Promotion de la tolérance et de la non-violence : Le président de Temedt récompensé par le prix ” Madanjeet Singh de l’UNESCO ”

1
Le président de Temedt récompensé par le prix  " Madanjeet Singh de l'UNESCO "
Le président de TEMDDT, Ibrahim Ag Idbaltanat (D) lors de la cérémonie de remise de sa distinction

Le Mali était à l’honneur la semaine dernière au siège de  l’UNESCO à Paris. Et pour cause, le Prix UNESCO-Madanjeet Singh 2014 a été decerné à notre compatriote Ibrahim Ag Idbaltanat (Mali), président de l’Association TEMEDT. Le chilien  Francisco Javier Estévez Valencia (Chili) a été également primé aussi lors de la même cérémonie.  Cette distinction récompense la promotion de la tolérance et de la non-violence. 

C’est à la direction  générale de l’UNESCO s que  notre compatriote a reçu sa duistinction. C’était devant un parterre d’invités. Le prix UNESCO-Madanjeet Singh, faut-il le rappeler est une distinction qui  récompense, une fois tous les deux ans, des personnalités qui, par leur action concrète, s’attachent à promouvoir les valeurs de tolérance et de respect de l’autre. Pour  l’édition 2014, notre compatriote a été primé au même titre qu’un chilien du nom de Francisco Javier Estévez Valencia. L’association (TEMEDT) que Ibrahim Ag Idbaltanat préside, se bat quotidiennement au Mali de façon pacifique contre la pratique de  l’esclavage toujours récurrente dans le nord et une partie de l’ouest du Mali. A cet égard cette association prône l’éveil de conscience et interpelle les autorités  pour la promulgation d’une loi criminalisant l’esclavage au Mali.

”  Cette distinction par l’UNESCO m’amène en tant qu’innovateur social à œuvrer davantage pour la construction d’un nouveau Mali, paisible et moderne, avec la bonne gouvernance, basée sur le respect de l’État de droit et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales,  pour un Mali où prévalent la justice, l’équité, l’inclusion sociale et politique, la solidarité et le partage “ a témoigné Ibrahim Ag Idbaltanat dans un média de l’Hexagone.  Avant de poursuivre que  ” se battre d’une manière régulière contre la violence et l’intolérance au Mali signifie d’abord avoir de la sympathie pour l’être humain tout court, rechercher la compréhension de l’autre ; voire fournir beaucoup d’efforts pour se mettre à la place de chaque acteur d’un conflit, ce qui aidera à mieux appréhender la réalité de la différence entre les parties. Aller du postulat que le Mali est un ensemble divers dont la richesse repose sur la diversité de son peuple….. “

En tout cas le lauréat du Prix UNESCO-Madanjeet Singh 2014 a profité de cette tribune pour remercier l’UNESCO qui à travers sa modeste personne vient de magnifier un combat ” pacifique de beaucoup d’hommes et de femmes de son pays visant le changement des mentalités pour un véritable progrès social au bénéfice de tous les maliens. Notre arme pour ce combat est notre volonté et croyance fermes aux vertus du dialogue, de la tolérance et de la non- violence. Nous vous disons merci pour ce réarmement moral “.

Il faut rappeler que TEMEDT s’est vu décerner en 2012, le prix anti Slavery Award de la Grande Bretagne. Une distinction qui s’inscrit également dans la lutte contre l’esclavage.

       K.THERA

PARTAGER

1 commentaire

  1. Tu le mérites. Voici un Homme de Paix, le seul que le Nord du Mali a besoin contre ces apatrides.
    Non, il faut l’écouter car c’est la clef de la Paix au Nord

Comments are closed.