Les Maliens des Etats-Unis manifestent contre le Référendum

2
Les Maliens des Etats-Unis manifestent contre le Référendum

Une grande marche civique et pacifique, regroupant les maliens venus de plusieurs états, majoritairement d’Ohio, de Philadelphie, de Washington de New Jersey de Rhode Island, de Connecticut, et de New York, pour manifester leurs mécontentements face à l`obstination du Président de la République et du gouvernement à poursuivre le processus de révision constitutionnelle, malgré les réserves émises par une majorité écrasante des maliens de l`intérieur et de la diaspora.

La manifestation a été organisée par un nouveau mouvement, dénommé Le Front Uni des Maliens des Etats Unis, « F.U.MA-USA », composé de plusieurs couches de la diaspora malienne des Etats Unis, qui a vu le jour en début Juin 2017.

Selon les leaders du F.U.MA-USA, la situation actuelle dans laquelle notre pays se trouve interpelle toutes et tous et nous oblige, par devoir de patriotisme, à ne pas rester en marge des évènements en cours, car l`histoire et notre conscience de citoyenneté malienne nous interpelleront dans un futur moins lointain.

C`est suite à ces préoccupations, que les Maliens de la Diaspora des Etats Unis, réunis au sein du Front Uni des Maliens des Etats Unis, étaient devant la Mission Permanente du Mali auprès des Nations Unies à New York le Vendredi, 23 Juin 2017 pour demander le retrait pur et simple du projet de révision constitutionnelle.

La manifestation a commencé par une séance de prière et ensuite plusieurs discours et interviews. Selon les organisateurs, la manifestation n`a pas comme but de favoriser un parti politique ou une association communautaire ou religieuse. Ils ne représentent pas le nord, le sud ou non moins le centre. Leur sortie est pour être en solidarité avec leurs compatriotes de l`intérieur qui se battent nuit et jour pour un Mali stable et prospère.

Tous les intervenants ont abordé dans le même sens. Ils trouvent qu’il est incompréhensible que le gouvernement exige le referendum sur la base des accords d`Alger. Combien de fois les groupes armés ont-ils violé ces accords ? Pour la diaspora malienne des USA, depuis les accords de Tamanrasset sous le General Moussa Traoré aux accords de paix sous le pouvoir transitoire de 1991-1992, en passant par ceux sous le Président Alpha Oumar Konaré, Alger I et Alger II sous le General Amadou Touré, les accords de Ouaga sous le Président Dionkounda Traoré et enfin les nouveaux accords d`Alger sous le Président Ibrahim Boubacar Keita, nos gouvernements ont toujours cédé au profit des groupes armés, et cela dans le seul souci de préserver la paix. Cette paix tant attendue reste toujours un rêve sans issue pour le peuple malien. Il est temps que les groupes armés aussi fassent des concessions. Ils demandent au gouvernement de revoir sa stratégie de négociation et d`application des accords d`Alger.

Parmi les slogans, on notait « Non au Referendum!, Libérez le Nord d`abord !, le peuple a faim et soif !, le peuple a besoin de centres de santé et d`hôpitaux !, le peuple a besoin d’emplois !, le peuple a besoin d’électricité !, le peuple a besoin de route !, le peuple a besoin d’une justice équitable, accessible et rapide dans le traitement des dossiers !, le peuple a besoin de la bonne gouvernance !, le peuple a besoin de sécurité ! ».

Vu l`article 118, alinéa 3 de la Constitution en vigueur qui stipule qu’« Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire »,

Vu la précipitation de la procédure de révision constitutionnelle et le déficit de concertation avec les forces vives de la nation et la population à la base,

Vu les inquiétudes précédemment énumérées, qui doivent être la priorité de l`heure pour soulager les peines de nos concitoyens, et non une révision constitutionnelle,

Le Front Uni de Maliens de Etats Unis a demandé très respectueusement au Président de la République du Mali, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, le retrait pur et simple, sans réserve, du projet de révision constitutionnelle.

Enfin, Le Front Uni des Maliens des Etats Unis remercie les organisateurs de la marche du 17 Juin à Bamako, celles du 23 Juin à New York, Washington et Paris, et tous les compatriotes qui sont sortis pour dire NON à cette révision constitutionnelle. La diaspora américaine des USA s`est dite prête à sonner toutes les portes nécessaires pour faire entendre la voix du peuple.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Nous pouvons citer ensemble 100 choses à faire avant de réviser la constitution: mettre le mot azammerrde dans la constitution et créer le sénat pour placer ses amis, sa famille d’abord, les chefs de groupes armés, les chefs coutumier, les chefs religieux…
    Bref il s’agit là d’un modèle de gestion dépassé et archaïque, qui ne marche nul part dans le monde. ibcon veut faire du mali, une libye bis, un pays de tribus, de chefs religieux etc au lieu de mettre l’accent sur le travail et le mérite:
    1. Sécurité: surveillance des grands axes routier du pays, les frontières…
    2. Désarmer les groupes armés
    3. La police et l’armée: recrutement au mérite
    4. Une bourse digne pour les étudiants les plus méritant
    5. Nettoyer le mali qui est un pays poubelle
    6. Remettre dans le droit chemin la douane malienne
    7. Mettre les ambassades maliennes à travers le monde au service du peuple: ils sont mal gérées, on est mal reçu, service inacceptable…
    8. Moderniser la médecine millénaire malienne
    9. Rénover les écoles du pays: cantines + toilettes…
    10. Centraliser pour mieux surveiller les vantes de terres au mali (pour l’instant les maires ne font que ça pour se mettre de l’argent les poches…)

  2. La constitution du Mali du 25 fevrier 1992 ou 25/02/92 ou 250292 doit etre inscrite dans les memoires des hommes et des femmes du Mali
    IL ne faut en aucun cas accepter un bricolage de revIsion par un soit disant constitutionaliste Francais.On 1992 le Malien n’a pas eu les mains libre pour le construire car Elle devrait prendre en compte le KOUROUKANFUGA DU PASSE .Le seul mal que nous avons avec les regions nord est L’absence des ideaux du kouroukanfuga de l’article 1 a 44 L’etre humain est mis en exergue .
    Nos aieux ont reussi a faire un travail magnifique meme avant les constitution moderne de notre epoque .

    CONSTITUTION KOUROUKAN FUGA
    ARTICLE 1-La Grande Société Mande est divisée en seize clans de carrières, cinq clans de marabouts, quatre groupes de “nyamakalas” et un groupe d’esclaves. Chacun a une activité et un rôle spécifiques.

    Article 17: Les mensonges qui ont vécu pendant 40 ans doivent être considérés comme des vérités

    Article 28: Un jeune homme peut se marier à l’âge de 20 ans.
    Article 29: La dot est fixée à 3 vaches: une pour la fille, deux pour le père et la mère
    Article 41: Vous pouvez tuer l’ennemi, mais ne pas l’humilier.
    Article 43: Balla Fassèkè Kouyaté est nommé chef des cérémonies et principal médiateur à Manden. Il est autorisé à plaisanter avec tous les groupes, en priorité avec la famille royale.
    Article 44: Tous ceux qui transgresseront ces règles seront punis. Tout le monde est tenu de rendre efficace leur mise en œuvre. ETC ETC
    VOILA AVEC SAGESSE COMMENT ETAIENT NOS AIEUX.
    Aujourdhui nous on s’entre dechire pour OUI OU NON .
    si on prenait mots par mots les dits de ce kuroukanfuga je pense a mon fort interieur les avis seront OUI AUJOURDHUI .
    VIVE LES MALIENNES MALIENS DE LA DIASPORA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here