Obligation citoyenne de participer à l’effort de guerre : Attention à l’utilisation à des fins de repositionnement démagogique et politique

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Il est constant que nul effort, nul sacrifice ne saurait être de trop pour aider nos forces armées et de sécurité, en relation avec les forces alliées des pays amis, à bouter les terroristes et autres narcotrafiquants hors de notre pays agressé.

Ainsi, l’obligation citoyenne de participer à un tel effort de guerre s’impose-t-elle à tout Malien, en contrepartie de la mise en œuvre du serment de nos frères militaires d’assurer la libération du pays, de veiller à la sécurité des citoyens, au prix de leur sang, comme ils en ont pris l’engagement solennel devant la nation. Cependant, cet appel légitime au devoir de sauver la patrie ne devrait pas être utilisé à des fins de repositionnement démagogique et politique, comme le tenteraient volontiers certaines centrales syndicales. Pour ceux qui l’ignoreraient, il est impérieux de rappeler qu’une centrale syndicale n’a ni le pouvoir, ni le droit d’ordonner une quelconque ponction sur les salaires de ses militants.
Il est tout de même heureux de constater que les salariés maliens n’ont pas attendu les adeptes de la manipulation et du repositionnement perpétuel pour consentir volontairement des contributions financières souvent substantielles – dépassant pour certains plus de 10% de leur salaire – ; nous encourageons donc nos concitoyens à poursuivre plus que jamais cet engagement pour ceux d’entre eux qui ne l’ont pas encore fait.
Maintenant, à l’intention des politiciens syndicalistes croyant pouvoir disposer des rémunérations des salariés, juste pour récolter des bénéfices politiques à des fins inavouables, nous leur rappelons que le salaire défini comme la prestation versée par l’employeur au salarié en contrepartie de son travail est sacro-saint et intangible.
En conséquence, au regard du droit positif malien, aucune retenue ne peut être faite sur la rémunération du travailleur en dehors des retenues ayant pour objet des prélèvements obligatoires d’origine fiscale et sociale, des versements prévus par les contrats en application des conventions collectives.
Aussi, est-il bon de préciser que les organisations syndicales ont exclusivement pour objet l’étude et la défense des intérêts économiques, sociaux et moraux des travailleurs ; elles n’ont donc aucun mandat d’ordonner et/ou d’autoriser une quelconque ponction sur les salaires de leurs militants.
Après ces éclaircissements, nous réitérons l’appel pressant à tous les Maliens, au-delà des salariés, chacun en fonction de ses facultés contributives, de participer à l’effort de guerre, rendez-vous historique à ne manquer sous aucun prétexte.
Soit dit en passant, par devoir de conscience patriotique, à l’instar de beaucoup de comités syndicaux, nous avions déjà initié des cotisations au niveau de nos structures locales – dans un cadre strictement légal – bien avant les appels opportunistes lesquels ne produisent, du reste, aucun effet juridique.
Il est temps que certains comprennent que l’heure du changement a sonné, et que plus rien ne sera comme avant, le peuple averti y veillera.
Dieu bénisse le Mali !
Aguibou BOUARE
Conseiller Juridique
Syndicaliste

 
SOURCE:  du   7 mar 2013.    

Une Réaction à » Obligation citoyenne de participer à l’effort de guerre : Attention à l’utilisation à des fins de repositionnement démagogique et politique

  1. A_Djimdoumalbaye

    Bravo Bouaré ! Toutes mes félicitations pour ce cours magistral à l’intention des apprentis sorciers politico-syndicalistes. J’espère seulement que les services du budget n’ont rien retenu des diaboliques déclarations opportunistes demandant une retenue sur les salaires … aux fins que nous savons tous.