Artisanat : Des prix d’excellence pour les meilleures œuvres

0
1

Dans le cadre de son programme « Reconnaissance d’excellence pour l’artisanat », le bureau multipays de l’UNESCO dans notre pays avait réuni pendant quatre jours un jury international de sélection pour l’attribution du « label d’excellence 2011 » aux meilleures œuvres artisanales du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Guinée.

L’attribution de ce label a donné lieu à une cérémonie qui s’est déroulée vendredi au Musée national. L’événement était présidé par le responsable du programme de culture de l’organisation onusienne, Davis Sthel. Il avait à ses côtés le directeur du Musée national, Samuel Sidibé, et Tidiani Diarra, conseiller technique au ministère de l’Artisanat et du Tourisme. De nombreux artisans étaient également présents. Pour l’attribution de ce label d’excellence, quatre pays (Mali, Niger, Burkina Faso et Guinée) avaient participé à un concours mettant en jeu les meilleures œuvres d’art. Le jury était composé d’une Sénégalaise, d’une Sud-africaine et d’une Française. La compétition a porté sur des œuvres comme les textiles, les cuivres, les bois, les métaux et les fibres naturelles. Après délibération, le jury a attribué le label d’excellence à 11 œuvres sur 51 candidatures soumises. « Les artistes ont travaillé dur, avec leur cœur, et ont mis leur savoir faire dans leurs œuvres.

Cependant, pour les compétitions à venir, ils doivent faire beaucoup attention pour soigner leurs œuvres », a indiqué Joëlle le Bussy-Fal, la présidente du jury. Sur les onze œuvres primées, 7 ont été présentées par notre pays. « Reconnaissance d’excellence pour l’artisanat » fait suite au programme « Label d’excellence », crée en 2001 conjointement par l’UNESCO et « Asean Handicraft Promotion and Development Association », (Association Asiatique pour la promotion et le développement de l’artisanat) dans le but d’établir des labels de qualité et d’attirer l’attention du marché international sur les produits internationaux des pays participants à ce projet. Devant le succès grandissant du programme « Label d’excellence », l’UNESCO a décidé d’élargir, à partir de 2006, le projet à d’autres régions du monde. C’est ainsi qu’en 2007 la première édition a été organisée en Afrique de l’Ouest avec les pays du bureau multipays de l’UNESCO. Douze œuvres artisanales ont reçu la « Reconnaissance d’excellence » de l’édition précédente tenue en 2009.

Le programme de « Reconnaissance d’excellence pour l’artisanat » cherche à établir des standards d’excellence pour les produits artisanaux en promouvant un artisanat de qualité à travers des critères d’excellence rigoureux qui garantiront aux acheteurs d’objets primés, l’excellence du produit. Une excellence qui se distingue par sa dimension culturelle et les conditions de sa fabrication, dans un esprit communautaire et respectueux de l’environnement. Il vise aussi à encourager l’innovation dans la création et la fabrication des produits artisanaux afin d’assurer leur pertinence, leur utilité et leur commercialisation tout en soutenant les savoir-faire traditionnels. Les artisans qui viennent d’être récompensés ont eu l’occasion de présenter leurs produits reconnus non seulement dans le cadre d’expositions régionales comme le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) mais aussi à l’occasion de foires internationales (en France et aux Etats-Unis notamment).

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.