Meeting des «pieds nus» à Ségou : la paix et la crise malienne au cœur des échanges

1
Meeting des «pieds nus» à Ségou : la paix et la crise malienne au cœur des échanges

La secte islamique «les pieds nus», à travers l’association HASBOULA (corde de la droiture et de la vérité), a tenu à Ségou, le samedi 11 mars dernier, un meeting d’information et de sensibilisation, dans la grande salle Mieru Ba de Ségou. Avec à leur chef spirituel Cheick Ibrahim Kalilou Kanouté et comme invité Youssouf Mohamed Bathily, connu sous le surnom RAS-BATH, «les pieds nus» ont traité de la crise malienne, de la paix et de la sécurité, selon les saintes écritures.

Ils étaient nombreux les disciples de Cheick Kalilou Kanouté, à écouter les exposés des éminents conférenciers et de celui de l’invité de la conférence, RAS-BATH. Parmi les conférenciers, il faut noter la présence des imams et prêcheurs, Salif Traoré de Bougouni et Kalilfa Sidi Modibo Kanté de Koutiala.

C’est dans une salle bien pleine de Mieru Ba que ceux-ci ont exposé toute leur connaissance des raisons de la crise malienne. Malheureusement, les autorités administratives, politiques, religieuses de Ségou ont toutes boudé ce meeting des «pieds nus». Leur absence a démontré à suffisance la discrimination et la stigmatisation dans lesquelles cette secte est plongée dans le monde de l’islam au Mali. Si à d’autres activités de certains groupements religieux, les autorités administratives de Ségou sont fortement représentées, tel n’a pas été le cas, lors de ce meeting «des pieds nus».

Pour cette activité des «pieds nus», la représentation des autorités politiques de Ségou était insignifiante. Seul Tiemogo Diarra, conseiller chargé de l’état civil à la mairie secondaire de Hamdallaye, était de la partie. Ce dernier aussi, juste après son intervention, a déserté la salle au grand désarroi des «pieds nus». Que les autorités administratives et politiques soient absentes de cette conférence religieuse, peut être compréhensible, mais comment imaginer une seconde que les autorités chargée de la gestion religieuse à Ségou n’y prennent pas part ? Pourtant, tel fut le constat dans la salle. Aucun représentant du Haut conseil islamique à travers sa délégation de pouvoir à Ségou n’était présent dans la salle. Ne vous trompez pas. Toutes ces autorités ont reçu une lettre d’invitation des «pieds nus». Pire, les «pieds nus» de Ségou étaient même obligés de mettre en marche un groupe électrogène pour pouvoir faire leur meeting.

Selon les disciples de Cheick Ibrahim Kalilou Kanouté, cette situation ne les a pas surpris. D’après eux, au Mali, les adeptes de la vérité et de la droiture ne mobilisent guère les gouvernants. «Il faut avoir du matériel et de l’argent, pour voir ces gens-là faire la queue derrière soi-même, même si cela va à l’encontre de la vérité».

Malgré tout, «les pieds nus» ont fait des bénédictions pour le retour de la paix et de la sécurité au Mali. Aussi, ont-ils prôné l’entente entre tous les leaders religieux du Mali. Par ailleurs, «les pieds nus» ont expliqué à l’assistance l’idéologie de leur secte.

Douba DEMBELE

PARTAGER

1 commentaire

  1. 1- Une des raisons qui démontrent que la tolérance c’est bien et prêché s’il s’agit de défendre ses propres avantages et dés qu’il s’agit de l’autre on le devient moins…

    2- C’est ce qui explique l’absence de tous ces autorités gouvernementales et représentatons religieuses du pays, parce que les “Pieds-Nus” n’ont rien à les offrir matériellement. Pourtant c’est des Maliens et même s’ il existe une certaine stigmatisation de cette secte, il revient en premier lieu à nos institutions et cultes religieux d’expliquer de quoi il s’agit, expliquer suppose qu’il faut les écouter, les entendre d’abord…

    3- Cette manière d’exclure, de stigmatiser, de boycotter est non seulement un manque de respect pour la personne humaine, une fuite de responsabilité dont sont coupables nos autorités comme toujours, mais et surtout de la pure ignorance, parce que même contre la bêtise, on lutte avec l’intelligence. Et là il s’agit de religion: toutes les religions sont des sectes qui ont réussi.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here