Temps Forts >
Situation sécuritaire : Sada Samaké  obsédé par le coup d’Etat

Situation sécuritaire : Sada Samaké obsédé par le coup d’Etat ... (13)

Réunion  de narcoterroristes à Kadji et Haoussa Fulhan dans la région de Gao

Réunion de narcoterroristes à Kadji et Haoussa Fulhan dans la région de Gao ... (5)

Général Sada Samaké : un mauvais orateur, mais pas forcément un mauvais ministre !

Général Sada Samaké : un mauvais orateur, mais pas forcément un mauvais ministre ! ... (17)

Ere IBK : scandales en cascade

Ere IBK : scandales en cascade (94)

Contributions

Vos contributions

 Zénith Balé

La tribune du lundi : Le financement des partis politiques !

Les partis politiques font honte aux contribuables qui ont boudé la dernière élection partielle (1er et 2e tours) tenue en commune V du District de Bamako. Les partis politiques doivent se remettre en cause, puisqu'ils sont incapables de sensibiliser l'électorat nécessaire pour avoir une élection sérieuse acceptable. Dans un Etat sérieux toute élection ayant un taux de participation de moins de 20% est, automatiquement, annulée.

L’article va donner des éléments de réponse aux questions suivantes pour que le citoyen lambda puisse comprendre que son argent est distribué aux partis qui ne jouent pas leur rôle. Qu’est-ce qu’un parti politique ?  Quel est le rôle des partis politiques ?  Comment les partis sont-ils financés ? Un parti politique est une association […]

2 réactions
 Zénith Balé

Kadiatou Diabira n’est plus Une figure de la vie associative de la diaspora malienne s’en est allée…

Le Samedi 13 Juin 2015 Kadiatou Diabira s'est brutalement éteinte à Paris. Dans ce monde ici-bas, il existe encore des personnes qui se battent pour de nobles causes sans faire de tapage médiatique. Kadiatou Diabira faisait partie du rang de ces femmes et de ces hommes qui se dressent au quotidien pour préserver l'intérêt commun. Dotée d'une générosité phénoménale, Kadiatou distillait l'amour et la joie de vivre autour d'elle.

Fondatrice de l’association Entraide & Espoir, militante infatigable, fervente défenseuse des droits des femmes, Kadiatou était aussi était une figure incontournable de la vie associative du 19eme arrondissement et de la diaspora malienne. Avec Entraide & Espoir, elle avait mis en place de nombreuses actions de médiation sociale et culturelle et d’accompagnement pour les habitants […]

7 réactions
 Le Prétoire

Accords de paix : Le risque sous-jacent d’un affrontement intertribal dans le Nord

Ouf ! L’accord est enfin signé par tous les protagonistes de la crise malienne. Il a fallu des mois de discussions intenses pour que les rebelles pro-séparatistes du MNLA et associés, regroupés autour de la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad), signent les accords de Paix paraphés par le gouvernement du Mali à Alger avec […]

1 réaction
 22 Septembre

Un de nos lecteurs réagit aux récents propos du ministre français de la Défense : Le politiquement incorrect de Jean-Yves Le Drian

Les Maliens sont indignés et continueront à l’être aux propos souvent déplacés, voire racistes, que certains hommes politiques n’hésitent pas à tenir en public et dans les coulisses pour diviser le peuple malien.

Le dernier en date est celui du Ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, un Breton qui ne fait certainement pas honneur, ici, au peuple français, ni à l’Histoire de la France en tenant de tels propos indignes, méprisants, voire négationnistes. En effet, le 22 juin 2015, Jean-Yves Le Drian, après avoir brillé […]

4 réactions

Iyad Ag Ghali, phénix ou vautour ?

L’accord de Paix, autour duquel la plupart des Maliens se sont unis, nous invite à réfléchir en ce mois béni à la façon dont certains veulent pervertir l’espoir de paix par intérêt ou naïveté coupable, en gardant du passé les pires traces qui entachent l’image du Mali.   Les Musulmans le savent parfaitement : jamais […]

1 réaction

Note technique du groupe VRD sur le collectif budgétaire 2015

I – Principales caractéristiques du budget rectifie 2015 Le présent budget rectifié est globalement établi comme suit :   : Les hypothèses de base : Une croissance économique prévue à 5,0% en baisse de 0,6% par rapport au cadrage du budget initial ; Un taux d’inflation de 1,7% en baisse de 0,8% dans le budget initial ; Un déficit […]

4 réactions
 Le Reporter

Les pourparlers d’Alger laissent place au «pour manger de Bamako»

Après cette série de signatures entre le 15 mai et le 20 juin, et après le repas copieux du samedi 20 juin 2015 au Palais de Koulouba, Bamako doit se poser un certain nombre de questions. Des personnes manifestent à Kidal et ailleurs dans le monde pour rejeter l'accord d'Alger et restent figées sur leurs réclamations initiales.

Ceux-là qui ont signé avec Bamako et la communauté internationale ont-ils réellement une influence sur leurs bases ? Qu’est-ce qui justifie ces manifestations ? Existe-t-il des dissidences au  sein des mouvements armés ? Quelle stratégie sera adoptée pour aboutir à une paix définitive et durable ? Ce sont là les interrogations d’un Malien vivant aux […]

A quoi sert d’être descendant des grands hommes si tu n’en es pas un ?

Il y a des moments ou le silence vaut de l’or, mais il y a en aussi où il constitue un crime. Ainsi au moment de la reconstruction de la recomposition et de la réconciliation nationale, se taire quand la constitution est entrain de se faire violer nous semble un crime grave de la part de tout citoyen responsable. Pareil silence de la part des maliens n’est-il pas à la base du sinistre que vit notre pays aujourd’hui ?

Il est vrai certes que le Mali est  à la recherche de la paix, une paix qu’il a perdu par la faute de ses dirigeants toutes tendances confondues, des dirigeants qui ont renversé le pouvoir du Général Moussa TRAORE, non pas pour servir le pays, mais pour justement se servir, dans le silence coupable des […]

5 réactions
 L'Indépendant

Signature du 20 juin : une autre paxt amachéka

Il ne faut surtout pas succomber à la tentation de l'euphorie factice née de la soudaine signature de l'accord dit de " paix et de réconciliation nationale " par les apatrides encartés au sein de la Coordination des Mouvements Armés.

Trop de signes militent en faveur d’un revirement et d’un positionnement stratégiques de ces bandits qui n’ont jamais fini de se jouer des institutions : créer le désordre, s’emparer des biens de l’Etat et mettre à mal la nation à travers un scénario bien rodé : intégrer des rebelles dans l’armée et l’administration des rebelles […]

4 réactions
 L'Indépendant

Signature des accords d’Alger : après l’explication, le commentaire de texte

L'Accord d'Alger est, en réalité, le texte fondateur du futur Etat de Kidal. C'est justement parce que le Rassemblement Pour le Mali ne veut d'aucune guerre qu'il dit non à cette guerre annoncée par l'Accord dit d'Alger, signé, en catimini le 4 Juillet, par le Général Kafougouna et Ahmada Ag BIBI, au nom des insurgés sous le regard de l'Ambassadeur d'Algérie au Mali.

Dans les années 90, il était question de « rebelles intégrés ». Après, on a entendu parler d’ «  intégrés ‘rebelles ». Aujourd’hui, il est question « d’intégrés insurgés » dans les rangs de l’Armée malienne. Autant de qualificatifs qui traduisent la complexité de l’équation du développement du Nord de notre pays. Apparemment, le Président ATT vient de se confronter […]

Orange-Sunankari : Orange-Mali accompagne les Musulmans durant le carême

Et voilà, en plus des initiatives sociales que l’opérateur de la téléphonie, Orange-Mali ne cesse de multiplier, nait une nouvelle opération (Orange-Sunankari) dans le but d’accompagner les Musulmans de Bamako et environs durant le mois béni du Ramadan.

Pour démarrer, c’est par la mosquée des Bamambais, sise à Banconi que l’opération Orange Sunankari a démarré ce mardi. Il faut rappeler que Sunankari, en langue bambara, signifie le moment d’interruption du jeûne. Mardi 23 juin 2015, il est dix huit trente minutes lorsque dans l’enceinte de la mosquée des Banambais sise à Banconi, des […]

2 réactions
 La Sentinelle

IBK est allé trop loin, plus qu’ATT et Dioncounda

«L’accord de Ouagadougou du 18 juin 2013 stipule en son article 18 alinéa 2 que «les parties s’engagent en outre à prendre les mesures de confiance appropriées pour faciliter la mise en œuvre du présent accord. A cet égard, elles s’engagent à libérer les personnes détenues du fait du conflit armé dès l’entrée en vigueur du cessez-le-feu»

C’est sans doute en vertu de cette disposition que le gouvernement malien a procédé à la libération de certains des prisonniers MNLA qu’il détenait à la maison d’arrêt de Bamako. Toutefois, le premier alinéa du même article est sans ambiguïté aucune. Il dispose, en effet, que  «les parties conviennent de la mise en place, dans […]

1 réaction