Distinction : Un malien a eu le Doctorat Honoris Causa de l’Ecole normale supérieure de Lyon

8

Il s’appelle Abdel Kader Haïdara, Directeur de la Bibliothèque de manuscrits Mama Haïdara à Tombouctou et promoteur de l’ONG SAVAMA-DCI.

Le doctorat honoris causa de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon récompense les intellectuels et hommes de cultures qui se sont distingués par la valeur et l’utilité de leurs recherches et œuvres. Cette année, trois personnalités du monde de la connaissance et de la culture ont été honorées. Il s’agit de : Michael ELLIS FISHER, Josefina GOMEZ MENDOZA et le malien de Tombouctou Abdel Kader HAIDARA. La cérémonie de remise des Doctorat Honoris Causa s’est déroulée le jeudi 11 octobre 2012 à l’Ecole normale supérieur de Lyon (ENS Lyon) en présence des lauréats.

Jacques SAMARUT, président de l’ENS, a souhaité la bienvenue à l’assemblée, puis Olivier FARON, directeur général de l’ENS, a ouvert la cérémonie.

Angel ALASTUEY, directeur de recherche au CNRS, a prononcé l’éloge de Michael ELLIS FISHER, physicien britannique, expert de la mécanique statistique. Paul ARNOULD, professeur et directeur délégué adjoint à la recherche de l’ENS de Lyon, a étalé les hauts faits intellectuels de Josefina GOMEZ MENDOZA, géographe espagnole, reconnue au niveau international pour ses recherches dans le domaine des aménagements hydrauliques et forestiers. Il est revenu à Georges BOHAS, professeur à l’ENS et membre de l’Institut universitaire de France, de prendre la parole pour égrener les mérites d’Abdel Kader HAIDARA, directeur de la Bibliothèque Mama Haïdara de Tombouctou et promoteur-Directeur exécutif de l’ONG Sauvegarde et la Valorisation des Manuscrits pour la Défense de la Culture Islamique (SAVAMA-DCI). Un des passages forts du discours du professeur Bohas sur Abdel Kader a été qu’il « a apporté une formidable contribution au rassemblement et au sauvetage d’un grand nombre de manuscrits de la culture arabe ». Pour rappel, la bibliothèque Mama Haïdara est l’une des bibliothèques de manuscrits privées les plus imposants à Tombouctou.

Les insignes de Doctorat Honoris Causa de l’Ecole normale supérieure de Lyon ont été remis par Olivier FARON, directeur de l’ENS.

Des intermèdes musicaux ont été assurés par les élèves de la classe de percussion de Jean Geoffroy du Conservatoire nationale supérieur musique et danse de Lyon (CNSMD).

Françoise MOULIN CIVIL, rectrice de l’académie de Lyon, chancelière des universités a prononcé le discours de clôture de la cérémonie, puis a procédé à la signature du Livre d’Or de l’université de Lyon.

Malgré la crise, il y a des maliens qui continuent de donner une bonne image au pays. Pour cela, nous félicitons vivement monsieur Haïdara !

Modibo Keïta

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Honoris causa est juste un titre honorifique. On ne dit pas qu’il a eu le doctorat, mais plutôt qu’il a eu le titre de Docteur Honoris…….ou il est distingué…..

    • Ne l’en veut pas au pauvre bougresse de journaliste,peut-etre qu’il a juste la Licence,il sait pas faire la difference entre titre honorifique et Doctorat lol.
      Tres franchement je lance un appel aux directeurs de publications de veuiller a la formation de vos employes,sinon si c’est vrai que la langue de travail du Mali est bien le francais,il faut reconnaitre que le niveau des maliens est plus que bas,surtout les gens de la presse.<>,on devient savant avec le livre.

Comments are closed.