Mali: Lettre ouverte sur visite d’Etat

3

Paris le 19/10/2015

 

 

 

A SON EXCELLENCE Mr LE PRÉSIDENT                                                                                         DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI                                                                                                         IBRAHIM BOUBACAR KEITA

 

 

 

OBJET : VISITE D’ETAT

 

ibk-hollandeVotre Excellence, alors que vous vous apprêtez à entamer ce que d’aucuns ont déjà qualifié de visite Historique, en France, du 20 au 24 octobre, permettez-moi en tant que Malien de l’extérieur ainsi que de seconde génération de me présenter avec les autres corps constitués afin de prendre place à bord pour un voyage introspectif.

 

Cher Président, que j’aurais aimé qu’en lieu et place d’un Boeing 737 présidentiel, vous et votre délégation eusses embarqué au sein d’un avion de ligne régulière d’une nouvelle compagnie nationale, régionale et panafricaine comme nous avons eu à en faire le plaidoyer il y’a de cela quelques semaines.

 

Mr le Président, que j’aurais aimé que la retransmission du vol inaugural des 2 Airbus A 320 de Congo Airways acquis sur fond propre par le Gouvernement de ce pays frère ce 09 octobre 2015, se fusse déroulé sous nos couleurs et dans notre pays, le Mali.

 

Mr le Président, savez-vous que votre ami, le Président Ould Abdel Aziz ne voyage que sur les avions de la Compagnie Mauritania Airlines, propriétés de l’Etat Mauritanien ?

 

Mr le Président, à votre arrivée en France, que j’aurais aimé que vous alliez rendre visite au Consulat du Mali à Bagnolet afin d’annoncer la fin de l’arbitraire et de la navigation à vue dans la délivrance des documents administratifs. Que vous auriez été reçue triomphalement par les maliens de la diaspora fatigués de devoir faire la queue dès 4 heures du matin pour espérer obtenir un ticket. Que j’aurais aimé que vous annonciez l’informatisation des démarches et le suivi par internet des demandes de certificats ou autres passeports.

 

Mr le Président, lors de vos probables rencontres avec la Diaspora au sein des foyers ou autres lieux de vie des maliens, que j’eusse aimé que vous portiez la reconnaissance officielle de l’Etat pour tous ses fils et filles aux cheveux blanchis qui ont quitté les leurs, bravé les hivers et soutenu leurs familles et villages à travers la construction d’écoles, de puits ou autres centres de santé.

Mr le Président ne peut-on pas imaginer de leur décerner en guise de reconnaissance de la nation, un titre honorifique, et ce, à chaque émigré malien retraité de cette 1ere génération ? Titre qui pourrait par exemple être porté sur le passeport et ouvrir droit à des facilités au Mali (dans les relations avec l’Administration ou les forces de l’ordre par exemple).

Il me semble que le respect des personnes âgées est une valeur cardinale chez nous, accordons donc à ces héros anonymes souvent non reconnus à leur juste valeur en France, le mérite qui leur revient.

 

Mr le Président, alors que les « partenaires » s’apprêtent à annoncer de nouveaux engagements financiers dont nous savons d’ores et déjà qu’ils seront dirigés pour leur plus grande part vers le Nord, inutile de vous dire, que nous, maliens de la diaspora issus de Kayes notamment, ne comprenons toujours pas cette prime à la rébellion (un puits sans fond depuis plusieurs décennies) alors que notre région est abandonnée à son triste sort par l’Etat, et ce, malgré le sacrifice constant de ses dignes fils et filles.

 

Mr le Président, nous, qui aimons à nous définir comme des musulmans pieux et sincères, savons bien comme l’a dit notre prophète sws que « la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit ». A quand alors, la fin de cette véritable mendicité d’Etat ?                                             Notre fierté devra être telle, lorsque nous viendrons en France pour signer des contrats d’acquisition de trains Alstom ou autres appareils à haute valeur technologique à l’image des autres dirigeants des Nations émergentes en « visite d’Etat ». Malheureusement, nous autres Maliens, en sommes encore réduit à nous enorgueillir de recevoir des dons/aides et autres subventions sans en connaître d’ailleurs les réelles contreparties.

 

Mr le Président, l’autre jour, sur la chaine de télévision France 2, nous avons eu droit à un reportage sur Singapour (dans l’émission un œil sur la planète), quelle réussite ce Singapour ! Aussi sous-développé que nous en 1960 et plus développé que la France en 2015.

Un voyage au cœur de l’excellence, où le mérite a cours à tous les échelons et nul n’est au-dessus de la loi. Un pays où les fonctionnaires sont évalués tous les 6 mois et bénéficient de gratifications motivantes. C’est assurément un exemple à suivre pour le Mali.

Mr le Président, s’il faudrait encore s’en convaincre, voilà une destination où plusieurs visites officielles seraient pleinement justifiées afin de s’imprégner de ce modèle élitiste. Voilà ce qu’il faudrait au Mali pour apprendre à pêcher selon le proverbe chinois et ainsi sortir du “sous-développement”.

 

Mr le Président, que j’aurais aimé qu’au retour de votre visite en France, que votre avion se posa avec des membres de la diaspora malienne sur l’aéroport Kayes Dag Dag afin d’inaugurer le dépôt kérosène. Que j’aurais aimé qu’en plus de la fin de ce chantier interminable, vous eusses annonciez la reprise des vols internationaux notamment sur Paris, avec une Compagnie propre et à des prix promotionnels pour tous. Quel enchantement il aurait été, pour les maliens de l’intérieur et les 4 millions de membres de la diaspora de pouvoir envisager des voyages courts et agréables de par le Monde. Que nous aurions alors salué votre visite d’ « Etat » et « Historique ».

 

Mais au lieu de cela, nous craignons plutôt une prime à la docilité décernée par cette France officielle, en guise de satisfecit pour accord de paix trouble, avec des effets d’annonce possible comme la mise en place de 1ères patrouilles mixtes au Nord afin de magnifier le succès franco-malien et accessoirement faire remonter un tant soit peu, la côte de popularité de François Hollande.

 

En espérant que nos craintes ne seront pas justifiées et que vous exploiterez pleinement les opportunités que représente un voyage en France pour le Mali d’abord.

Recevez Mr le Président, mes vœux de plein succès pour l’honneur et le bonheur des maliens.

 

De Paris, Franci, de la part d’un Malien de l’extérieur et de Seconde Génération absolument pas aigris ni hassidi

Source : A KAAKA

Malistratégique.over-bloc.com

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Votre refilection ou analyse est très pertinente de la situation . Le Ministre des Maliens de l’extérieur , le Haut Conseil des Maliens de l’extérieur servent à quoi exactement ? Vous avez mis le doigt sur l’immobilité ou l’insoucience ou l’incapacité , ou l’hypocrisie de ce Ministère et ses Organisations . La diaspora a vraiment intèret à se reveiller car leur existence a été sacrifiée pour une cause qu’elle n’arrive pas à défendre : LA MAUVAISE GOUVERNANCE . Je critique pas pas seulement celle à l’intérieur du Mali mais également celle de l’extérieur . Dans une critique sachons nous mettre en cause , NOUS LES MALIENS DE L’EXTERIEUR . Le malaise est vraiment TRES REEL et MERCI à celui qui a fait la lettre ouverte . C’est à nous de nous BATTRE pour la bonne gestion du Consulat , Bamako pourra ensuite prendre des décisions adéquates .Mais sans ACTIONS ,BAMAKO n’agira JAMAIS .Merci

  2. Sacré “malien de Franci”!Merci quand même d’avoir dénoncé la “prime à la rébellion”.Pour ce qui est de la création d’une compagnie nationale, les africains que nous sommes avons failli à notre devoir celui de préserver Air Mali(pour les maliens) puis Air AFRIQUE que nous ont léguées nos devanciers.Cette dernière avec zéro accident au compteur et près de 40 ans d’existence a disparu sans qu’aucun chef d’Etat ne vienne à son secours.L’Afrique ne sera jamais émergeant tant que plusieurs de nos différents Etats ne sont pas dirigés et à la même période par des présidents de la trempe des Khadafi-Sankara-Obiang N’Guéma-Lumumba-Modibo KEITA-N’Krumah-Nasser…Bref des nationalistes qui penseront à l’Honneur et à la Dignité de leurs peuples. 😥 😥 😥 😥

    • Sambou bonjour. Sankingba ne connait pas l’auteur de cette lettre ouverte mais son style trompe difficilement. Sous l’encrier se cache certainement les doigts de notre “ministre des maliens de l’extérieur” cherchant à tout prix à jeter l’opprobre sur IBK.
      Parfaitement d’accord avec vous qu’avec la conscience avérée des maliens d’antan, les Twin Ottter de la compagnie Air Mali n’ont pas résisté à la concurrence et le dernier a fait crashe en juin 1983 entre Bamko et Nioro du Sahel. La gestion de la situation des travailleurs désabusés fut un cas social compliqué. Air Mali nouvelle version n’a pas résisté plus de l’espace d’une matinée.
      Comparer le Mali à Singapour c’est oublier que ce dernier est une péninsule stable et que le Mali est enclavé dans son Sahara et sa savane avec son instabilité politique et sécuritaire.
      Qu’on évite de traduire le sentiment d’opposant non objectif pour aller vers une proposition plus concrète.

      VIVE LA REPUBLIQUE

Comments are closed.