Ériger Bougouni en région : les populations demandent son opérationnalisation

2

Les jeunes de Bougouni, de Yanfolila et de Kolondiéba ont organisé le dimanche 13 mars 2016, dans la salle de conférence Siraba Togola du Complexe culturel de Bougouni, en collaboration avec les notabilités des trois cercles,  une conférence de presse sur l’opérationnalisation de la région de Bougouni.

Ont pris part à cette conférence, les représentants des chefs de village, des jeunes et des femmes des trois cercles ainsi que ceux du Ganadougou, de Massigui et de Ouélessébougou. Dans le cadre du processus de décentralisation renforcée, l’ex-président de la République Amadou Toumani Touré avait promulgué, le 2 mars 2012, la loi N°2012-017 portant création de circonscriptions administratives en République du Mali.

L’article 4 de cette loi stipule : «La présente loi abroge au fur et à mesure de sa mise en œuvre échelonnée sur cinq (5) ans, à compter de sa promulgation, toutes dispositions antérieures contraires, notamment celles de l’ordonnance N°91-039/P-CTSP du 8 août 1991, déterminant les circonscriptions administratives et les collectivités territoriales».

Quatre ans après sa promulgation, aucune disposition n’a été prise pour rendre opérationnelles les régions de Kayes, Nioro, Kita, Koulikoro, Dioïla, Nara, Sikasso, Bougouni, Koutiala, Ségou, San, Mopti, Douentza, et Bandiagara. Se fondant sur les dispositions pertinentes de la loi N°93-008/ du 11 février 1993 modifiée, déterminant les conditions de la libre administration des collectivités territoriales, les populations de Bougouni, de Yanfolila et de Kolondiéba demandent au président de la République, IBK, de diligenter l’opérationnalisation de ces quatorze (14) nouvelles régions restantes. L’Etat étant une continuité.

Afin de mieux promouvoir leur développement économique et social, elles exhortent le président de la République à tenir compte des réalités socio-culturelles et géographiques locales dans la fixation des limites des collectivités territoriales. À cet effet, ces populations se donnent la main pour constituer l’ossature de la région de Bougouni. La future région comprendra les cercles actuels de Bougouni, Kolondiéba, Yanfolila et les futurs cercles de Massigui, Niéna et Ouélessébougou.

Précisons que le gouverneur fait de la régionalisation un axe essentiel de sa politique de développement économique, social et culturel. Et il souhaite vivement que les nouvelles régions participent aux prochaines élections régionales et soient dotées d’agences de développement régionales pour accompagner le processus de décentralisation.

Gabriel TIENOU/Stagiaire

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Vivement ce projet qui permettra au pays tout entier d’amorcer un nouveau virage à 180°.
    Le Mali est certes pauvre ,mais il faut accepter de reconnaitre que notre grand retard par rapport aux voisins de la sous-région est consécutif au mauvais découpage administratif du territoire national.
    L’équipe sous ATT avait bien réfléchi maintenant il revient au Manden MASSA de valoriser la mesure .

Comments are closed.