Kodié cercle de Yelimané : Polémique autour d’un forage

0
37

Pendant que de nombreux villages du pays se battent pour avoir de l’eau potable, à Kodié, le chef de village s’oppose à la réalisation d’un forage censé changer la vie des habitants.

 

Kodié, un village de la commune rurale Guidimé, dans le cercle de Yelimané, fait parler de lui à propos de la réalisation d’un forage. Il nous est revenu que les ficelles de la polémique sont tissées à partir dela Francepar des ressortissants du village partagés en deux clans et qui se rivalisent. Et malgré l’intervention des ministres de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, dela Défenseet des Anciens, dela Justice, Garde des Sceaux, la tension reste vive dans le village. Le déploiement des forces de l’ordre n’a rien changé à la détermination des habitants à en découdre. D’autant plus que le chef de village a pris fait et cause pour une tendance et empêche du coup la poursuite des travaux qui sont pourtant nécessaires et salutaires pour le village.

 

Dans cet imbroglio, c’est le juge de Yelimané Bamassa Sissoko qui a été mis à contribution pour donner raison au chef de village de Kodié alors que le ministre Kafougouna avait ordonné aux deux parties de continuer chacune à son niveau ses travaux. Le comportement du chef de village a même poussé le premier partenaire espagnol à abandonner ce projet de forage. Ce qui n’a pas découragé le groupe de Bassirou Koita en France de cotiser à hauteur de 23 millions pour doter le village d’un système d’adduction d’eau. C’est pourquoi, l’association malienne pour la recherche et le développement, connue pour son rôle dans l’édification d’une justice sociale, est rentrée dans la danse. Son responsable Hamidou Ba cherche à trouver une porte de sortie afin que le village retrouve sa quiétude d’antan. D’où le cri de cœur lancé pour que les travaux puissent évoluer au bénéfice aux habitants du village, qui manquent cruellement d’eau potable.

En tout cas, à en juger aux explications et précisions données par les ressortissants du village à Bamako, la situation risque de compromettre la paix sociale dans la localité.

Mahamane Cissé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.