MALI : Tout le monde veut aller au paradis, mais personne ne veut mourir!

9
MALI : Tout le monde veut aller au paradis, mais personne ne veut mourir!
Me Takioullah Eidda, avocat
Québec, Canada

Il y a plusieurs mois j’avais écrit une tribune sur les sites MALIWEB relative à la guerre au Mali, opération serval, intitulée «La guerre juste : Le Mali victime du manque de vision de ses leaders dits « démocratiques ». http://www.maliweb.net/contributions/la-guerre-juste-le-mali-victime-du-manque-de-vision-de-ses-leaders-dits-democratiques-119172.html/comment-page-1/#comments 

 

 

À ma grande surprise et satisfaction, cette tribune a fait l’objet d’un atelier en Sciences Po en France. http://blog.ac-rouen.fr/lyc-bloch-notes/2013/05/06/la-guerre-juste-intervention-de-m-goglin/

 

 

L’idée maitresse dudit texte est de démontrer que dans certaines conditions, il peut y avoir une «guerre juste»; et pour moi, l’opération serval en faisait partie, compte tenu de la situation chaotique qu’avaient imposée les groupuscules terroristes au Nord du Mali.

 

 

Or, souvenons-nous, la causa causans de l’émergence et l’implantation des groupuscules terroristes au Nord du Mali était due essentiellement à l’incapacité des dirigeants maliens de l’époque de mettre en place une politique d’unité nationale structurée, crédible, inclusive, consensuelle et prioritaire.

 

 

Presque deux (2) ans plus tard, force est de constater que le Mali et son nouveau leadership politique ont failli a la mission, celle de ramener la paix et l’unité nationale, si recherchées et pour lesquelles l’opinion publique internationale s’était fermement mobilisée.

 

 

Le combat qui vient d’avoir lieu à Kidal en est malheureusement la preuve, si preuve à cet égard est nécessaire.

En effet, depuis la fin du processus électoral législatif et présidentiel au Mali, les nouveaux dirigeants de ce pays marchent avec inertie sur les pas de leurs prédécesseurs, en démontrant une incapacité endémique de mettre de l’avant un plan valable de sortie de crise et de l’impasse.

Tellement ces dirigeants sont inertes, qu’il est permis de croire qu’ils manquent cruellement de vision stratégique pour ce nouveau mali!

 

 

Pourtant le MNLA et les mouvements de l’Azawad, crient sur tous les toits et disent, à qui veut bien les entendre, qu’ils ne demandent plus la séparation du Nord, encore moins l’indépendance. Tout ce qu’ils demandent c’est une autonomie de gestion, ce que les dirigeants du nouveau Mali refusent capricieusement, tout en étalant au grand jour leur incapacité d’imposer l’autorité de l’État centralisé à partir de Bamako sur l’intégralité du territoire.

 

 

Voilà l’erreur impardonnable qui tient le Mali et ses populations en otage depuis les années quatre vingt dix (90).

Le Mali est aujourd’hui, plus que jamais, à la croisée des chemins. Il doit faire des choix à la hauteur de ses intérêts et surtout en fonction de ses propres moyens. Après tout, vaut mieux serrer la main de l’adversaire, quand on est sûr qu’on est incapable de la couper!

 

 

Maître Takioullah Eidda, avocat

Québec, Canada

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Ce qui révoltant des Intellectuels étrangers ignorant les faits au Mali veulent nous donner des leçons . Cet Avocat ignore tous les accords signés entre l’état malien et les rebelles . Quand un universitaire veut se servir de sa notoriété pour donner son avis sur un sujet il doit le faire honnêtement en faisant d’abord des recherches .
    Maître je vous Conseille d’aller s’informer auprès de Mr Bugeot au CNRS en France . Voilà un intellectuel honnête .

    • Mon cher Diakité, Me Takioullah a raison! Tous les dirigeants maliens ont sous estimé l’importance du Nord dans la stabilité et le développement du Mali. Oui, vous avez raison, il y a eu beaucoup d’accord de signer d’Alger à Ouagadougou!!! Et alors? Aucun de ces accords n’a été mis en œuvre par les autorités de Bamako, faute de volonté, de moyens financiers et je ne sais d’autres excuses … Est-il besoin de le dire: même la vertu nécessite les moyens!

    • Fichtre nous la paix avec ce raisonnement bidon,à faire dormir plus d’UN? tu accuses lamentablement cet honorable avocat ayant fait une analyse de la situation qui prévaut au Mali sans ambages et sans hypocrisie qui déplais à un idiot de ton acabit? Ce parce qu’il vint dresser ce mauvais somptueux tableau de notre pays d’avant l’avènement,de nos soit disant démocrates aux commandes et le règne de ces mêmes gens? Qui n’ont rien apporté en terme d’innovation à fortiori, poser des actes sincères pour notre sortie du gouffre de la partition du pays et l’instauration d’un climat apaisé voire même le respect de l’autorité de l’état? Dis donc mais on es où là? Que nenni! Ce fut le glas de l’échec dans tous les domaines, on dirait que le pays retourne perpétuellement à la case de départ chaque jour que dieu ait fait? Le comble encore est que des attardés comme toi et consorts aux aboies osent s’en prendre à tous ceux qui émettent la moindres critique? Et vous feignez ne rien savoir ou entendre 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😈

  2. hola soy maliense y soy orgulloso de ser maliense.pero mi pregunta es si la forza armada de mali tiene avión de conbate o no.y eso que quiere saber.gracias

  3. Vous avez bien raison et j’aime le titre que vous aviez choisi pour votre article. Je reprends mon commentaire fait sur un autre posting: Le MNLA est un authentique mouvement de représentation des peuples du Nord du Mali, longtemps persécutés, affamés et tout dernièrement massacrés par Bamako.

    On est tous pour l’unité du Mali et son intégrité territoriale, mais pas au détriment de nos frères dans le Nord de ce pays, pour qui Bamako n’arrive pas à proposer une solution juste qui tient compte de leurs revendications.

    Bamako n’arrive même pas à proposer un dialogue sérieux, animé de bonne foi et de bonne volonté. Quoi qu’on dise, le Nord du Mali a sa spécificité à l’égard de laquelle Bamako a démontré ses limites et ses carences, fertilisant ainsi ce conflit à outrance.

  4. bravo pour ton ego,ta contribution etudiee a sciences po quelle jubilation!contrairement a ce que tu dis le mn,,n a jamais renoncé a quoi que ce soit;aujourd hui certes on doit aller a la negociation non pas parce que le mn..est sincere mais parce que il ne nous reste aucune autre alternative.

Comments are closed.