Kita-Sefeto Ouest : Mohamed Tounkara, le Député semeur du désordre

0

SEFETO OUEST est une commune rurale du cercle de Kita. En ce lieu, une nouvelle pratique a pris forme il y a de cela quelques mois. L’installation d’une nouvelle station, La Radio  ‘’La Voix du Kaarta’’ qui devait servir de canal d’information s’est inscrite dans une autre dynamique contribuant du coup  à la désinformation, à l’intoxication. Et le maitre d’œuvre de cette pratique n’est autre personne que le Député Mohamed Tounkara. Il a fait de ce canal d’information  un  instrument de propagande, de diffamations à l’encontre de toutes figures politiques, administratives qui s’interposent à sa vision de destruction de  toutes les valeurs sociales au nom simplement de sa carrière politique.

Dans sa folle aventure, il s’en est attaqué à plusieurs personnalités de la localité parmi lesquelles le maire sortant de SEFETO OUEST, Monsieur KOTO TOUNKARA. Ce dernier dans une lettre d’information, en date du 29-08-2016, adressée au Préfet du cercle de Kita avec ampliations aux : Sous-Préfet, justice, Brigade territoriale, ressortissants de SEFETO en Europe, AMM,  ARCHIVES,  explique les pratiques peu orthodoxes du Député Mohamed TOUNKARA.

‘’ Monsieur, j’ai l’honneur de venir très respectueusement auprès de vous par la présente, vous transmettre les faits suivants. Il s’agit bien des diffamations et discrédits jetés sur le Maire de la Commune Rurale de SEFETO-OUEST et ses conseillers’’

Ces accusations à l’endroit du Député Mohamed Tounkara sont véhiculées, comme indiqué dans la lettre, sur La Voix du KAARTA. Et ainsi, cet instrument d’information, d’éducation, de sensibilisation s’inscrit   dans la volonté du député en s’attaquant gratuitement aux adversaires politiques mais aussi les autorités administratives sur place.

Pour preuve de diffamation, le Maire sortant cite ‘’ le lundi 23-08-2016 a été diffusée sur la Voix du Kaarta une interview du député dans laquelle il nous dénigre et qualifie le Maire d’incompétent et croupion, tout en associant encore les autorités suivantes : les gendarmes, les Eaux et Forêts, les juges et le Procureur de la circonscription administrative du cercle de Kita’’.

Dans la même interview, le député accuse le maire d’être responsable de l’exacerbation du litige entre Diougounté et Nafadji qui a fait des victimes. ‘’ Encore, il ajoute que si ce n’était pas mon incompétence, que je pouvais empêcher les massacres survenus entre Diougounté et Nafadji le 10 juillet 2016’’.

Le Plaignant, Monsieur le Maire, a tenu à faire ressortir les démarches qu’il a entreprises à l’époque dans le but de résoudre ce problème.  ‘’ Il n’a pas tenu compte des efforts  et multiples tentatives de réconciliations que j’ai eu à fournir dans ce litige terrien depuis le début du conflit en 2008 jusqu’à nos jours.

Mes premières interventions de négociations à propos du litige terrien sont :

La première réunion de négociation  entre  les deux parties a eu lieu à SEFETO le 29-12-2008 ; la deuxième s’est tenue le 01-01-2009 à NAFADJI au cours de laquelle il y a eu un consensus favorable pour un silence…’’

Malgré ses interventions pour endiguer la tension, subitement, l’affaire s’est transportée devant le tribunal de Toukoto et de là à la cour d’appel de Kayes ensuite la cour suprême de Bamako. A ce niveau aussi, le Maire a mené plusieurs démarches en associant les députés de Kita.

‘’ Au vu et au su de tous ces procès, j’ai encore mené d’autres négociations en associant les députés de Kita et l’honorable Gossi Dramera député élu à Bafoulabé qui a répondu à mon appel et s’est rendu sur le terrain avec les représentants des villages environnants de la localité du KAARTA sous l’égide de la délégation communale de SEFETO-OUEST. Après des échanges durant toute la journée, nous nous sommes séparés sans indice d’entente, mais mon cœur resta toujours animé d’espoir’’.

Malgré tout, dans la lettre le maire précise que les négociations ont toujours continué. ‘’La dernière rencontre de négociation fut celle de Sorontiguila le 13-04-2016 où il y a eu un consensus salutaire’’.

L’honorable Tounkara tente de raviver le feu

La lettre précise toujours qu’après toutes ces démarches, le député Tounkara depuis la France a tenté de remettre en cause les conclusions de cette longue négociation au sujet du litige qui oppose les deux villages.

‘’ Après tous ces efforts, il y a eu une déclaration du député Mohamed Tounkara sur la Voix du Kaarta, ladite déclaration a été enregistrée au cours de son voyage en France qualifiant la grosse que  détenait Diougounté comme faux document établi par de juges incompétents recrutés dans la rue’’.

Des propos qui donnent lieu à des affrontements meurtriers

Selon toujours la lettre, les propos du député sur la Voix du Kaarta ont suscité de vives tensions donnant lieu à des affrontements meurtriers au grand regret du Kaarta, des autorités et de tout le Mali.

En fin, le Maire a sollicité le Préfet à prendre des mesures drastiques pour mettre la Voix du Kaarta  dans les règles de l’art.

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here