Fondation Friedrich Ebert : Un hommage vibrant au Dr Salabari Doumbia proche de la retraite

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Au cours d’une modeste cérémonie faite de surprise, la Friedrich Ebert Stiftung (FES), en présence de tout le personnel de sa représentation permanente à Bamako, a rendu un vibrant hommage au Dr Doumbia Salabari, un travailleur dévoué qui a intégré la FES en 1999.

S Doumbia

Les distingués invités, le spécialiste de la gouvernance sécuritaire Zeini Moulaye, l’ancien ministre de l’Environnement et de l’Assainissement Tiemoko Sangaré, le vice président de l’Assemblée nationale Baba Haïdara, la famille du Dr Doumbia, tous s’étaient retrouvés ce jeudi 6 décembre 2012 sous le toit de la Représentation de la Fondation à Bamako, dans l’intention de suivre une communication sur la situation sécuritaire et la solution sortie de crise. Les journalistes aussi avaient bien affuté leurs armes en préparant minutieusement les questions qui fâchent. Le tout sous la haute présidence de la Représentante permanente, Mme Annette Lohmann. La surprise était totale et le piège amical tendu par Abdourhamane Dicko et ses collègues de la FES a bien marché, personne ne s’était rendu compte, même le Dr Doumbia, qu’il s’agissait d’un vibrant hommage mérité qui se tramait. Tout le monde a joué le jeu et cela s’appelle la vie, le tout emballé dans une belle ambiance de fête et de grandes émotions. Le jeu en valait autant les chandelles que ce personnage rare de la FES, le Dr Doumbia devrait faire prévaloir sa retraite à la fin de cette année 2012, si Représentante permanente, Mme Annette Lohmann n’avait pas prorogé ce temps de travail, d’une année.

Le Dr Zeini Moulaye n’a pas tari d’éloges à l’endroit du Dr Salabari Doumbia : « un homme extrêmement ouvert, laborieux, méticuleux, intègre, loyal, qui tient à ce que chaque chose soit à sa place». Et lorsqu’il vous confie une mission, il ne vous lâche pas, et vous le rappelant deux ou trois fois, selon le témoignage. « S’il quitte cette famille aujourd’hui, il trouvera à la porte une autre pour l’accueillir », selon Zeini Moulaye, qui a longtemps travaillé avec la FES.

L’élève en Allemand du Dr Doumbia à l’Ensup devenu son collaborateur à la FES Abdourhamane Dicko a trouvé en lui un autre personnage empreint d’intarissables qualités. Les travailleurs de la FES par la voix de Mme Dembelé Assétou Koné ont reconnu au départ proche de leur collaborateur « le début d’une habitude, celle de ne plus avoir à consulter le Dr Doumbia ». Ils se sont dit « furieux contre le temps qui fixe une limite au temps de collaboration ». La Fondation Friedrich Ebert a remercié le Dr Doumbia pour les dignes et loyaux services rendus. Pour Mme Annette Lohmann, le Dr Doumbia est un social-démocrate convaincu qui a beaucoup contribué dans le renforcement de la démocratie et de la consolidation de la presse au Mali. Au seuil de cette retraite, repoussée d’une année, ses collaborateurs lui ont offert une canne et un sac en cuir frappés du sceau de la FES et portant son nom. La canne pour le symbole de la sagesse et le sac parce que le Dr est difficile à imaginer.

Le Dr Salabari Doumbia a remercié le Tout Puissant pour lui avoir montré ce jour et a souhaité qu’il arrive à tous ses collègues en parfaite santé. « La FES a fêté ses 40 ans d’activités au Mali, on peut imaginer les résultats. Nous travaillons sur l’homme et dans ce cas il faut de la patience, certains résultats se font attendre », note le futur retraité. Mais il retient deux moments de satisfaction. De 1997 à 2000, il y a eu le Collectif des partis politiques de l’opposition (Coppo) qui a boycotté les institutions parce que les élections ne s’étaient pas bien déroulées. « En janvier 2001, nous avons réussi à mettre les protagonistes autour de la même table pour discuter des élections devant se tenir en 2002. Le pacte de bonne conduite qui en est sorti a permis à tous les protagonistes de se retrouver dans les bureaux de vote pour des élections. Ce fut une grande satisfaction pour nous », a poursuivi le Dr Doumbia. La seconde satisfaction était l’élaboration de l’annuaire des partis politiques à laquelle certains n’avaient pas accepté de participer. « Nous avons réalisé cet annuaire, et après ceux qui avaient refusé de participer sont revenus nous dire qu’un tel travail ne peut pas se faire sans eux. Nous avons procédé à une seconde publication de l’annuaire où tout le monde figure ». Le Dr Salabari Doumbia a vu passer 5 à 6 Représentants résidents au cours de sa carrière à la FES-Bamako. Il a souhaité que la FES fasse encore davantage pour son pays. Des images marquant cette riche carrière ont été projetées dans la salle à la satisfaction de l’assistance.

B. Daou

SOURCE:  du   11 déc 2012.