Six distinctions décernées aux meilleures sportives de la saison 2014 – 2015

0
Chato, la marraine de la soirée remettant une distinction à Mariam

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître ! L’antenne malienne de l’Union des femmes reporters sportives d’Afrique (Ufresa – Mali) vient de frapper un grand coup avec l’organisation de la première édition du dîner gala de récompense des meilleures sportives de la saison 2014 – 2015.

Cette nuit qui restera longtemps gravée dans la mémoire collective s’est déroulée, le samedi 23 janvier, au Palais des sports, en présence de plusieurs invités dont Aïcha Lalaïcha Traoré du ministère des Sports et GamerDicko du Département de la Communication. Le doyen Madou Diarra, la vice-présidente du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), Mme Sangaré Aminata Kéïta, la présidente de la Commission du football féminin de la Fédération malienne de football (Fémafoot), Fatou Camara, étaient de la fête agrémentée par la prestation de l’artiste Safi Diabaté et son orchestre.

Pour cette première édition, les femmes reporters sportives ont choisi Mme HaïdaraAïchataCissédite Chato, député de Bourem et membre de la commission Défense à l’Assemblée nationale. Cette femme battante qui fait la fierté du Mali sur le plan international, est également présidente du Réseau des femmes parlementaires et des femmes du Parlement panafricain.

Au total, six distinctions ont été décernées au cours de cette soirée. Les différents récipiendaires sont : Mariam Coulibaly (handisports) DjénébaDanté (athlétisme) Mariam Diarra (taekwondo)  Fatoumata Diarra (football féminin) et Astan Traoré (basketball). La présidente d’honneur de l’Ufresa-Mali, notre consœur Assa Soumaré, a été aussi récompensée par un trophée.

Il faut rappeler que Mariam Coulibaly de handisports a reçu son trophée des mains de la marraine, qui lui a offert une enveloppe de 50 000 FCFA. Des diplômes de reconnaissance ont été également remis aux différents partenaires pour leur contribution à la promotion des femmes reporters sportives. Parmi les récipiendaires figurent en bonne place le doyen Madou Diarra, Me Jean Claude Sidibé actuellement président de la Fédération malienne de basketball, le Pdg de 2M Consulting, Mohamed Kéïta, le Pdg de Pmu-Mali, Arouna Modibo Touré, l’Ajsm…

La présidente de l’Ufresa-Mali, notre consœur CoumbaNiambélé de l’Ortm, dira que le bureau de son antenne a toujours mis un accent particulier sur la promotion des femmes reporters sportives au Mali. Cela à travers une série de formations sur la couverture d’un événement sportif.  Dans le souci de contribuer au développement du football féminin, précisera CoumbaNiambélé, Ufresa-Mali a aussi organisé un tournoi entre les quatre équipes demi-finalistes de la Coupe du Mali (football féminin). Cette première édition sponsorisée par Waati B a été remportée par l’AS Mandé. “Comme pour bien commencer l’année 2016, nous avons organisé cette soirée gala avec comme objectif de récompenser les meilleures sportives de la saison 2014 – 2015. Cet événement fait partie des recommandations du bureau africain de l’Ufresa”, dira-t-elle.

Elle a ensuite dévoilé les ambitions de l’Ufresa-Mali pour l’année 2016.

Il s’agit de la poursuite de la série de formations, notamment sur les lois du jeu de différentes disciplines. Elle entend aussi organiser des conférences-débats sur des thématiques d’actualités sportives comme “les pratiques sportives et les harcèlements sexuels”.

La marraine de cette soirée gala, Mme HaïdaraAïchataCissé dite Chato, a salué cette belle initiative de l’Ufresa-Mali. Elle estime que les femmes africaines ont toujours montré leur capacité à agir quand c’est nécessaire. “Elles se battent sans relâche pour une Afrique intègre, prospère et en paix, conduite et gérée par tous les hommes par toutes les femmes pour constituer une force dynamique sur la scène mondiale. Elles ont montré à toutes les occasions ce qu’elles veulent pour elles-mêmes et pour l’Afrique. L’événement est important parce qu’il concerne les femmes reporters sportives d’Afrique”a-t-elle déclaré. Avant de préciser : “En tant que mère de famille, sœur, femme politique élue et femme tout court, je ne peux que me joindre à vous pour mener ensemble le combat pour le développement de la femme africaine à travers le sport. Je vous promets d’être à vos côtés à tout moment et en toutes circonstances pour porter haut le flambeau de la femme africaine avec courage et abnégation”.

Les représentants des départements ministériels des Sports et de la Communication ont également réaffirmé leur soutien et accompagnement à l’Ufresa-Mali pour l’organisation d’une telle soirée gala.

La présidente de l’Ufresa a profité de cette occasion pour remercier les différents partenaires, à commencer par le ministère de la Communication, le Pmu-Mali, 2M Consulting, Hady Couture, le Carrefour des Jeunes et le Palais des sports.

                                     A.B. HAÏDARA

PARTAGER