Ministère de la sécurité et de la protection civile : Communiqué de presse

4
Reforme du secteur de la sécurité : Le langage de vérité du ministre Salif Traoré
Le ministre de la Sécurité, le General Salif Traoré

L’utilisation des pétards et autres feux d’artifice est une pratique très courante pendant les fêtes de fin d’année. En dépit du caractère festif lié à leur utilisation, ceux-ci constituent un danger pour la sécurité des populations, au regard, particulièrement, de la situation sécuritaire du pays. C’est pourquoi le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile porte à la connaissance des citoyens que l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice est formellement interdite sur toute l’étendue du territoire national.

Les forces de sécurité veilleront à l’application stricte de la présente mesure et les contrevenants s’exposeront à des sanctions.

Le Ministre de la sécurité et de la protection Civile sait pouvoir compter sur la bonne compréhension des uns et des autres et en appelle à l’esprit citoyen de tous.

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Penser que le problème d’insécurité au mali incombe à une seule personne témoigne la petitesse d’esprit de votre part. Le problème au Mali tout le monde se croit expert et que l’autre ne connaît rien, alors il suffit de le mettre devant le défit vous le trouvez incapable après avoir pensé que l’autre était incapable . Dommage que les maliens ne se soutiennent pas , mais se détruisent!

  2. Je pensais que cest un communique pour ta demission,a moins que tu es la pour les fesses 4×4 climatisseur, tu as echoue Mr le ministre #######

    • Dégage le problème c’est la sécurité du pays ,dégage tes vauriens de militaires au procès de Sanogo .Ils ne peuvent pas partir au front mais ils peuvent se déplacer sur Sikasso.Vous m’aviez même rappeler mon pétard ,je vais le jeter pour vous effrayer.Rire.Une vraie débandade surtout si j’ai un petit mouchoir de poche noir.

  3. Effectivement, il est reconnu que les pétards sont des armes de destruction massive. Bravo monsieur le ministre, interdire les pétards le 25 et le 31 est un signal très fort pour la sécurisation de Bamako. Sales mômes vous voilà averti.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here