Le Nobel de la paix à la Pakistanaise Malala et à l’Indien Satyarthi

3
Le Nobel de la paix à la Pakistanaise Malala et à l'Indien Satyarthi
Malala, dans la cathedrale Notre Dame de Strasbourg. Strasbourg le 20 11 2013. – G. Varela \ 20 Minutes

Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué vendredi à l’adolescente pakistanaise Malala Yousafzay et à l’Indien Kailash Satyarthi «pour leur combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l’éducation».

«Les enfants doivent aller à l’école et ne pas être financièrement exploités», a lancé le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

Bête noire des talibans

Bête noire des talibans incarnant le combat pour le droit des filles à l’éducation à travers le monde, Malala Youzafsai, à 17 ans seulement, est de loin la lauréate la plus jeune en 114 ans d’histoire du Nobel.

Depuis des années, elle milite pour le droit des filles à l’éducation, ce qui lui a valu d’être la cible d’une tentative d’assassinat qui a failli lui coûter la vie il y a deux ans presque jour pour jour, le 9 octobre 2012.

Moins connu du grand public et nettement plus âgé, 60 ans, Kailash Satyarthi a dirigé des manifestations contre l’exploitation des enfants, toutes non violentes dans «la tradition de Gandhi» comme l’a souligné le comité Nobel.

Malala était à l’école au moment de l’annonce

L’adolescente pakistanaise Malala Yousafzay était «à l’école comme d’habitude» vendredi matin à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, lorsqu’on lui a attribué le prix Nobel de la paix. La jeune Pakistanaise de 17 ans devait donner une conférence de presse plus tard dans la journée.

Elle vit à Birmingham depuis qu’elle s’y est fait opérer en octobre 2012 après avoir reçu une balle en pleine tête tirée par des talibans au Pakistan.

Lire cet article sur 20minutes.fr

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. J’ignore tout de cette affaire MALALA, les talibans n’ayant pas bonne presse la gamine qui n’avait que 15 ans lors des faits…au centre d’une guerre de religion (au sens plein du terme) n’a certainement pas mené une adolescence épanouie.

    Avant elle nous avons “connu” Ayaan Hirsi Ali cette somalienne, ayant eu une autre forme de récompensé, pour s’être bien mouillée dans l’islamophobie. La pouffiasse de Theo van Gogh a tout donné pour se faire une place dans le monde!

    Cette bonne dame qui a raconté des histoires pour ne pas être sans papier au Pays Bas. Bien manipulée a son tour, verse dans l’outrage.. devient un modèle, puis tombe subitement en disgrâce:

    En mai 2006, la ministre de l’intégration, Rita Verdonk, annonce que Ayaan Hirsi sera déchue de la nationalité néerlandaise. Désapprouvée certes! Mais les séquelles marquent l’histoire

    Mais hélas, que devient elle ce samedi 11 octobre 2014?
    Une minable étrangère, certainement dans les rues d’Harlem(USA)

  2. Toutes mes sinceres felicitations Malala, le monde est hier de Toi. Les talibans, djihadistes ou terroristes doivent etre effaces de notre planete.
    Seulement faisons aussi attention a la politique de l’occident, qui est autre le systeme de diviser popur regner.

Comments are closed.