Hommage : Kane, Le Bâtisseur !

3

Suite au changement du mode de gouvernance de l’entreprise dĂ©cidĂ©e par l’AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale des actionnaires, la formule PrĂ©sident-Directeur GĂ©nĂ©ral (PDG) qui a rĂ©git la SOMAGEP-SA, depuis sa crĂ©ation en 2010, est abandonnĂ©e au profit de celle de PrĂ©sident du Conseil d’Administration – Directeur GĂ©nĂ©ral (PCA-DG). A cet effet, l’unique PDG, Boubacar KANE, qu’aura connu la SociĂ©tĂ© Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA) est  dĂ©chargĂ©, dĂ©sormais, de la casquette du PrĂ©sident du Conseil d’Administration.

Homme-orchestre, il a porté la SOMAGEP-SA sur les fonts baptismaux en 2010 après la séparation des services de l’eau et de l’électricité gérés historiquement  par la Société Energie du Mali (EDM-SA). Grâce à sa vision en tant que PDG et l’accompagnement des membres du Conseil d’Administration et de tout le personnel, la SOMAGEP-SA est devenue aujourd’hui au Mali et en Afrique une référence dans son secteur d’activités avec en toile de fond un système de management de qualité et un professionnalisme exemplaire.

Pourtant, à y voir de très près, on se rend compte que la Société vient de loin. Aujourd’hui, le capital de la Société est estimé à 2 milliards de F CFA contre 100 millions de F CFA à sa création, en 2010, ne pouvant même assurer, les charges élémentaires de l’exploitation d’un seul mois.

Les premiers défis se sont révélés de taille pour le tout nouveau PDG: adopter des orientations stratégiques afin de permettre à la Société de trouver les ressources financières nécessaires pour assurer la continuité du service de l’eau sur toute l’étendue du territoire affermé, assurer l’internalisation de la gestion clientèle sur les 18 localités d’activités de la société (ouverture  des Agences commerciales, des points d’encaissement à  Bamako, des Directions régionales et des coordinations de Centres à l’intérieur du pays).

Grâce à son pragmatisme, sa proactivité, la société a eu la confiance de nombreuses institutions financières qui n’ont pas hésité à délier la bourse pour accompagner la jeune entreprise dans son ascension.

Un autre défi, auquel s’est attaqué le PDG Kane à bras raccourcis a porté sur la recherche du personnel qualifié pour le fonctionnement de la Société. En plus des transférés d’EDM-SA venant majoritairement du service de l’eau appelé (DCO) il a procédé au recrutement massif de nouveaux agents essentiellement orientés vers le service commercial. A la grande surprise des sceptiques de la réforme, la SOMAGEP-SA a pris le départ avec un organigramme faisant valoir des cadres compétents aux postes les plus stratégiques. Aujourd’hui, l’effectif du personnel qui s’élève à 997 agents, contre 329 en 2010, est composé de 759 hommes, soit 76% contre 238 femmes, soit 24%.

Dans le cadre de la gestion des ressources humaines, la Société s’est dotée de nombreux outils dont le Règlement Intérieur, le Code d’Ethique et de  Déontologie ainsi qu’un Accord d’Etablissement responsable. Ce dernier document a amélioré substantiellement les conditions de vie du personnel, en le sécurisant davantage.

En termes de grands projets, sous la vision du PDG Kane, des efforts ont été consentis. Ainsi, la SOMAGEP-SA a-t-elle initié un projet de renforcement de ses capacités opérationnelles portant sur la modélisation, la structuration et le dimensionnement adéquat du réseau de distribution, la mise en place d’outils de détection et de gestion des fuites, la création d’un centre de formation aux métiers de l’eau, la consolidation du système d’information intégré  et la modernisation de la gestion clientèle.

Aussi, la Société s’est engagée dans la modernisation de son système de facturation à travers l’installation de compteurs intelligents dotés de modules communicants permettant la relève des index à distance par radio-relève. L’utilisation de cette technologie offre de nombreux avantages aux clients et à la SOMAGEP-SA parmi lesquels, la réduction des temps de relève et de facturation, la détection des fuites après compteurs, la détection des retours d’eau, les blocages de compteurs, etc.

Au regard du résultat obtenu en sept ans d’activités, sans risque de se tromper, on est en droit de juger le bilan du PDG Kane globalement positif. Il est de bon loi de le remercier et de le féliciter avec l’ensemble des administrateurs pour avoir donné le meilleur d’eux-mêmes, pour avoir porté sur les fonts baptismaux une Société devenue une fierté nationale.

Au nouveau Président du Conseil d’Administration, nous exprimons toutes nos félicitations et nos vœux les meilleurs de succès dans la promotion et l’accès à l’eau potable au plus grand nombre des Maliens.

Takady Sidibé

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Tu sait qu’il est arrivĂ© pour chercher de l’argent en fin de prĂ©parer les Ă©lections ,c’est le système de ibk, sinon les younous lĂ  ont dĂ©jĂ  la fini.

  2. Le Pr Younouss Hameye DICKO est un homme politique sans conviction . Depuis l’evenement de la democratie dans notre pays, suivez son parcours. Maintenant qu’il a soutenu les actions d’IBK sur les levres , celui-ci vient de le recompenser avant la fin de son mandat. Il est le genre d’homme politique qui n’a personne derriere lui. Sa seule force est de crier et chanter pour le prince du jour. Mais a tous les profiteurs, la fin de regne d’IBK est proche, vous etes comptables devant le peuple des responsabilites que vous auriez assumees.

  3. Si le PDG KANE a bien travaillĂ© pour la prospĂ©ritĂ© de l’entreprise EAU au Mali, le nouveau venu le Pr Younouss DICKO fera le contraire, puisque le sortant et le rentrant n’ont pas le mĂŞme objectif . Le Pr avait faim, il a fait le griot pour avoir une activitĂ© . Après l’avoir eu, il songera Ă  lui meme d’abord ensuite Ă  l’entreprise. Qu’est ce qui va changer ? Rien du tout avec ce vieillard . Il fera pire que l’ancien PM Modibo KEITA. N’Ă©tant pas soumis Ă  un devoir de rĂ©sultat , il va manger meme si les autres doivent crever de faim ou de soif. C’est sa rĂ©compense qu’IBK lui a faite.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here