Ce que je pense : Pourquoi Etienne Fakaba demande le départ du Président IBK ?

7

Au meeting d’accueil de Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath,  Dr. Etienne Fakaba a laissé entendre que son excellence Ibrahim Boubacar Keita (IBk), doit quitter le pouvoir. Du coup la question de l’Etat de droit, de la politique et de la liberté d’expression du citoyen se pose. Il convient cependant, de dépeindre à gros traits quelques principes fondamentaux du jeu démocratique…

 Ne dit-on pas que l’Etat de Droit est un Etat fondé sur une constitution garantissant à chacun la liberté par le libre jeu de l’équilibre des pouvoirs et du respect des lois. A propos de la Politique, Max  Weber, nous enseigne qu’elle est l’ensemble des efforts que l’on fait en vue de participer au pouvoir ou d’influencer la répartition du pouvoir, soit entre les Etats, soit entre les divers groupes à l’intérieur d’un même Etat. Est-ce aujourd’hui, le cas de Dr. Etienne Fakaba ?

Même si la liberté d’expression se définit comme étant : la libre communication des pensées et des opinions et que c’est un des droits les plus précieux de l’homme. Car permet aux citoyens de parler, d’écrire d’imprimer librement leurs opinions. L’abus n’est tout de même pas permis. C’est donc une loi qui régit cette liberté d’expression.

En tout cas, pour ce qui me concerne, je pense que « dire à un Chef D’Etat  de quitter le pouvoir est une limite à la liberté d’expression, un interdit à la loi ». La seule Voie démocratique pour un chef d’Etat de quitter le pouvoir est la voie définie par la constitution du 25 février 1992, fondement de l’Etat de droit du Mali. En effet, en cas d’empêchement définitif (lire article 36 de la constitution de février 2012), que la seule voie pour réélire un nouveau chef d’Etat est la voie des urnes (article 30). Alors, Etienne Fakaba ignorait-il cela ?

Je pense également que Ras Bath  doit se garder de toute récupération politique de son activisme. Il est clair que, Dr Etienne Fakaba a servi l’Actuel locataire de Koulouba, jusqu’aux évènements récents dont les maliens se souviennent encore. Aujourd’hui, l’homme est à la quête d’un bon point de chute. D’ailleurs, son cas nous nous rappelle celui du Florentin, Nicolas Machiavel, qui contraint à l’exil en 1512, écrit ses grandes œuvres politiques, entre autres et surtout le prince. Il écrit dans le chapitre final du livre le prince : «   Exhortation  à  prendre l’Italie  et  la délivrer des barbares ».

Aujourd’hui, ne jouissant plus de la confiance du pouvoir, il fait un appel au Président de quitter le pouvoir. Pourtant,  le Machiavélisme politique est de plus en plus révolu, les temps ont changé. La liberté  que l’Etat laisse à l’individu n’est pas un droit d’agir  par son propre décret, mais un simple droit de raisonner et  de penser. C’est une liberté de jugement. Et le jeune Etienne doit le savoir.

Faut-il encore signaler que le Mali est différent de la Syrie  où certains dirigeants du monde appellent Bachar Al Assad à quitter le Pouvoir. Le Mali reste un Etat de Droit. La politique doit contribuer à l’enseignement des voies démocratiques et non à la prise illégale du pouvoir. Le Mali a besoin d’une union sacrée pour un retour de l’administration sur l’ensemble du territoire. La lutte contre le terrorisme, l’insécurité dans toutes ses formes, le respect des droits de l’Homme…

 

Yahia Traoré Juriste analyste politique

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. La notoriété est une dérivé soit du talent où encore de la réalisation d’un haut fait apprécié, admiré et reconnu des congénères. Autrement sa quête acharnée est gauche, maladroite et va au delà des limites raisonnables et raisonnées. Allez lui dire que la notoriété ne se force pas dans des attitudes et des propos à vendre aux niais qui seuls peuvent les consommer!!! Alors je suis opposant et je me sens bien en voyant IKB à la place où il est jusqu’à la fin de son mandat!!!

  2. Monsieur le juriste, et si c’est un demi-million de voix qui demandent la même chose à Place de l’Indépendance, cela changerait-il quelque chose dans votre raisonnement ? Merci.

  3. Par pure vengeance qu’Etienne souhaite le départ d’IBK parce que son robinet a été fermé et les opposants ont intérêt à ne pas avoir confiance à cet inconscient et insouciant mais comme ils ont tous pareille donc c’est au peuple de faire très attention à eux car d’IBK en passant par Soumi-Tièbilé-Mme Sy Kadiatou-PPR-Modibo Sidibé etc…ont tous été d’un même clan et d’une même parti avant OK .A bon entendeur salut

  4. Mon cher ami, la démocratie ne veut pas dire faire la part belle à l’autorité , même quand elle ne respecte pas et sciemment ses engagements ! Elle recommande aussi d’avoir ce courage politique de reconnaître son échec et tirer les enseignementenseignements ! Ce qui ne se fait pas chez nous malheureusement ! On préfère sacrifier la nation plutôt que de se remettre en cause pour bien du peuple ! Mais détrompons nous, l’histoire jugera quoiqu’il arrive ! À bon entendeur salut!

  5. Le Mali a besoin d’une union sacrée pour le retour de l’administration sur toute l’étendue du territoire et l’insécurité et si le président ne pense pas à tout ça mais pour faire plaisir à la communauté internationale et les bandits armés et non son peuple, et toi où es-tu pour dénoncer ça aussi

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here