Reconnaissance du mérite de la nation 82 d’éminentes personnalités décorées par Abdoulaye Idrissa Maïga aux grades de Commandeur et d’Officier

6
Reconnaissance du mérite de la nation 82 d'éminentes personnalités décorées par Abdoulaye Idrissa Maïga aux grades de Commandeur et d'Officier
Le PM Abdoulaye Idrissa Maïga décorant les différentes personnalités

Au nom du président de la République, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a décoré 82 éminentes personnalités aux grades de Commandeur (30) et Officier de l’Ordre national (52).

C’est dans une cérémonie très modeste et fraternelle que le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a procédé à la décoration de plusieurs personnalités de différents secteurs. L’événement s’est déroulé, le 3 août dernier, dans la salle de conférence de la Primature. Ils sont au nombre de 82 récipiendaires dont 30 pour le grade de Commandeur de l’Ordre national et 52 pour le grade d’Officier de l’Ordre national.

Pour la circonstance, le Grand chancelier des ordres nationaux, le Général Amadou Sagafourou Guèye a expliqué les raisons de ces décorations. Il s’agit de magnifier le mérite de ces personnalités, triées sur le volet qui pour leur abnégation, leur engagement et surtout leur sérieux au travail, pour recevoir  les insignes de la reconnaissance de la Nation.

Parmi les récipiendaires dans la catégorie Commandeur de l’Ordre national figurent, entre autres, Mme le président de la Cour constitutionnelle, Mme Manassa Danioko ; l’écrivain feu Albakaye Ousmane Kounta ; le Général de Brigade Bougouzié Sanogo ; le Commandant d’Aviation Idrissa Traoré ; Mohamed Salia Sokona (ancien Ambassadeur du Mali en France) ; l’artiste Kandia Kouyaté ; le Colonel Mamadou Telly ; Docteur Nafo Fatoumata Traoré ; Mme Ly Madina Tall ; Sadia Cissé (ancien footballeur) ; Mme Konaté Salimata Yacouba Maïga ; Malet Diakité ; l’ancien ministre Adama Samassékou ; le Général de Brigade Abdoul Karim Diop…

Au grade d’Officier de l’Ordre national, on peut citer, entre autres, Mamadou Henri Konaté ; Mme Aïssata Cissé (Ancien journaliste à l’Ortm) Abdel Kader Sidibé (ancien maire de la commune III) ; le Général de Brigade Aérienne, Mamadou Togola ; Mme Maly Bibi Sangho (promotrice de l’orphelinat Niaber) ; Mme Oumou Touré ; Natié Pléa (ancien ministre) ; le Colonel Major d’Aviation Tiéoulé Satigui Sidibé ; le Lieutenant-Colonel Ibrahim Condé ; le Colonel Moussa Diabaté ; l’honorable Niamé Kéïta (membre de la Commission Défense à l’Assemblée nationale) ; Djénéba Seck (Artiste) ; Docteur Mamadou Fanta Simaga ; Mamadou Ismaëla Sidibé (Pdg d’Africable Télévision) ; Professeur Mamadou Diarra ; Mme Gakou Salimata Fofana (ancien ministre) ; Habib Sissoko (président du Comité national olympique et sportif du Mali) ; Mme Ba Daoulé Diallo et l’actuel ministre de l’Assainissement et de l’Environnement, Mme Kéïta Aïda Mbo.  Sans oublier Docteur Adama Coulibaly, Abdoulaye Sidibé, Azaz Ag Loudagdag, Ibrahim Sylla, Daouda Tangara, Hassimi Adama Touré, Professeur Moustapha Touré, Bouréïma Séïba, Alassane Boncana Maïga, N’Golo Diarra, El Hadji Birama Traoré, Bouraïma Kamissoko, Oumar Daou, Honorable Badjan Ag Hamatou, Cessé Komé (promoteur de l’hôtel Radisson Blu)…

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a félicité tous ces récipiendaires avant de les inviter à redoubler d’efforts pour mériter d’autres médailles. Au nom de l’ensemble des médaillés, le président de la Cour constitutionnelle, Mme Manassa Danioko, a remercié le Gouvernement pour cette marque de considération envers ces différentes personnalités. Elle a saisi cette opportunité d’interpeller la nouvelle génération à suivre l’exemple de ces médaillés. Il s’agit du travail bien fait pour mériter une telle distinction de la Nation.

Il est nécessaire de rappeler que les Ordres nationaux du Mali ont été créés par la Loi N°63-31/AN-AM du 31 mai 1963. Ces ordres comprennent la médaille d’Or de l’Indépendance;  l’Ordre national du Mali; l’Etoile d’argent du Mérite national. Il y a aussi des Ordres Spécifiques: l’Ordre du Mérite Agricole; l’Ordre du Mérite de la Santé.

Il y a enfin les médailles militaires : la médaille du Mérite militaire; la médaille de la Croix de la valeur militaire ; la médaille des Blessés; la médaille du Sauvetage ; la médaille Commémorative de la campagne.

Le grade suprême à savoir Grand-Croix est réservé au chef de l’Etat et aux hautes personnalités étrangères.

Pour passer au grade supérieur, il faut attendre 5 ans pour l’Ordre national, 4 ans pour l’Ordre du Mérite Agricole et 8 ans pour l’Ordre du Mérite de la Santé. Par ailleurs, il faut que les récipiendaires aient un casier judiciaire vierge et au moins 10 ans d’expérience dans leur domaine d’activités. Sauf si le président de la République juge nécessaire de récompenser une personne qui a rendu un immense service à la Nation.

                                A.B. HAÏDARA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. MERCI, LA LISTE FUT SAUVEGARDÉE … AVEC MANASSA !

    MERCI, POUR CETTE LUMIERE SUR UN DES CERCLES DE TRAITRES Á LA NATION …!

    GÉNIAL… !

  2. Au moment où il y’a péril sur l’intégrité du pays, on s’adonne à l’auto-congratulation. Ce pays a du chemin à faire.

  3. C’est bien de donné des médailles aux plus meritants. Pourtant un ancien cadre ayant bien servit ce pays depuis le regime militataire jusqu’à sa retraite et cela dans les hautes fonctions n’a jamais recu aucune distinction. Son seul tort est de ne militer dans aucun parti.

  4. Le grand Bazar. On ne sait plus quoi faire au gouvernement.
    On distribue des médailles pour flatter des personnalités en vue des élections futures. Et on trouve de tout dans ces personnalités.
    Quand c’est trop, cela n’a plus aucun sens.
    La prochaine session de distribution des médailles sera pour les joueur de tam tam et les ” Dourouni Pranti “

  5. Trop de medialles pour les enfants d’un pays accroupi ou sinon par terre, on doit se poser la question si ces medailles veulent dire quelque chose veritablement car tout le monde les recoit.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here