Collectif des régions non opérationnelles (Crnop) : Le chérif de Nioro Cheick Bouyé Mohamed Haïdara donne son soutien inconditionnel

7

Le collectif des régions non opérationnelles a rencontré, le samedi 29 avril, chez lui à Nioro, Cheick Bouyé Mohamed Haïdara, pour avoir son soutien et ses bénédictions. Une importante assemblée s’est tenue à l’ancienne maison du peuple de Nioro pour échanger avec la population sur la démarche du Crnop et les actions à entreprendre.

Au présidium de cette rencontre, étaient présents le vice-président du conseil de cercle de Nioro, le coordinateur des chefs de quartiers de Nioro, le 1er adjoint au maire de Nioro, le président du Crnop et le représentant du réseau «Joko ni Maaya».

Très tôt dans la matinée du samedi 29 avril, la délégation de 33 membres du collectif des régions non opérationnelles s’est rendue chez  le chérif de Nioro. Cette délégation était composée des représentants de 8 autres régions non opérationnelles dont la plus lointaine est Douentza, qui était représentée par le président du conseil de cercle, le président de la jeunesse locale et le coordinateur des chefs de quartiers de Douentza.

Après les présentations, le président du collectif Mamba Coulibaly de la région de Bougouni a pris la parole pour faire la genèse du Crnop. Il a donc fini par demander, au nom de l’ensemble des neuf régions, le soutien et les bénédictions du chérif pour le combat que le collectif mène il y a plus d’une année.

Le chérif a écouté avec une attention particulière l’intervention du président du collectif des régions non opérationnelles. Il a manifesté toute sa satisfaction quant à l’initiative. Avant d’ajouter que quand les gouverneurs des régions de Ménaka et de Taoudéni ont été nommés, le préfet de Nioro est venu lui expliquer les raisons pour lesquelles le gouvernement a pris cette décision.

«Pour tout vous dire, depuis le temps du général Moussa Traoré jusqu’à ATT, je pouvais faire de la politique, mais je ne l’ai pas fait. J’ai intervenu pour la première auprès du président ATT quand la loi sur le code de la famille, qui piétinait la religion musulmane, a été votée. Cela a été fait à travers une lettre que je lui ai envoyée. Malheureusement, il ne m’a pas écouté», a-t-il expliqué.

Pour le chérif, son souhait le plus ardent aujourd’hui est de voir opérationnelle la région de Nioro d’autant que le cercle de Nioro a été créé en 1903 et était l’un des plus grands cercles du Mali. Aujourd’hui, à en croire le chérif, Nioro n’est plus qu’un arrondissement et cela est quelque chose qu’il supporte mal dans sa chaire. «Je ne maîtrise pas les lois du Mali, mais je pense que quand on prend une loi, c’est pour l’appliquer. Alors, je m’associe à vous pour demander au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour rendre opérationnelles ces neufs régions», a-t-il conclu.

Après avoir quitté le domicile du chérif de Nioro, une grande foule attendait la délégation du Crnop dans la salle de réunion de l’ancienne maison du peuple. Les interventions ont duré de 10 heures jusqu’à 14 heures. Ce fut alors un moment d’échanges sur la démarche du collectif et le travail que chaque région est en train de faire chez elle.

Unanimement, les neuf régions ont encore réitéré leur volonté à rester soudées jusqu’au bout. Surtout à ne pas aller aux élections locales et régionales si elles n’étaient pas opérationnelles avant ces échéances. Les 16 maires de la nouvelle région de Nioro étaient tous présents. Rappelons que les femmes étaient les plus nombreuses à cette rencontre.

Gabriel TIENOU

Envoyé à Nioro du Sahel

 

Collectif des Régions non Opérationnelles

(CRNOP)

Appel de Nioro

Considérant la loi N°017-2012, portant création des régions de Kita, Nioro, Dioïla, Nara, Bougouni, Koutiala, San, Bandiagara, Douentza, adoptée par l’Assemblée Nationale le 31 janvier 2012 et promulguée par le Président de la République d’alors Amadou Toumani TOURE le 02 Mars 2012 ;

Constatant le non-respect de l’article 04 de ladite loi qui stipule que «la mise en place effective de ces régions s’étale sur cinq (5) ans»;

Considérant les multiples rencontres du CRNOP, sollicitant le gouvernement de respecter le délai prescrit dans l’article 4 de la loi N°017 du 2 mars 2012;

Constatant le mutisme du gouvernement sur ledit sujet que nous qualifions comme un manque de respect à l’endroit de nos populations, aux appels du CRNOP à Bougouni, et à Kita, tenus respectivement le 25 février 2017 et le 25 mars 2017;

A cet effet, le Collectif des Régions Non Opérationnelles (Crnop), au nom de l’ensemble des coordinateurs des chefs de villages ou chefs de quartiers desdites  régions, est venu aujourd’hui à Nioro se confier au Chérif Cheick Bouyé Mohamed Haïdara afin qu’il invite le gouvernement à l’opérationnalisation des 9 nouvelles régions.

 

Fiat à Nioro le  29 avril 2017

Le président du Crnop Mamba Coulibaly

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Ne vous pressez pas, ces régions seront opérationnelles. Alors, je ne vois pas l’intérêt de cette association.

    • non….le lait et le degue de nioro….meilleur au fene et au laka du paradis!!!!!
      SON PARADIS, IL Y ENVOIE , RAPIDO, LES SINGES CROYANTS, LUI…IL EST BIEN ICI, …EXHONORATION D’IMPOTS, CHAMEAUX, CHEVAUX, FORTUNE, ESCLAVES, POUVOIR SUR IBK ET DES DISCIPLES….
      BIEN ET BON TOUT SUR TERRE, SON CREATEUR NE POURRA QUE L’A R R A C H E R LE MOMENT VOULU ….SI NON LUI IL N A PAS BESOIN DE CE S E I G N E U R QUI VEUT LE FAIRE S A I G N E R DE SES D E S I R S T E R R E S T R E S!!!!!

      • 😁😁, effectivement vu sous cet angle, il a raison. Après tout, rien ne lui dit qu’il aura un 1/100 de ce qu’il a ici-bas dans l’au-delà.

  2. … ” Unanimement, les neuf régions ont encore réitéré leur volonté à rester soudées jusqu’au bout. Surtout à ne pas aller aux élections locales et régionales si elles n’étaient pas opérationnelles avant ces échéances. Les 16 maires de la nouvelle région de Nioro étaient tous présents. Rappelons que les femmes étaient les plus nombreuses à cette rencontre… ” … /// …
    :
    Si le Gouvernement vous écoute comme il a écouté les Agents de Santé du MALI et les Syndicat d’Enseignants pendants leur grève illimitée… C’est que, vous n’êtes pas prêts d’être entendus…
    Bon courage… !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here