Mieux connaitre le collectif Mali tè tila

0

Mali-Te-TilaFidèles à la mémoire de tous ceux qui sont tombés (connu ou inconnu) sur le champ de l’honneur pour un Mali debout et respectueux,

 

Nous inclinant pieusement devant la mémoire des victimes militaires et civiles de la guerre injuste que les ennemis du Mali et leurs alliés ont imposée au Peuple Malien.

 

Soucieux du sort tragique des populations Exilées et Déplacées du Nord ;

 

Considérant la nécessité d’établir l’Intégrité territoriale du Mali  et d’exercer sa souveraineté sur toute l’étendue de son territoire national ;

 

Meurtris et indignés face à la situation injuste qui perdure dans notre Patrie.

 

Depuis la mi-juillet 2014 des jeunes, des femmes et des hommes appartenant ou non à des organisations diverses ont ressenti impérieusement et tentent avec patience et détermination, de faire en sorte que tous les Maliens se mobilisent dans un sursaut national pour :

 

  • Rétablir l’Intégrité territoriale du Mali  et exercer sa souveraineté sur toute l’étendue de son territoire national ;

 

  • Lutter contre toutes formes de projet de partition, de démantèlement ou de scission du Mali.

 

A cet effet nous avons organisé plusieurs rencontres pour des échanges de vues aux fins d’explorer les meilleures voies pour le succès de l’entreprise dont le bien fondé n’a été contesté par personne.

 

Il a été convenu de mettre en place des commissions pour conduire les actions.

 

Les organisations qui adhérent à cette plate-forme ont décidé d’agir ensemble, à égalité, sans aucune subordination à qui que ce soit.

 

Le Collectif « MALI TÉ  TILA» reste collectif dans sa conception et dans son action. Tout doit s’y concevoir collectivement, s’organiser collectivement, se dérouler collectivement.

 

C’est la raison pour laquelle il a été suggéré à toutes les organisations et groupements d’organisations, de se faire représenter par des membres disponibles et dynamiques.

 

Une commission est toujours chargée d’assurer les tâches de secrétariat (circulation de documents, prise de rendez-vous, réponse aux questions posées par téléphone ou par mails, par réseau sociaux etc.)

 

Les Organisations et personnes initiatrices de cette mobilisation souhaitent vivement l’adhésion spontanée et enthousiaste de toutes les Maliennes et de tous les Maliens, groupés ou non, pour renflouer leurs rangs. Ils seront accueillis à bras ouverts.

 

Nous sommes à l’heure de l’Union Sacrée pour notre Patrie, pour notre DIGNITE.

 

Nous appelons nos compatriotes, à manifester dans la cohésion la plus totale faisant ainsi la preuve de notre capacité légendaire de dépassement devant les intérêts supérieurs de la Patrie.

 

NOUS EXPRIMONS HAUT ET FORT, NOTRE ENGAGEMENT PATRIOTIQUE À RESPECTER ET FAIRE RESPECTER SUR NOTRE SOL, NOTRE DRAPEAU NATIONAL, NOTRE HYMNE NATIONAL ET NOTRE DEVISE : UN PEUPLE, UN BUT, UNE FOI !

 

Vive le Mali, Un et indivisible ! 

Vive le Mali Indépendant et Souverain !

 

Bamako le 22 Septembre 2014

Pour le Collectif « MALI TÉ  TILA»

 

MALI  TE  TILA

DECLARATION LIMINAIRE

DU COLLECTIF «MALI TÉ  TILA»

Considérant les sacrifices énormes consentis par notre peuple, pour accéder à la souveraineté nationale et internationale le 22 septembre 1960, sous la conduite du Président Modibo Keita, dans l’unité ;

Fidèles à la mémoire des martyrs tombés sur le champ de l’honneur et de la dignité pour l’édification du grand Mali,

Nous inclinant pieusement devant la mémoire, des victimes militaires et civiles de la guerre injuste que les ennemis du Mali et leurs alliés internes et externes ont imposée à notre peuple depuis le 17 janvier 2012 ;

Soucieux du sort tragique des populations Exilées et Déplacées du Nord du grand Mali;

Considérant la nécessité pour l’État Malien d’exercer pleinement son autorité sur l’ensemble du territoire national ;

Nous, Membres du Collectif  «MALI TE TILA» sommes meurtris et indignés face aux négociations humiliantes d’Alger entre le Mali et ses ennemis à l’issue desquelles un projet de démantèlement de notre Patrie est entamé.

C’est pourquoi nous avons initié une grande rencontre PATRIOTIQUE au Carrefour des jeunes de Bamako le Samedi 08 novembre 2014.

Cette rencontre avait pour but de fédérer les forces patriotiques pour un Mali totalement libéré, fort, démocratique, indépendant et souverain.

Plusieurs forces patriotiques du Mali y ont pris part. Elles ont échangé leurs points de vue sur le document de synthèse des pourparlers d’Alger.

Elles retiennent que ce document :

Est fondé sur une tentative de réécriture de l’Histoire du Mali, à partir de calomnies véhiculées par des apatrides ;

Accuse mensongèrement les gouvernements successifs du Mali d’être les auteurs de dérives qui auraient été à l’origine de la marginalisation d’une composante de notre peuple. Ce qui est une calomnie grossière ;

Accorde les attributions d’un État (pouvoir législatif, judiciaire, exécutif, et prérogatives diplomatiques) à de soi-disant  régions qui ne sont en vérité que des États indépendants masqués sous le nom provisoire de Régions;

Reconnait aux régions, individuellement ou intégrées, le droit d’adopter la dénomination officielle de leur choix, ce qui sous entend la possibilité de choisir leur drapeau, leur hymne national et leur devise;

Autorise les  régions à signer des accords de coopération et de jumelage au niveau national et international ; ce qui est la prérogative d’un État souverain ;

Permet l’organisation d’une force de maintien de l’ordre et de sécurité et une protection civile donc une armée nationale;

Impose la revalorisation des cadis dans la distribution de la justice. C’est-à-dire l’institution de la charia islamique en violation du principe de la laïcité ;

Prévoit l’adoption diligente des textes constitutionnels, législatifs et réglementaires pour permettre la mise en œuvre des dispositions de cet Accord de démantèlement du Mali. Ce  qui est déjà entamé par anticipation par IBK et son Gouvernement à travers l’adoption de la loi sur la régionalisation et le nouveau statut particulier du district de Bamako;

Considérant tous ces aspects totalement négatifs en plus de la violation de la Constitution, les Organisations présentes ont rejeté en bloc ce document de synthèse qui bafoue l’honneur, la grandeur et la dignité du Mali et des Maliens.

En conclusion les Organisations ont abouti à la nécessité de concevoir et d’organiser une action commune contre toute négociation avec les ennemis du Mali.

Du 25 octobre au 11 novembre 2014, le Gouvernement du  Mali avait la volonté d’exclure les Maliens de ce débat crucial qui décide de leur sort en ne situant la campagne d’information de sensibilisation et les explications qu’après la signature de l’Accord. Mais grâce à la vigilance et à la mobilisation des patriotes, le document primitivement qualifié de ‘’confidentiel’’ par le Gouvernement est brusquement devenu le 12 novembre, un document à soumettre à un débat bâclé en toute vitesse entre le 13 et le 18 novembre 2014 dans toutes les régions sauf Kidal;

Le Collectif «MALI TÉ  TILA» pense que le Mali doit se préparer à se battre sur tous les plans et sous toutes les formes afin de faire respecter rigoureusement son intégrité territoriale acquise depuis le 22 septembre 1960, ainsi que sa souveraineté, son honneur et sa dignité.

Les organisations et les personnalités membres du Collectif «MALI TÉ  TILA» considèrent qu’il convient de tout mettre en œuvre pour renforcer l’union et décident de tout faire pour que tous les Maliens se mobilisent dans un sursaut national pour :

Rétablir l’Intégrité territoriale du Mali  et exercer sa souveraineté sur toute l’étendue de son territoire national ;

Lutter contre toutes formes de projets de scission, de partition ou de disparition de la Nation Malienne.

En conséquence Le Collectif «MALI TÉ  TILA» décide d’organiser une grande marche pacifique  le Mardi 18 Novembre 2014 à partir de 09 heures.

L’Object de cette marche est de témoigner notre engagement patriotique pour l’indivisibilité de notre Patrie, le Mali.

Elle partira du Monument de l’Indépendance, passera par l’ENSUP, la destination finale étant le CICB.

Les organisations membres du Collectif «MALI TÉ  TILA» clament haut et fort, leur engagement patriotique à lutter fermement pour faire respecter L’INTEGRITE TERRITORIALE du MALI, l’unité nationale du peuple  sur le sol malien, son drapeau, son hymne national et sa devise : un Peuple, un But, une Foi !

Vigilance, vigilance et détermination !

Nous vaincrons !

Vive le Mali, Un et indivisible !

Vive le Mali Indépendant et Souverain !

Bamako, le 15 Novembre 2014

 

 

Le Collectif «MALI TÉ  TILA»

Déclaration

Je vous informe que :

Le Collectif «MALI TÉ  TILA» réaffirme sa conviction dans la justesse de sa position qui consiste à respecter et à faire respecter sur le sol Malien, son drapeau national, son hymne national et sa devise : un peuple, un but, une foi !

Prenant en compte les menaces ou attaques récentes des ennemis contre le Mali, le Collectif «MALI TÉ  TILA» pense que le Mali doit se préparer à se battre sur tous les plans et sous toutes les formes pour restaurer sa souveraineté, son honneur et sa dignité qui ne sont pas a négocier.

C’est pourquoi, le Collectif «MALI TÉ  TILA» met en garde tous ceux qui travaillent de près ou de loin pour faire vivre le Mali dans la situation déshonorante qui est la sienne aujourd’hui et réaffirme sa volonté de continuer à lutter contre toute négociation avec les ennemis du Mali.

Le Collectif «MALI TÉ  TILA» fait appel à tous les patriotes sincères pour réaliser un front commun de lutte pour un Mali totalement libéré, fort, démocratique, indépendant et souverain.

Enfin Le Collectif «MALI TÉ  TILA» considère qu’il convient plutôt de tout mettre en œuvre pour :

  • Rétablir l’Intégrité territoriale du Mali  et exercer sa souveraineté sur toute l’étendue de son territoire national ;
  • Lutter contre toutes formes de projet de partition, de démantèlement, de scission ou de disparition du Mali.

Vive le Mali, Un et indivisible !

Vive le Mali Indépendant et Souverain

Fait à Bamako, le 18/01/ 2015

                                           Pour le Collectif P/O

           Ibrahima KEBE

 

PARTAGER