Femmes battantes : Djénébou Sanogo honorée par la presse

1
Djénébou Sanogo, lauréat d’un trophée des femmes battantes de l'APPEM
Djénébou Sanogo, lauréat d’un trophée des femmes battantes de l’APPEM

L’Alliance des patronnes de presse écrite du Mali (APPEM) vient de distinguer une dizaine de Femmes battantes, dont la Directrice du Carrefour des Jeunes de Bamako, Mme Djénébou Sanogo. C’était le 7 mars dernier au cours de la première édition de la «Nuit du Trophée des Femmes battantes».

 

 

Cet événement a été initié par les consœurs pour célébrer la 37e Journée internationale de la Femme. Accroître l’autonomie des femmes ! Telle est l’ambition de L’Alliance des patronnes de presse écrite du Mali (APPEM) à travers l’organisation d’une «Nuit du Trophée des Femmes battantes». Ainsi, pour cette première édition, dix femmes ont été honorées dans divers secteurs, dont le sport et le management des infrastructures socioéducatives. C’est fort naturellement que figure Djénébou Sanogo parmi les lauréates.

 

 

Inspectrice de l’éducation populaire de la jeunesse des sports  (D.E.A) de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar (Sénégal), diplômée de l’Institut national supérieur de l’éducation populaire et des sports (INSEPS), Djénébou est aussi Professeur certifiée d’éducation physique et sportive (CAPEPS) et conseillère d’éducation physique et sportive (DESS). Directrice du Carrefour des jeunes de Bamako depuis 2004, «Nabou» est une dame très engagée après avoir vaillamment défendu les couleurs nationales en tant que talentueuse et courageuse basketteuse. Détentrice du Brevet militaire du 4e contingent du Centre d’instruction de Koulikoro et Secrétaire à l’organisation de l’Association malienne des anciens du Service national des jeunes (AMA/SNJ), Djénè est aussi membre du Comité Directeur du Djoliba de Bamako dont elle a porté les couleurs pendant de longues années et brigué la présidence en mars 2013. Honorée par l’APPEM pour son courage, sa disponibilité et son engagement militant, Djénébou porte plusieurs casquettes de femme-leader. En effet, la présidente du Réseau des anciennes gloires de basketball du Mali et d’Afrique est aussi vice-présidente de la «Commission Femmes et Sports» du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) et présidente de la «Commission des Athlètes» du CNOSM. Dans le domaine des sports, il faut aussi souligner que Djénébou est professeur de basket-ball et de danse à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) Bamako, professeur de basket-ball au Lycée sportif Ben Oumar SY, etc.

 

 

Après avoir assumé plusieurs responsabilités dans les staffs techniques des clubs (Djoliba AC, AS Réal) et des Equipes nationales (cadet et seniors hommes), l’ancienne internationale sociétaire du Djoliba AC (1977-1991) a été Directrice technique nationale de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB). Coordinatrice régionale zone Afrique de l’Ouest du groupe de  travail-CONFEJES (Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie) chargé de la Promotion, de la participation des jeunes filles et des femmes aux activités de jeunesse et de sport  (GTCF), la lauréate n’est pas non plus une inconnue dans les associations féminines de presse.

 

 

En effet, Djénébou est membre de l’Association des professionnelles africaines de la communication (APAC-MALI) et de l’Union des femmes journalistes sportives d’Afrique (UFRESA-MALI). La Directrice du Carrefour des jeunes de Bamako milite aussi au sein de plusieurs regroupements féminins comme l’Association pour la Promotion économique de la Femme (APEF), la Coordination des Associations et ONG féminines du Mali (CAFO), l’Association pour le Progrès et la Défense de la Femme (APDF)…

 

À 50 ans (née le 28 décembre 1964) la native de Sikasso et consultante population Council est sans doute l’une des grandes fiertés du sport malien. En février 2011, le président de la République avait décerné à l’indomptable Djénébou Sanogo la Médaille du Mérite National avec Effigie Abeille. Une légitime reconnaissance pour une combattante qui n’a jamais cessé de relever les défis auxquels font face les sportifs, les femmes et les jeunes du Mali et d’Afrique voire de la Francophonie.

Moussa BOLLY

C.C/MJS

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.