Cercle de Yanfolila : Mamadou Satigui Diakité offre des kits scolaires aux élèves

0

Désigné parrain lors du lancement du Réseau des jeunes Diplômés   du Cercle de Yanfolila et Sympathisants (RJDCYS),  Mamadou Satigui Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités (HCC) a saisi l’occasion pour  offrir des cahiers et des sacs aux meilleurs élèves retenus à la suite d’un concours. A travers ce geste, le président du haut conseil des collectivités entend jouer sa partition dans la promotion de l’éducation dans le cercle de Yanfolila et accompagner surtout  les jeunes diplômés de Wassolo en quête d’emploi.

La cérémonie de lancement du Réseau des Jeunes Diplômés   du Cercle de Yanfolila et Sympathisants (RJDCYS) a eu lieu le samedi dernier à la Maison du peuple à Yanfolila. C’était en présence de Djoumé Sidibé, représentant du parrain ; Barry, préfet adjoint de Yanfolila ; Abou Sangaré, secrétaire général du Réseau. Cette journée de lancement a été marquée par  une conférence débat sur le thème : « Le rôle de la jeunesse dans le développement local »  et d’un concours entre les élèves de la classe de 9eme années en mathématiques et en français. Un Sketch de la troupe Djikiya sur l’importance de nos produits agricoles et la promotion de la culture locale, et un match de football entre  les jeunes ont été les temps forts.

Ce réseau est un groupement apolitique ayant pour but de contribuer au développement du cercle  de Yanfolila. Sa vocation est la recherche de solutions aux actions de développement des initiatives endogènes et locales.

Pour le secrétaire général Abou Sangaré, le RJDCYS intervient à travers  la mise en relation des acteurs de développement,  le transfert de connaissance aux organisations locales et collectivités territoriales,  le renforcement des capacités de diagnostic et d’élaboration des plans de renforcement des capacités des communes, le développement des stratégies de mobilisation et de gestion des ressources pour le développement endogène et durable,  la promotion de recherche sur les plans social, culturel et économique,  le soutien au Gouvernement dans toutes ses initiatives et programmes s’inscrivant ou intégrant ses objectifs,  la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale.

Selon lui, l’objet du réseau est d’aider à promouvoir l’implication des acteurs des différents secteurs, notamment la société civile, aux réponses locales du développement ainsi que la bonne gestion des ressources. Pour ce faire, le réseau  entend promouvoir la participation et l’implication des citoyens dans la gestion des affaires locales,  contribuer au renforcement des capacités des administrations et des organisations de la société civile dans les analyses socio-économique, financière et développement,  promouvoir le plaidoyer sur la prise en compte des préoccupations des populations pauvres dans les budgets et programmes de développement locaux et nationaux.

Pour lancer officiellement ce réseau, le choix des jeunes a porté sur un fils du terroir. Il s’agit de  Mamadou Satigui Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités. Ce cadre dévoué pour la cause de Wassolo a favorablement répondu à la sollicitation des jeunes en acceptant d’être parrain. Empêché pour des raisons de calendrier chargé,  Mamadou Satigui s’est fait représenter par Djoumé Sidibé. Ce dernier, au nom du président du HCC, a remis des kits scolaires composés des sacs et des cahiers au secrétaire général du réseau pour les meilleurs élèves retenus  à la suite du concours organisé à cet effet.

Dans son intervention, Djoumé Sidibé a déclaré que l’initiative est salutaire et encourageante. Selon lui,  Mamadou Satigui Diakité  a toujours joué sa partition dans le développement du cercle de Yanfolila : «  Fils du terroir, Diakité est l’un des rares cadres de  Wassolo à répondre favorablement à des nombreuses sollicitations des ressortissants de la localité.  Pour rappel, il a parrainé la vacance citoyenne à Yanfolila en août 2016 et récemment la cérémonie d’inauguration de deux maternités dans la Commune Wassolo Ballé, précisément à Badogo, sans oublier le parrainage de nombreuses activités dont le festival international les nuits du Kamalen n’goni et l’inauguration de la nouvelle mosquée de Kabaya ».

Pour l’adjoint au  préfet de Yanfolila, le geste du parrain est  un acte qui va beaucoup aider les élèves bénéficiaires et leurs parents. Barry a également invité les jeunes à diversifier  les activités  pour ne pas rester longtemps au chômage. Il a aussi lancé un appel aux plus hautes autorités de faire l’adéquation entre la formation et l’emploi.

Wassolo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here