Motion de soutien à l’armée nationale

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Gloire et Hommage à la vaillante Armée nationale du MALI pour sa bravoure à l’image de tous ceux qui, à travers les âges ont contribué par le glaive à la grandeur de notre pays sur le piédestal de dignité et d’honneur.

Merci à la grande Armée de France qui, en libérant le Nord du Mali au prix du sacrifice du sang, a non seulement bien rempli sa mission, renforcé les relations historiques d’estime et de solidarité avec le Mali, mais a aussi permis à l’Armée du Mali de mériter son nom de protecteur de la Nation. Ce constat autorise de comprendre aujourd’hui avec beaucoup d’amertume, qu’elle a été avec son peuple trahie depuis longtemps en la condamnant à perdre à jamais sa capacité de défendre la patrie avec honneur.

En effet, sevrée des moyens, divisée et soumise à dessein à une destruction avec à l’appui la perte de sa vocation, réduite à un rôle de maintien d’ordre pour la paix sous d’autres cieux, elle a risqué de perdre aussi son âme ainsi que le souci de la patrie pour malgré elle, devenir un prétexte de consommation des budgets par de prédateurs intouchables.

A l’occasion, elle a renoncé à la fois à la vertu militaire et à la mission sacrée de garantir la paix au Mali. Et pourtant elle est inscrite chaque année au budget pour 80 à 130 Milliards francs cfa. Et pourtant elle compte 50 Généraux et 300 colonels.

Et pourtant l’Assemblée Nationale, au-delà du vote du budget, dispose d’une commission parlementaire de défense chargée du suivi- contrôle de l’utilisation du budget.

Et pourtant l’Armée malienne était la plus forte de la S/Région (cf. situation décembre 1985).

Nonobstant tous ces efforts et acquis, cette armée qui vient d’abattre un excellent travail au sol auprès de son homologue française, n’avait très récemment plus de fusils, ni d’avion, ni de munitions, ni même de fonds de fonctionnement. Elle n’avait plus d’autres sorts que d’exceller dans l’infamie à travers la fuite dès l’annonce de l’ennemie.

Désormais la question de confiance doit être posée à ceux qui ont toujours voté les budgets sans se soucier de leur utilisation.

Ainsi en 2013, honte bue, les mêmes ont voté la feuille de route pour réclamer de nouvelles ressources.

Soldats du Peuple, continuez à remplir votre serment et sans complexe et même s’il le faut avec les mains nues, contre le sort d’humiliation qui vous est fait. Unissez-vous pour le MALI seul et pour les pages d’honneur de l’histoire. La Nation est fière de vous et vous restera éternellement reconnaissante. Que Dieu sauve et bénisse le Mali. – Amen -.

Makan Camara,Nionokirikadi@yahoofr

SOURCE:  du   19 fév 2013.