Concours de la campagne BIAAG du Plan-Mali : L’Indépendant remporte le 1er prix dans la catégorie fille

0

Lancée en septembre 2012, la première édition du concours BIAAG, ” Parce que je suis une fille ” initié par Plan-Mali a connu son épilogue ce mardi 18 décembre 2012 à l’espace Bouna. Parmi les lauréats figure notre consœur Aïssata Fodé Samaké du journal L’Indépendant. Elle a remporté le 1er prix de la presse écrite dans la catégorie des filles.

Bruno Maïga, ministre de la Communication (G) remettant le prix à notre consoeur Aissata Fodé Samaké

En vue de promouvoir le droit à l’éducation, à la protection, à la santé et à la participation des enfants et dénoncer les violences qu’ils subissent, Plan-Mali a organisé le concours ” Parce que je suis une fille “.

L’objectif de ce concours était de faire une large sensibilisation sur les violences faites aux filles. Lancé en septembre 2012, le concours a enregistré la participation de 24 journalistes dont 16 de la presse écrite et 8 de la radio. Pour départager les candidats, un jury de 5 membres a été constitué. Il était composé des chargés de communication de Plan-Mali,  Thiécoro Coulibaly, de l’UNICEF, Ismaël Maïga, de la promotion de la femme, Mme Coulibaly Mariam Doumbia, de la communication, Prosper Ky et Talata Maïga. Devant l’assistance, le directeur de Plan-Mali, Michelet William a affirmé que son organisation, à travers ce concours, veut aider 4 millions de filles à sortir de la pauvreté. Il a salué les efforts de plaidoyer sur les droits des filles ainsi que ceux du gouvernement et des partenaires au développement pour mettre fin à la marginalisation dont elles sont victimes.

Pour lui, la présente cérémonie témoigne l’engagement de son organisation à œuvrer auprès du gouvernement du Mali pour mettre fin aux violences faites aux filles. La présidente du jury, Mme Coulibaly Mariam Doumbia a déclaré que les différentes œuvres déposées par les candidats ont traité tous les aspects relatifs à la violence faite aux filles.

Les notes du jury ont donné les noms suivants. Au niveau de la presse écrite catégorie homme, c’est Abdoulaye Koné de Procès Verbal qui arrive en tête. Il est suivi de Togouna Traoré de  Nouvel  Horizon et Arbert Maïga de la Nouvelle République. Dans la catégorie des filles, c’est Aïssata Fodé Samaké de l’Indépendant qui a remporté le 1er prix, elle est suivie respectivement par Mamou Diarra Diop du Journal du Mali et de Kadiatou Sanogo du Républicain.

Coté radio, c’est André Traoré de Klédu qui a décroché le 1er prix, il est suivi de Ben junior de la radio Djamana. Au niveau des filles, ce sont respectivement Kani Keïta, Safiatou Diarra, toutes de Kledu et Rokia Kourouma de Djefafo qui ont remporté les 1er, 2ème et 3ème prix. Pour les récompenser, Plan-Mali et son partenaire la fondation orange ont remis un ordinateur portable aux premiers de chaque catégorie un appareil photo aux deuxièmes et un téléphone portable pour les troisièmes.

Les prix de la catégorie des filles ont été offerts par la fondation orange. Le ministre de la culture Bruno Maïga qui a présidé la cérémonie a salué cette initiative de Plan-Mali. Il a réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner cette organisation pour faire de la lutte contre les violences faites aux filles une réalité.

Moussa SIDIBE

PARTAGER