali est devenu un marchĂ© ou dĂ©filent des pseudo-politiques qui se bradent les principes les plus Ă©lĂ©mentaires pour avoir juste un poste de……”, et j’ajoutais ” la nation malienne a besoin de ses vrais enfants pour la sauver et relever les dĂ©fis qui sont divers et très difficiles”. Deux semaines après, le constat est amère comme si les appels Ă  la conscience font assombrir les esprits d’Ă©veil, Ă  tel point qu’on imagine qu’au lieu d’avancer le pays recule, rien n’est plus Ă  continuer tout est Ă  refaire dans ce pays qui est ballottĂ© entre l’espoir d’un jour et la dĂ©sillusion apocalyptique de tous les jours.

Je m’explique:
Nous avons applaudi Ă  fort Ă©clat mardi dernier quand nous avons appris l’arrestation inĂ©dit d’un des dirigeants d’Ansar Dine, Ahmadou Ag Abdallah par le service secret malien, et transfĂ©rĂ© Ă  Bamako mercredi 27 juillet 2016. Mais Ă  regarder de près, c’est comme si l’on semble Ă©teindre le feu au sud ( s’il est vraiment Ă©teint) pour faire oublier la flamme qui brĂ»le au nord. Parce qu’en mĂŞme temps, le GĂ©nĂ©ral Gamou qui a jurĂ© de sauver l’honneur, est convoquĂ© a la prĂ©sidence pour se retirer sans dĂ©lai de Kidal ( au profit de qui???).
Et dans la mĂŞme foulĂ©e, on assiste Ă  la spectaculaire la photo du PrĂ©sident et son Directeur de cabinet ( avec rang de ministre) Ă  Paris devant le PrĂ©sident François Hollande accompagne de deux de ses conseillers. L’analyse de cette image montre quand mĂŞme un PrĂ©sident IBK attentif et fatiguĂ©. Mais quand on observe plus près, la scène ressemble Ă  la scène de théâtre spectaculaire d’un Directeur de Cabinet jouant avec son tĂ©lĂ©phone, ne se souciant guère des affaires du pays. C’est cela l’image de ce rĂ©gime aussi humainement pauvre et dĂ©pourvu de toute substance rĂ©elle de la bonne gestion des affaires avec sĂ©rieux et patriotisme. Il y a quelques jours, un monsieur me demandait si IBK aime le Mali; je lui ai rĂ©pondu avec conviction qu’on ne peut remettre en cause objectivement le patriotisme du PrĂ©sident mais, “Aimer son pays n’est pas une compĂ©tence surtout quand on manque d’hommes valables et dĂ©tachĂ©s des intĂ©rĂŞts personnels…..”.
Il faut dire, et cela est indĂ©niable que l’on ne peut plus aller plus loin dans l’absence totale d’autoritĂ© et de “Soyez âpres”.

Il revient donc au peuple malien de prendre conscience des limites de certains dirigeants de ce pays qui confondent mensonge, magouille, Corruption et vertus de la bonne gouvernance; comme si le vol, la dilapidation des biens publics, l’absence de vision claire dans la gestion du pays sont des valeurs de dignitĂ© et d’honneur Ă  prĂ©server. Qu’on taise cela est faire preuve de complicitĂ© et de lâchetĂ©, forme de crime contre le Mali.

Aux dirigeants, je vous invite Ă  regarder le Burundi et son voisin Rwanda, le Ghana et son partenaire Liberia, et bien d’autres pays qui montrent l’exemple de la bonne gouvernance. Et s’il n’y a plus place d’observation et de mimĂ©tisme politique, prenez courage pour dĂ©fendre l’honneur et l’indĂ©pendance de votre patrie. Pour cela, Ă©couter ceux qui disent Non Ă  l’ingĂ©rence, ceux qui disent Non Ă  l’exploitation de leur peuple, ceux qui disent Non Ă  la sous-tutelle et la braderie de leur richesse au profit d’un calme prĂ©caire pour asseoir un pouvoir qui n’a pas de pouvoir.

Quant Ă  la jeunesse, elle ne doit plus s’Ă©carter et se laisser quelque part manipuler par des vendeurs d’espoirs sans aucune envergure. C’est Ă  elle surtout que revient la noble et louable mission hĂ©roĂŻque de se rĂ©unir, se retrouver vaillamment pour sauver le Mali des vieux-vampires-suceurs-de-sang.

Pr. Clement DEMBELE

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Belle analyse Dr, que proposez-vous sincèrement aux dirigeants, au Gouvernement et aussi au peuple maliens concrètement qui puisse nous faire sortir de l’ornière que vous suggĂ©rez? Aussi pourriez-vous directement chercher Ă  rencontrer qui de devoir au Mali pour contribution et solution Ă  notre mal.

    • Pour rĂ©pondre Ă  votre demande, je fais dans quelques jours un ensemble de projets concrets sous forme de propositions sur le plan social, politique, Ă©conomique et culturel du Mali.
      Pr. Clement DEMBELE

  2. Après le pouvoir IBK que tous ceux qui ont eu Ă  gĂ©rer avec Alpha ne devient prĂ©sident de la rĂ©publique, sinon depuis 1991 c’est eux qui ont eu Ă  mettre ce pays dans cette misère avec la mauvaise gouvernance. Donc ils ont Ă©chouĂ© et ils n’ont rien Ă  nous dĂ©montrer encore.

  3. Dr DembĂ©lĂ© merci pour cette belle lecture mais a ce stade nous avons besoin besoin d’aller plus moins qu’une simple analyse car la situation est plus que critique et le pays est au bord d’une guerre civile.Avec la crĂ©ation de multiple groupe d’auto dĂ©fense de part et d’autre de kayes a kidal en passant par les peulh du macina et bientĂ´t les senoufos….
    Le mali n’est plus le temps de l’espoire..

  4. Ingérence, quelle ingérence? Le Mali a demandé secours à la France et la France a favorablement répondu.

    • vous pensez que la France qui n’arrive pas a gere ses propres problème va semploye a rĂ©soudre notre problème?
      N’est il pas temps pour nous de chercher a gere nos problèmes????n’est il pas temps que nous soyons rĂ©aliste?

Comments are closed.