Meilleur Startupper de l’année 2016 : Sur 174 dossiers présentés, 3 meilleurs retenus

1

Le Groupe Total a lancé la première édition du challenge  Startupper de l’année 2016 par Total à l’échelle du Continent africain. Pour le Mali, 174 dossiers de projet ont été déposés par les jeunes entrepreneurs. Et après sélection, 3 dossiers de projet ont été retenus. Il s’agit du projet BISUGU, le projet Timia et le projet Koolfarmer.

La cérémonie de remise de financement a eu lieu mardi à l’Hôtel Azalaï Salam. C’était en présence des heureux bénéficiaires, des responsables de Total Mali, le président du Patronat du Mali et le représentant du ministre de commerce et l’industrie.

Ce concours était réservé aux jeunes africains porteurs de projets âgés de 35 ans au maximum, et couvre 34 pays dont le Mali.

Le Start up est un mécanisme de financement participatif et qui a l’avantage de faire bénéficier aux lauréats un soutien financier, un coaching personnalisé et un label distinctif.

Tous les dossiers déposés ont accompli les différentes phases de ce challenge, un jury professionnel a sélectionné le 10 mars les 3 meilleurs projets qui sont : le projet BISUGU (système de vente en ligne) de Ousmane Natha Diarra qui a reçu une dotation de 10.000.000 FCFA et un label, le projet Timia (transformation et conditionnement de produits agricoles locaux) de Korotoumou Sidibé a reçu une dotation de 6.000.000 FCFA et un certificat, leprojet Koolfarmer ( production bio et commercialisation de produits agricoles précisément Oignons et Tomates) de Ladji Fainké a reçu une dotation de 4.000.000 FCFA.

 

Pour le Directeur Général de Total, Jean François Schoepp, les attentes des jeunes maliens en matière d’emploi sont très importantes et le tissu d’entreprise n’est pas suffisant pour absorber la demande. Il ajoute : la création de petites et moyennes entreprises constitue l’un des moyens pour y remédier. A ses dires, Total encourage  les initiatives : innovantes, compétitives et créatrices d’emploi.

A noter que le concours avait été lancé au Mali depuis le 30 octobre dernier. Première initiative du genre sur le continent, Total entend fêter la jeunesse africaine à travers les 4000 services Total en Afrique, témoigne le Directeur général  Jean François Schoepp

 

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

 

 

   Celebration lauréats  START UP 2016 – Total Mali

19 Avril 2016

Discours JF,

Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances ou son représentant

Monsieur le Ministre du Commerce et de l’Industrie

Monsieur le Ministre  de la Promotion de l’Investissement  et du Secteur privé ou son représentant

Monsieur le Maire de la Commune III

Monsieur le Président du CNPM- parrain du challenge START UP  2016

Mesdames  et Messieurs les membres du jury

Chers clients et partenaires, chers invités ,

Mesdames et Messieurs.,

Le Groupe Total a initié au dernier trimestre 2015 un concours dénommé  Start up 2016 réservé aux jeunes porteurs de projets âgés de 35 ans maximum   ressortissants  de 34 pays africains y compris le Mali.

Cette première initiative à l’échelle du continent lancée  par un Groupe privé   montre l’attachement de Total à l’Afrique et dont la présence tant appréciée remonte à plus de 80 ans.

Premier distributeur de produits pétroliers en Afrique  avec  plus de 4000 stations , le Groupe Total  à travers ses filiales est un allié dans le  développement économique des pays  d’accueil. C’est le cas de Total au Mali.

Toutes les activités  ainsi menées sont sources  de valeurs  et d’opportunités pour les populations maliennes.

Comme vous pouvez le constatez la cérémonie qui nous réunit aujourd’hui  , c’est pour fêter  la jeunesse Africaine du Mali , la jeunesse Malienne tout simplement ..

Apres trois mois de compétition , un jury professionnel composé de chef  d’entreprises  maliens à pré sélectionné  10 finalistes sur 174 dossiers  validés.

Une phase de soutenance organisée le 10 Mars 2016 a permis de sélectionner les (3) meilleurs  que vous honorez par votre présence en acceptant  notre invitation à cette cérémonie.

En primant et en accompagnant ces jeunes aux idées lumineuses, Total  souhaite encourager et accompagner l’entreprenariat au travers d’un challenge à vocation sociale et sociétale visant à contribuer concrètement au développement économique et social inclusif.

Les attentes des jeunes maliens en matière d’emploi  sont importantes , et le tissu d’entreprise n’est pas suffisant pour absorber la demande …La création de petites et moyennes entreprises constitue l’un des moyens d’y remédier sachant que les jeunes ont de plus en plus envie de se lancer , d’où notre intérêt pour encourager les initiatives :

  • Innovantes ,
  • compétitives ,
  • créatrices d’emplois

Le Start Up de Total  est aussi un mécanisme de financement participatif ,  ouvert à tous les secteurs et qui à l’avantage de faire bénéficier au lauréat un coaching personnalisé , un soutien financier et un label valorisant et distinctif.

Il est aisé de constater qu’il existe peu de dispositifs d’appui impliquant les grands groupes internationaux malgré un contexte favorable , croissance économique, retour sur le continent des élites formées ailleurs, retour des jeunes talents etc..).

Dans la création  des  pme , nous avons aujourd’hui (3) jeunes maliens qui sont prêts à se lancer.

Il s’agit de :

  • Ousmane Natha Diarra , porteur du projet Bisugu ( système de vente en ligne) , Startupper de l’année 2016 recevra  une dotation de 10 000 000 FCFA ,et un label
  • Korotoumou Sidibé (23) ans porteur du projet Timia ( transformation et conditionnement de produits agricoles locaux)  recevra une dotation de  6 000 000 FCFA
  • Ladji Fainké , porteur du projet Koolfarmer , recevra une dotation de 4 000 000 FCFA             ( production  bio et commercialisation de produits agricoles )

Nous souhaitons  à chacun et à tous bonne chance et beaucoup de succès pour cette  détermination et cette volonté de réussir démontrée tout le long de ce challenge  .

Je vous remercie.

PARTAGER

1 commentaire

  1. Felicitations et bonne continuite aux heureux gagnants et merci a total pour l’initiative.

Comments are closed.