Cercle de Nara : Où est l’État malien ?

54
La ville de Nara

Telle est la question que tout le monde se pose maintenant à Nara et environs. Non contents d’être livrées à la merci des bandits armés, des coupeurs de routes, les pauvres populations assistent et regardent leurs écoles nourrir. En cause, la gestion opaque des fonds scolaires. Un doigt accusateur est pointé vers la Préfecture et la Mairie qui n’ont pas su éviter l’arrêt de travail des enseignants, du 11 au 18 janvier dernier. Puisque le mal perdure, un préavis de grève illimité est déposé pour le 05 février prochain.

 

Tout serait parti de la rupture des contrats de fournitures et de ravitaillement des cantines scolaires du Cercle. Parait-il que l’Administration avait agi derrière le dos des comités de gestion. Autrement dit, en leurs noms, les contrats avaient été rompus alors qu’ils n’avaient même pas été avisés. Conséquences, des directeurs d’écoles et leurs agents s’appuyaient sur les parents d’élèves pour leur approvisionner, en craies par exemple.

D’autres estiment que c’est la Mairie qui en était responsable. En tout cas, les textes de lois sont clairs en la matière. Deux Arrêtés ministériels ont défini la répartition et la gestion de ces fonds.

Selon les textes, la gestion des fonds PPTE relève du Trésorier du Comité de Gestion Scolaire. Le manuel de procédure est pourtant clair là-dessus. Le Comité a saisi le Conseil régional à travers son président ainsi que la Préfecture. Cette dernière, la Préfecture, ne devrait-elle pas faire respecter les lois ? Pourquoi alors la mairuie ferait-elle obstacle ? Y aurait-il à manger et à boire dans ces fonds ?

Frustrés, puis irrités par une telle situation, les enseignants avaient observé un arrêt de travail de cinq jours. C’était du 11 au 18 janvier 2016. La Direction de l’Académie de Koulikoro, la région, a dû intervenir pour calmer les ardeurs. En aucun moment, nous-a-ton rapporté, l’Administration, c’est-à-dire la Préfecture, et la Mairie ne levèrent le petit doigt.

Commentaires de parents d’élèves, ” le Préfet et le Maire ne se soucient guère du sort des enfants. Et pourtant, nous nous acquittons de nos devoirs … ” Et pour ces femmes que nous avons rencontrées, de passage, ” Bamako se fiche de Nara. Nous avons l’impression qu’il n’y a pas d’autorité sur place “. ” Comment, la Préfecture oserait-elle laisser la Mairie jouir des fonds scolaires ? ” s’interrogent-elles.

D’aucuns soupçonnent une certaine complicité entre la Mairie et l’Administration locale dans la gestion des fonds des populations. Par exemple, pour le fonds ADAF, il est question de plus de 34 millions de F CFA et 203 millions concernant les cantines scolaires.

Bref, des trous noirs existeraient dans la gestion des fonds de 2013 à nos jours. En tout cas, les enseignants de Nara ne semblent plus accepter cet état de fait. Ils ont déposé un préavis de grève illimitée à partir du 05 février 2016. Autorités du Mali, votre conscience est interpellée!

 

B.KONÉ

PARTAGER

54 COMMENTAIRES

  1. Comme l’indique le journaliste, s’il s’avérait réellement que l’administration a agit dans le dos du comité de gestion, il revient à ce comité de prendre ses responsabilités en visant qui de droit. Parce qu’un tel acte ne serait resté sans une réponse de nos autorités.

  2. La Direction de l’Académie de Koulikoro, la région, a dû intervenir pour calmer les ardeurs. 😳 😳 😳
    C’est cette direction qui doit prendre ses responsabilités car première responsable de l’éducation dans la zone. Pour ne pas se rendre coupable de complicité elle doit agir. Au cas contraire le comité doit faire un vice de procédure nécessaire pour saisir le ministère.

  3. Il faut que le COGES saisisse le ministre de l’éducation de cette situation face à la passivité du préfet car c’est inadmissible que des fonds alloués à un domaine aussi sensible que l’éducation soit dilapidé par des individus véreux à d’autres fins.

  4. ” Et pour ces femmes que nous avons rencontrées, de passage, ” Bamako se fiche de Nara. 🙄 🙄 🙄 🙄
    L’état central ne peut vraiment pas tout faire c’est pour cette raison que l’administration a plusieurs démembrements afin de répondre aux attentes des populations et donc si cela n’est pas le cas il faut saisir les autorités à différents niveaux afin qu’on puisse pallier à la situation au lieu de rester passifs à faire des insinuations gratuites.

  5. Le premier responsable administratif du cercle est le préfet et par conséquent il doit prendre ses responsabilités et si ce n’est le cas le ministère de doit être saisi pour que les responsables de cette forfaiture s’expliquent.

  6. Cercle de Nara : Où est l’État malien ? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Koné on dirait ta vocation tu l’as mal choisie. L’état; c’est toi, c’est moi, c’est le policier, c’est le gendarme, l’infirmier, l’instituteur et j’en passe.
    La décentralisation administrative a été instauré pour permettre une gestion plus efficace mais si des personnes gèrent mal les fonds qui leur sont alloués pour l’éducation des enfants, on doit les dénoncer et porter plainte contre eux pour qu’ils puissent répondre de leurs actes.

  7. J’en appelle à la bonne volonté du président IBK pour mettre fin aux agissement de ces personnes qui veulent mettre l’école en péril dans cette zone.
    S’ils continuent sur cette voie,des sanctions devraient être prises à leur encontre.

  8. L’école malienne est et a toujours été au centre des préoccupations du président IBK.
    De tels agissement de la part des autorités locales ne font que saboter ce genre d’action.
    Il est temps que les président agisse pour mettre de l’ordre.

  9. Si la préfecture regarde cette situation sans broncher,je pense qu’elle s’expose sanction de la part des autorités.
    Le président IBK ne va pas accepter de décaisser de l’argent et des personnes vont s’en accaparer sans punition…

  10. Cette ingérence de la Mairie dans la gestion des fonds alloués à l’école n’est pas du tout normal.
    Je suis sûr que si le président IBK en est informé cela prendra fin le plus rapidement possible car pour lui l’école est une priorité…

  11. Avec le président IBK,l’État s’est toujours préoccupé de la bonne marche de l’école malienne.
    Nous savons que c’est parce qu’il n’a pas échos de ces agissements malencontreux que cela perdure.

  12. Les différentes attaques, qui sont faites dans les différentes localités du pays, ne signifient pas la faiblesse de l’armée, mais bien au contraire. La population Malienne est fière de nos soldats, car ils sont les meilleurs. Nos soldats sont nos premiers défenseurs, alors, ils font tous pour remplir ses fonctions.

  13. Mais de tout compte fait la population doit avoir toujours confiance à IBK, il est la solution à nos problèmes, il est venu au pouvoir le bonheur des Maliens.

    • 😀 😛 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 Oui, ceux qui ne sont pas encore tués par les terroristes peuvent continuer à lui faire confiance en attendant leur tour. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  14. La population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation, un homme de parole un vrai patriote, un reflet de la paix et de bonheur.
    Depuis son arrivé au pouvoir, l’économie du Mali est en train d’accéléré a haut niveau.

  15. Pauvre journaliste, le président de la république est un homme de parole, un vrai patriote, tous les promesses tenus par IBK sont entrain de réalisé, le premier objectif de président de la république était de maintenir la paix et la sécurité dans le pays.

  16. Nul n’est à l’abri de ce fléau qui terrorise tout le monde donc c’est en conjuguant nos forces que nous pouvons lutter efficacement ces individus malintentionnés.

  17. Il faut que nos enfants partent à l’école. Les autorités locales doivent taire leur querelle afin que nos enfants reprennent le chemin de l’école

  18. Nous interpellons le ministère de l’éducation à prendre ce dossier pour que les enfants puissent prendre les cours. Les élus doivent prendre leur responsabilité face à leur administrés

  19. Il ne faut pas accuser l’état dans tout. La décentralisation a donné des lois décisionnelles à certains élus locaux. Les PPTE sont sous la responsabilités de la mairie.

  20. La responsabilité de l’état est de mettre les fonds à la disposition des autorités locales. Les parents d’élèves doivent saisir le ministériel de leur tutelle pour régler ce problème

  21. Tout cas c’est bien sans Un Eveil des conscience. Sinon le Maliba ne sera plus jamais si Nous, tous et toutes, faisons pas ceux qu’il faut. L’etat et le gouvernement n’ont pas le choix de suivre et d’obeir a Un Peuple Responsable surtout de faire Nous les Imposons.
    😉 .
    Pour le moment c’est la continuité des regimes AOK et ATT et IBK et clans biensur :mrgreen: :lol:.

  22. Le Mali dans son ensemble est dans des conditions mauvaises, mais avec la bonne volonté de notre gouvernement tout ira bien.

  23. Nara est une partie du Mali comme tous les autres, nous sommes conscient de la situation qui prévaut au Mali.
    Prions que tout cela prenne fin…

  24. Je ne suis pas du tout d’accord avec cela, nous sommes tous dans le même bin de Kayes à Kidal, nous sommes tous au courant de cette difficulté qui traverse le pays. Nara est Mali…

  25. C’est l’insécurité qui est à la base de cette situation. Je ne suis pas contre cet article mais je suis contre la situation du journaliste. Il veut tout simplement décrédibiliser le régime en place.

  26. Les journalistes de ce pays sont des crève de la faim Ils pensent qu’ils peuvent redorer l’image de notre pays avec de telle plume. Mais ils se trompent gravement.

  27. Le Mali n’est pas le seul pays confronté aux attaques djihadistes. Considéré comme la première puissance mondiale, les Etats Unis d’Amérique n’arrive toujours pas à trouver une solution concrète à ce phénomène.

    • Personne n’a une solution mais tout le monde fait quelque chose, donc arrêtons de raconter l’histoire de l’humanité et faisons quelque chose contre ce fléau.

  28. Les maliens aspirent au changement, il est temps que le chef de l’Etat et son premier Ministre agissent dans l’intérêt du peuple. Ce nouveau gouvernement ne doit pas être comme les précédents, le changement doit se sentir partout sur toute l’étendue du territoire malien.

  29. Les maliens aspirent au changement, il est temps que le chef de l’Etat et son premier Ministre agissent dans l’intérêt du peuple. Ce nouveau gouvernement ne doit pas être comme les précédents, le changement doit se sentir partout sur toute l’étendue du territoire malien.

  30. Le seul obstacle qui s’oppose à la sécurité de notre pays aujourd’hui est le djihadisme. Or partout dans le monde, les djihadistes sont les plus difficiles à combattre, car ils sont disperser. Ils ne sont jamais sur place.

  31. Tout le monde sait que les bandits armés causent des souffrances au peuple malien, surtout ceux qui vivent dans le septentrion malien. 😆 😆 😆 😆 😈 😈

  32. J’avoue que les maliens ne sont pas prêt à voter encore de nouveau pour le président IBK tant qu’il ne pose pas des actes concret. Conseil s’un citoyen lambda, il est grand temps qu’il prenne les choses en main.

  33. Les U.S.A ont passé des années et des années sans trouver une solution définitive à la question terroriste. Ils ne réunissent jamais pour mener leurs actes, chose qui rend très difficile leur traque. Quand même une chose est sûre, nous continuerons à se battre pour l’honneur de notre patrie.

    • Personne ne demande une solution miracle contre le terrorisme. Ce qu’on demande à nos autorités c’est de ne pas croiser les bras.

  34. A travers ce nouveau gouvernement, les choses peuvent bien changer au sein de notre pays. Nous souhaitons de tout cœur que ces individus de mauvaises fois paieront tous pour avoir commis des choses pareilles.

  35. Les habitants de Nara ont parfaitement raison si tel est réellement le cas. Nos dirigeants sont priés d’envoyer des renforts enfin de sécuriser cette zone. Ces habitants ne peuvent pas rester ainsi.

  36. Le peuple malien est l’État malien. Ce ne sont les autorités ni quelques personnes influents ou riches mais le peuple malien tout entier.

  37. Le Mali a besoin du tribut de tous ces fils pour pouvoir faire face aux djihadistes. Ce phénomène est très difficile à combattre, la forte mobilisation et participation de la population pourront faciliter la tâche. Cependant, on doit rester vigilant et calme.

  38. Cette période est la plus délicate de notre pays. Ces attaques djihadistes constituent un véritable danger pour la population malienne. De ce fait la population doit être au chevet des forces de l’ordre en leur tenant informé des suspects.

  39. Les autorités de ce cercle doivent des explications aux hauts autorités malien, sinon au peuple malien. Les bandits armés ne peuvent et ne doivent pas continuer de faire subir à la population de Nara de souffrances inadmissible et inacceptables.

  40. L’État malien est les maliens eux-mêmes. Ce ne sont pas les autorités qui sont l’État, non. Nous formons tous ensemble cet État. C’est du devoir de tout un chacun de se considérer comme tel.

    • Arrêtez de copier MUGABE dans ses conneries ! Ce qu’il décrit est une Nation, pas un États. L’État est l’ensemble des fonctionnaires et les institutions, ce qui veut dire l’autorité. 💡 💡 💡 💡

      Moi je suis au DABANANI et j’ai rien à voir avec votre État corrompu et même cannibale. 👿 👿

      • Pauvre yugubané, une seule question: quand tu dis que nous confondons État et nation et tu te mets aussi à citer les citoyens qui occupent des postes comme étant l’État, je me demande si ces citoyens ne font pas partie du peuple malien? L’expression État est vague et complexe. Sinon rien ne m’empêcher de te dire que l’État ce sont les services (les forces armée, les hôpitaux, les écoles, etc). Qui peut m’en vouloir pour cela?
        Existe-t-il un État sans souveraineté? Si oui donnes-moi un exemple et sinon, à qui appartient cette souveraineté?

  41. L’État se trouve partout dans le pays. Les autorités ne sont pas l’État. L’État c’est moi, toi, il, nous, vous, j’en passe. L’État c’est les citoyens qui détiennent la souveraineté.

    • KAMISSA, l’État se trouve partout dans le pays sauf chez moi à KIDAL. N’est-ce pas ?

      • Cela revient toujours à ce que j’ai dis, cher yugubané. C’est le peuple qui est l’État. Car sans souveraineté on ne peut pas parler d’État et cette souveraineté appartient au peuple malien de Kayes à Kidal. Do you understand?

  42. Cercle de Nara: où est l'Etat malien.
    Les habitants du cercle de Nara forment avec les habitants des autres localités l'Etat malien. Je ne sais pas réellement ce que vous voulez dire mais c'est dommage.

  43. Cercle de Nara: où est l'Etat malien.
    Les habitants du cercle de Nara forment avec les habitants des autres localités l'Etat malien. Je ne sais pas réellement ce que vous voulez dire mais c'est dommage.

  44. “Cercle de Nara : Où est l’État malien ?” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Mais l’Etat, c’est qui ?????? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    yUGU machien, l’Etat, c’est toi, l’Etat c’est moi. Le président n’est pas l’Etat, il est le chef de l’Etat. La sécurité, la santé, le développement est une affaire des maliens.

    L’Inde et le Chine n’ont pas attendu les politiques pour booster leurs économies. Voici les exemples à suivre. Cela ne sert à rien de faire les moutons tout les jours pour distraire 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    • yugu, 😆 😆 😆 je peux juré que toi tu es tombé sur ta tête, 🙄 🙄 🙄
      Voilà ce qu’on peut donner comme réponse lorsqu’on passe tout le reste de son temps à prendre des excitants. 😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.