Bandiagara : Une grenade dans le verger

12

Une grenade dans le vergerUne grenade a Ă©tĂ© dĂ©couverte lundi dernier Ă  l’entrĂ©e du verger de Daouda Ouologuem, un agent de santĂ© de Bandiagara. L’endroit est situĂ© dans la pĂ©riphĂ©rie ouest de la ville. L’engin de mort a Ă©tĂ© dĂ©couvert par Adama Guindo, le gardien des lieux qui en informa immĂ©diatement son patron. Ce dernier alerta le commissariat de police qui dĂ©pĂȘcha sur les lieux une Ă©quipe dirigĂ©e par le commissaire adjoint Oumar DembĂ©lĂ©. Le reprĂ©sentant du maire de Bandiagara, FodĂ© Camara, et des curieux Ă©taient dĂ©jĂ  prĂ©sents sur le lieu. Les agents de police ont effectivement trouvĂ© une grenade dĂ©fensive dĂ©posĂ©e Ă  la porte d’entrĂ©e du verger, une cuillĂšre et une goupille dĂ©posĂ©es tout autour. Les autoritĂ©s administratives, politiques et les responsables de la gendarmerie et de la garde nationale furent Ă  leur tour informĂ©s.

 

AprĂšs avoir fait Ă©tablir un pĂ©rimĂštre de sĂ©curitĂ©, le commissaire adjoint Oumar DembĂ©lĂ© a prĂ©venu le commandant de la zone militaire de Mopti qui l’a mis en contact avec le chargĂ© des questions de mines et autres engins explosifs de la MINUSMA au niveau de la rĂ©gion. Malheureusement Ă  la date d’aujourd’hui, il n’y a personne sur place pour dĂ©barrasser les populations du danger, tous les spĂ©cialistes Ă©tant en congĂ©. Il faut attendre l’arrivĂ©e des experts de la MINUSMA qui ne pourront pas ĂȘtre sur place avant ce lundi 28 avril, a expliquĂ© le reprĂ©sentant rĂ©gional de la Mission onusienne au commissaire Oumar DembĂ©lĂ©.

 

Le site est aujourd’hui gardĂ© par les agents de sĂ©curitĂ© de la localitĂ© pour empĂȘcher Ă  la population de s’en approcher. MĂȘme si l’engin explosif a Ă©tĂ© entourĂ© de briques, il apparait urgent de le neutraliser car il repose Ă  quelques mĂštres des maisons d’habitation, dans un endroit trĂšs frĂ©quentĂ© par les animaux.

 

En attendant la dĂ©livrance promise pour lundi, les habitants de Bandiagara prient pour conjurer toute explosion inopinĂ©e en s’interrogeant sur la provenance de la grenade et sur la main criminelle qui l’a dĂ©posĂ©e lĂ .

O. GUINDO

AMAP-Bandiagara

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Rien que des inccapables dans ce pays…meme mon frere de 10 ans saurait comment se debarrasser de cet engin explosif…quelle honte!!!

  2. Depuis quand a-t-on besoin “d’artificiers” ou de spĂ©cialistes pour neutraliser ……….une banale grenade dĂ©fensive? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Si on en est Ă  ce stade, c’est CATASTROPHIQUE! 🙄 🙄 🙄

    Les artificiers de SERVAL ou de la MINUSMA ne vont pas en revenir de voir ça! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  3. Merci, Mlle. Tembely
    Tu as fais ton devoir et le reste c’est dans les mains de L’Association Guina Dogon et Tabital Pulaku d’en informer les hiĂ©rarchies.Un adage dogon nous disait en ces termes:
    ” que tous ceux que tu jettes par derriĂšre, tu le trouveras devant toi” et un autre dis: c’est l’enfant qui enseigna Ă  son qu’on attache le chat Ă  la hanche et non au cou. Quand le chat par le cou, il ne partira pas,mais Ă  la hanche il te suivra comme tu le voudras.
    Il faut aider Le P.M et son PrĂ©sident Ă  surmonter les dĂ©fis du moment, si non c’est la catastrophe et le cahot.

  4. Pourquoi ces autoritĂ©s de Bandiagara nous prient de nous taire sur une situation qui mĂ©rite pas de mort d’homme.
    Il faut balayer le PrĂ©fet, le MĂ©decin du CSREF, le Maire, le Commissaire et mĂȘme le Gouverneur Kaman KanĂ©. Cela ne suffit pas Ă  mon sens, les emprisonner pour Ă©viter d’Ă©ventuels complices sur des crimes commis au Mali.
    Est ce que nous pouvons emprisonner la fumée, non! nous ne nous taisons pas sur ce crime odieux . A bon entendeur salut.

  5. Moi je mets le doigt lĂ  oĂč ça fait mal.
    A nos Honorables : DiepkilĂ©; Sagara et Tembely du Cercle de Bandiagara, vous ĂȘtes interpelĂ©s devant l’histoire de Ville qui ressemble aux USA
    “Soyez reconnaissants envers les personnes qui vous ont donner du bonheur, elles sont les charmants jardiniers par qui vos Ăąmes ont fleuries.”
    Et sachez que la détermination est le facteur le plus important de la réussite.
    Que tout le peuple du Mali se joigne à moi pour demander réparation de la mort du Jeune Sagara, venu à Bandiagara à la recherche de son trousseaux de mariage.
    je suit sĂ»re et certaine que: quand des toiles d’araignĂ©es se joignent, elles peuvent emprisonner un Ă©lĂ©phant.Ensemble pour Ă©viter le pire Ă  Bandiagara.
    Mots de Campagne de mon Cher Président: aucun crime ne sera impuni.
    Allah hou akbar.
    Merci IBK; Mara; Bathily;KonĂ©; SamakĂ© d’ouvrir une enquĂȘte sur ce dossier sensible Ă  Bandiagara aujourd’hui. Vous n’ĂȘtes pas savoir que le courage est la seule arme de rĂ©ussite. A vos marques.

  6. Merci Mr Sagara d’avoir le courage de t’exprimer et de n’avoir pas la langue dans la poche.
    Quand Ă  toi Mr YalcouyĂ© du journal la “Source” ou je ne sais quoi, tu as Ă©tĂ© contactĂ© par nos soins, la jeunesse afin que tu puisses publier dans ton journal, mais en vain.
    Nous comprenons aisĂ©ment la situation dans laquelle tu te trouves pour ne pas informer l’opinion nationale et internationale. le journal, c’est s’informer pour informer. Et non s’informer pour se taire.
    Nous sommes au courant de tous les appels tĂ©lĂ©phoniques que tu as reçu par ci par lĂ  mĂȘme le prĂ©fet et un des DĂ©putĂ© de Bandiagara.
    Honorable Sagara, fils et petit fils de Chef de canton de Guimini et de Kassa.
    Ton neveu, le jeune Sagara a été assassiné par la maniÚre la plus ignoble par les agents de sécurité à Bandiagara (Police) au vu et au su de tous, tu ne dois pas cautionner de tels actes, vas te plaindre à qui de droit.
    Si les jours à venir les autorités ne se prononçait pas le Commissariat, sera un cimetiÚre de brique

  7. un pays sans artificier et il faut de la MINUSMA pour ça et entre temps tout le monde autour est en danger de mort!!!
    pauvre de mon pays et de son armée
    incroyable tout simplement!!!

  8. Vraiment tu as raison Mr Sagara, moi mĂȘme a Ă©tĂ© victime d’une menace sĂ©vĂšre des autoritĂ©s.
    MĂȘme si les parents disent qu’ils ont pardonnĂ©, mais loi reste loi toujours.
    Nous, la jeunesse et les parents de la victime avons Ă©tĂ© piĂ©gĂ© par ces agents de l’Ă©tat que vous connaissez.
    C’est la deuxiĂšme victime que la police commette sous ton mandat Monsieur le Maire il faut donc agir si non tu es aussi complice. Un adage dis il n’y a pas deux sans trois.

  9. Dr. KOUYATE avec ton serment hypocrite, la population de Bandiagara ne veux plus de toi ici ; pourquoi cache tu un criminel, un assassin?
    Je te prie de retourner Ă  la fmpos pour apprendre ta leçon de droit et d’Ă©tique mĂ©dical. Faux mĂ©decin. Toi zou quelle est ta place au monde ici bas, pour avoir prĂȘtĂ© serment et trahir ton serment Ă  cause de ce prĂ©fet dĂ©passĂ©, dont la femme Awa est originaire de Bandiagara. Honte Ă  toi Le reprĂ©sentant d’IBK dans la citĂ© de NANGABANOU Tembely, Fondateur de la Ville. Si c’Ă©tait ton enfant, quelle serais ta rĂ©action?
    Tu as dĂ©jĂ  oublier ta leçon de droit Ă  L’ENA.
    Loi dispose de l’avenir et non du prĂ©sent.Ils sont nombreux dans l’administration, ces mauvaises herbes.
    Mon cher Président, il ne faut pas couper les mauvaise herbes mais les déraciner!
    Ces mauvaises herbes que tu nĂ©gliges servirons de cordes pour t’attacher donc Ă  vos marques.
    Faites un tour Ă  Bandiagara pour savoir d’avantage sur ce problĂšme.
    Je vous prie Ă  cause Dieu d’envoyer des enquĂȘteurs.

  10. Le MĂȘme cas s’est produit Ă  Mopti et tu as immĂ©diatement agis et les fauteurs sont actuellement en prison Ă  Bamako.
    Ce n’est pas pour rien que Sada t’as fais appel pour prendre les reine de la police.
    Deux cas de bavures dans ta rĂ©gion, l’un Ă  Mopti ton ancien poste et le deuxiĂšme dans ton cercle, un natif de la commune de Dourou et peut ĂȘtre au prochain c’est le tour de Ton Kani Natal qui porte le nom de ton Homonyme Gokouna.Monsieur Bathily il faut assainir la justice pour punir ces fauteurs.
    Ces gens là Veulent Saboter le Régime de IBK donc attention. Mara il prendre tes responsabilités en éliminant ces vers hors de Bandiagara.
    Chers Lecteurs Analysés pour une compilation de ces actes.
    Bonne lectures

  11. A Bandiagara, il y a une note de service au CSREF qui dit aprĂšs 20 heures aucune inhumation n’est permise. Ce pauvre Sagara est enterrĂ© Ă  22 heures devant le PrĂ©fet Abdramane Tangara, le MĂ©decin Chef Boubacar Sidiki KouyatĂ©, le Maire HousseĂŻny SAYE,Ses amis et collĂšgues Dokeurs et le reprĂ©sentant de la famille du dĂ©funt, Issa Sagara commerçant d’oignon au marchĂ© de Bandiagara.
    Ces autoritĂ©s ont couvert des assassins et sont complices d’offices.
    Nous,le bureau de la jeunesse de Bandiagara, avons rencontrĂ© le Dr. TraorĂ© Zou dans son bureau avec des preuves Ă  l’appui, mais qui nie certaines avec la complicitĂ© de son mĂ©decin Chef, qui lui donnait des consignes de ne pas tout dire aux jeunes au risque d’enfoncer la police (meurtre).
    Nous ne voulons pas de complices dans notre cercle.
    Des agents administratifs peureux, assassins, comme des vers dans nos fruits.
    Le GĂ©neral Sada Samake,celui de la santĂ© Ousmane KonĂ© sont interpellĂ©s. Cher Cousin Kansaye je suis sĂ»r que tu n’as l’information.

  12. Monsieur de l’amap,bonjour il est bon d’informer pour s’informer, mais attention; je te demanderais de tout donner sans laisser une information qui nous est capital, celle de la bavure policiĂšre lors d’une rafle jusqu’Ă  ce que mort en est suivi. Les autoritĂ©s Administratives, politiques et Communales t’ont demandĂ© de rester muet sur cette question, mais nous qui sommes les vrais Jeunes de cette localitĂ© avons dis niĂšte.
    Toi Omar, membre du Bureau de cette jeunesse accepte de te taire.
    C’est le deuxiĂšme meurtre qu’Ă  commis la police Ă  Bandiagara; le premier en 2010, le deuxiĂšme en avril 2014.Est ce que les mouches sont tuĂ©es comme çà Ă  plus forte raison un humains?
    Bandiagara, le deuxiÚme cercle crée en 1903 aprÚs Bafoulabé en 1888.
    Au niveau du CSREF, le malade est arrivĂ© vers 00 heure 22 mns dans un Ă©tat agonisant et trois jours sans soins. Refus d’assistance mĂ©dicale d’une personne en danger. Une fracture du crĂąne, reins Ă©crasĂ©s,et sans radio ni une refĂ©rence Ă  l’hĂŽpital SominĂ© DOLO

Comments are closed.