Préservation et consolidation des institutions de la république : cas du Mali : Tel est le thème choisi par la promotion Mme ‘‘LES MEDIATEURS’’

0

 La promotion Mme Diakité Fatoumata N’Diaye ‘’Les médiateurs’’ a officiellement donné le ton de ses activités, le samedi 6 juillet 2013 à la maison de la presse de Bamako. Ladite cérémonie de lancement, suivie d’une série d’activités, a recensé la présence de plusieurs personnalités dont le ministre Dr Déidia KATARA, Maitre Amadou Tièoulé Diarra, Monsieur Amadou Keita, membre de la cour constitutionnelle, le professeur Harouna Diallo, Mme Oumou Bah, député, la présidente de l’amicale Mme Fatoumata N’Diaye Sylla et plusieurs membres et sympathisants de l’amicale.

 

 

 

MediateursAprès avoir souhaité la bienvenue aux invités, la présidente de l’amicale Madame Fatoumata N’Diaye a remercié les deux partenaires qui ont permis la réalisation de la cérémonie à savoir BRADIBO et DIAGO. L’amicale créé aura mené des actions de solidarité, d’entraide, d’amitié entre les membres tout en agissant pour le développement communautaire au Mali dira Mme la présidente. Les objectifs de l’amicale, selon elle, consistent à contribuer au développement national par des actions concrètes de renforcement de la conscience civique et patriotique de ces membres, de faire la promotion du droit en général et du droit public en particulier, de contribuer à la promotion de la paix, la sécurité et de la stabilité, contribuer à la promotion de la santé  et la préservation de l’environnement, gage d’un développement durable, d’œuvrer pour la réalisation de l’intégration économique et de l’unité africaine, accompagner les pouvoirs publics et les décideurs dans le cadre du développement national…

 

 

 

A la suite de son intervention, maître A T Diarra a fait une brillante communication sur le thème : la place du droit public dans la préservation et la consolidation des institutions de la république : cas du Mali. Sa communication fut un véritable cours de droit au cours duquel les invités ont été très largement édifiés sur le thème. La communication de Maitre A T a été suivie de celle du professeur Diallo Harouna sur le même thème. Selon lui, il est très difficile de prendre la parole sur un thème après maitre A T Diarra, car il maitrise vraiment son sujet a-t-il dit. Il a tout de même tenu à rappeler que les institutions d’un pays ne valent que ce que les acteurs de la société en font en concluant, qu’il n’y a pas d’équilibre sans le droit. Maitre A T Diarra a mis l’occasion à profit pour inviter les uns et les autres à la cohésion, à l’union sacrée et au respect des institutions. Selon lui, dans un pays comme le Mali, 28 candidats ne doivent pas aller à l’élection présidentielle.

 

KANTAO Drissa

PARTAGER