Assurance maladie obligatoire : Débats ouverts a Koulikoro

0
1

La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) et la direction régionale du Développement social de Koulikoro, ont organisé lundi un forum régional d’information et de sensibilisation sur l’Assurance maladie obligatoire (AMO).

La rencontre était destinée à sensibiliser l’ensemble des parties prenantes au niveau régional (agents de l’Etat, partenaires sociaux, société civile) pour une large adhésion à l’AMO. L’exposé du directeur général de la CANAM, Nouhoum Sidibé, appuyé par une équipe technique, a permis d’expliquer aux participants l’historique, les fondements et le dispositif institutionnel de l’AMO. Les explications ont porté sur les principes de l’assurance maladie, les assujettis, les bénéficiaires, les prestations garanties et celles qui sont exclues, la prise en charge, les prestataires de soins conventionnés sur le plan national et ceux de la région de Koulikoro, le financement. Ces exposés ont permis aux participants de se situer dans la mise en œuvre de la reforme. Les débats ont été très animés sur plusieurs aspects de la mesure : le déficit de la communication, l’étude de faisabilité de l’AMO, l’insuffisance des officines de pharmacie privée conventionnées, l’ambigüité du caractère obligatoire, le prélèvement de la cotisation sur le net à payer, la situation des travailleurs ayant déposé des dossiers de non adhésion, les causes qui motivent la non adhésion.

Au terme de la rencontre, les participants ont fait plusieurs recommandations. Ils ont préconisé de promouvoir les activités d’information et de sensibilisation, d’engager des négociations pour le conventionnement des pharmacies privées, de réviser la liste des médicaments retenus, de diligenter la procédure de délivrance des cartes d’assuré, de poursuivre le renforcement des capacités des prestataires et autres acteurs (Patronat, organisations syndicales, société civile) et d’accélérer les procédures de paiement des frais de prestation des structures sanitaires. Les travaux du forum étaient présidés par le directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Koulikoro, Ouenegué Diarra. La rencontre avait débuté par l’observation d’une minute de silence à la mémoire du directeur régional du Développement social, des Personnes âgées et de l’Economie solidaire de Gao, Abdoulaye Bocoum, décédé la veille.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.