Une claire image des spécificités maliennes

0
Chirfi Moulaye Haidara
Chirfi Moulaye Haidara

Ce qui s’est passé chez l’aîné Ibrahim Boubacar Keïta le lundi soir 12 août 2013, au lendemain des votes du second tour de l’élections présidentielle au Mali si , à priori, il apparaît extraordinaire sous d’autres cieux, est un événement majeur des grands jours, un symbole fort marquant d’empreintes indélébiles les moments pathétiques de l’ histoire glorieuse de notre pays.

 

 

Les vertus de sagesse, de probité, de piété, les valeurs de démocratie maintenues et entretenues par le peuple malien au fil des années, à travers “des circuits courts et sans aucun court circuit”, ont fini par triompher et l’emporter sur les ambitions et les idées de ceux qui risquent d’ exposer notre pays à des manquements graves susceptibles de compromettre son meilleur devenir dans le concert des nations modernes, tournées vers l’avenir.

Il ne revient à l’esprit de personne de douter des atouts indéniables dont dispose le Mali pour insuffler le second souffle nécessaire à son essor économique, socio culturel, à savoir, entre autres , des ressources humaines de qualité.

 

Comme chacun le sait maintenant, le candidat Soumaïla Cissé, avant même la proclamation des résultats officiels , s’est rendu au domicile privé de Ibrahim Boubacar Keïta, accompagné de ses siens. C’est ainsi qu’après les salutations et remerciements d’usage, l‘occasion a été opportunément mise à profit par le visiteur de marque pour exprimer, de vive voix, des félicitations chaleureuses, des encouragements appuyés au prochain Président de l’ensemble des maliens et lui souhaiter plein succès dans l’exercice des ses nouvelles, lourdes mais combien exaltantes fonctions .

 

La reconnaissance du mérite ne peut qu’émaner d’un homme de mérite, d’un rassembleur d’exception.

 

Dans un climat détendu, apaisé, Soumaila Cissé a reconnu publiquement, avant terme, la victoire de Ibrahim Boubacar KEITA : voilà une manifestation de courage politique, de rapprochement, de contact de proximité que l’on ne rencontre nulle part ailleurs. La convivialité qui a prévalu durant ces retrouvailles si sympathiques et si affectueuses, la forte émotion ressentie par le Président IBK, tout cela en dit long sur la bonne foi et la bonne attitude dont chacun a fait montre dans un but ouvert et constructif.

 

Cela honore, réjouit et réconforte à tous égards et suscite des hommages vibrants qui n’ont pas tardé à être rendus au cadet Cissé et à son aîné Keïta, dans la presse orale et écrite, tant nationale qu’étrangère.

Les échos sonores de cet exemple vivant de rectitude morale et politique appréciable, de ce geste noble, ont retenti un peu partout dans le monde entier à la satisfaction générale, ce qui nous pousse à souligner, en toute objectivité, que le Mali, dans sa diversité culturelle et religieuse, a du ressort pour affirmer sa personnalité tant sur le plan national que sur l’arène internationale. Le rêve d’un pays cosmopolite au passé si fascinant en est grandement conforté. Chaque citoyen a été gratifié d’un fair-play de haute portée. C’est une réelle valeur ajoutée à la fierté d’appartenance à un Mali pluriel qui s’est renforcée davantage sur fond d’extase extériorisée à grande échelle au lendemain de cette célèbre rencontre d’ illustres figures emblématiques du sérail en présence des leurs .

 

IBK et Soumi, comme nous les appelons si familièrement et si fièrement, ont, par leur geste si humain et si captivant à une phase importante et décisive de la vie de la nation, incarné, en une soirée , les prédispositions naturelles des maliens et des maliennes à se rencontrer, à se comprendre mutuellement et à s’ouvrir les uns aux autres pour l’émergence de bonnes et justes causes nationales, voire supranationales.

 

C‘est un témoignage on ne peut plus éloquent de grande maturité de prise de décision, de leadership, de charisme et d‘implication remarquable pour le seul combat qui vaille, celui de l’entente, du développement harmonieux et durable, de la lutte contre la pauvreté et tous les vices qu’elle engendre surtout dans les couches vulnérables de nos populations laborieuses.

 

Aussi, face à des jeux et à des enjeux où il est question du destin du Mali, il importe à chaque citoyen et, par delà, à toute la communauté nationale de s’assumer, de faire preuve de sacrifice et de large ouverture d’esprit en vue de relever les multiples défis de toutes sortes qui assaillent notre pays, de surmonter efficacement les freins et obstacles qui éprouvent une stabilité sociale séculaire.

 

Il y va de la disponibilité de tout un chacun à privilégier, au quotidien, le revivre ensemble dans un Mali arc en ciel qui gagne sur tous les bords, nonobstant les différentes crises aiguës qui ont secoué le pays ces dernières années.

 

Que Dieu veille sur le Mali, guide les pas de tous ses citoyens dans la voie du salut national, du plus grand bien commun! Amen!

 

Bamako, le 14 avril 2013

CHIRFI MOULAYE HAIDARA Chercheur, Sema Gexco, Badalabougou.

 

PARTAGER