Assemblée Générale de Aliniha international : grandes ambitions pour l’année 2016 !

0

Kayes, la Cité des Rails, a abrité du 27 au 30 janvier 2016, l’Assemblée Générale Ordinaire de Aliniha international. Au menu de cette rencontre sous-régionale qui a duré trois jours: l’adoption du plan d’action annuel, le remembrement du bureau et le partage d’expériences.

Crée en 2012 afin de formaliser une expérience démarrée en 2008, Aliniha International fédère un réseau autogéré de plus de 6 000 femmes qui mènent au quotidien des activités de valeur durable et regroupe l’Inter Association Aliniha Autogérée « JƐDUMAN » des Femmes du Cercle de Kayes (Mali) et celles du Réseau des Associations Aliniha Autogérées des Femmes de Tambacounda (ARAFAT) (Sénégal).

La Présidente du Réseau des Associations Aliniha Autogérées des Femmes de Tambacounda (ARAFAT) (Sénégal), Mme Bah, Fatimata Niang, s’est réjouie de l’accueil chaleureux à Kayes et des résultats obtenus « Vraiment, nous avons passé un très bon séjour au Mali. Nous pouvons dire que nous avons tenu une AG satisfaisante car, nous avons pu élaborer notre plan d’action 2016, remembré le bureau  Aliniha International après le retrait du Burkina Faso et ensuite partager nos expériences ».

Selon Aliou Keita, Directeur de CAMIDE et partenaire, Aliniha International s’appuie sur les femmes leaders pour les encourager à devenir elles-mêmes les moteurs de leur progression. « Aliniha International est animé par des Africains, le réseau Aliniha est actuellement implanté dans les régions de Kayes au Mali et de Tambacounda au Sénégal et le Burkina Faso avant qu’il ne se  retire en 2015.  Aliniha fournit aux femmes leaders des formations et des outils pour se grouper, s’organiser et trouver des issues à leurs besoins sociaux, économiques et environnementaux » explique, M. Keita, directeur de CAMIDE.

Pour la Présidente de l’Inter Association Aliniha Autogérée « JƐDUMAN » des Femmes du Cercle de Kayes (Mali), Coumba Sy « L’un de des  rôles prioritaires  de Aliniha International est d’outiller ses membres pour qu’ils puissent réaliser les objectifs de développement durable que tous ensemble ils se sont fixés.

Dans le plan d’action de 2016, Aliniha International met beaucoup l’accent sur des services de micro finance pour permettre aux femmes de créer des activités génératrices de revenus (AGR).

Les organisateurs à la fin de cette 1ère assemblée générale de l’année 2016, ont remercié les partenaires techniques et financiers : Fondation Marie et Alain Philippson ; FMAP de la Bélgique et VirtuebVenture pour leur accompagnement.

KayesInfos

 

PARTAGER