Mopti : Finalisation de la stratégie der et du plan d’investissement régional

0
0

Depuis le lancement officiel, le 10 octobre dernier à Mopti, du volet « développement économique régional » (DER) du Programme d’appui à la réforme administrative et au développement économique régional (PARADDER) dans les régions de Mopti, Ségou, Gao, Tombouctou et Kidal, les membres de la plateforme multi-acteurs constituée pour la mise en œuvre de ce programme en 5ème Région s’activent à doter la région d’une stratégie DER assortie d’un plan d’investissement régional.

Après les ateliers d’identification des trois filières prioritaires de la région (bétail, viande ; poisson et tourisme/artisanat) et d’élaboration des orientations stratégiques et de projets d’investissements structurants productifs, les acteurs se sont retrouvés une quatrième fois pour la finalisation de la stratégie DER et du plan d’investissement régional. Organisée par l’Assemblée régionale en collaboration avec le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT), la session a permis de discuter et valider à l’interne les orientations stratégiques et les projets d’investissements structurants productifs à proposer à l’approbation du comité régional d’orientation de coordination et de suivi des actions de développement (CROCSAD). La soixantaine de participants représentant services techniques, partenaires techniques et financiers, secteur privé et collectivités territoriales, ont amendé et adopté le rapport de l’atelier plate-forme 3 présenté par Mme Sidibé Mariam Traoré, conseillère technique à l’Assemblée régionale de Mopti. Ils ont analysé le document « Stratégie de développement économique régional de Mopti ».

Ce draft de 48 pages définit, entre autres, les stratégies de développement économique régional DER, les visions, les orientations et les axes stratégiques, les programmes de la stratégie DER. Il prend également en compte les projets de mise en œuvre des programmes, les projets d’investissement structurants (public) et les projets d’investissement productifs (privé, public-privé). La mise en œuvre de ce programme permettra d’atteindre des objectifs de développement fixés par la région à l’horizon 2035 dans son schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT). Ce schéma vise à bâtir « une région paisible, sécurisée au plan alimentaire, désenclavée, industrialisée et intégrée dans la sous région dont l’élevage constitue le socle de l’économie, s’appuyant sur une agriculture et une pêche performantes dans un environnement durable ». Selon le 1er vice président de l’Assemblée régionale, la décentralisation donne à la collectivité région la responsabilité de l’articulation des stratégies du développement régional grâce à la mise en cohérence des planifications et à la mise en place du cadre de référence des actions de développement.

Abdoulaye Garba Maïga a expliqué que la démarche de l’assemblée et de son partenaire PACT concourt à la mise en œuvre du programme de renforcement de leurs capacités pour la maitrise d’ouvrage du développement économique régional qui correspond à l’objectif du PARADDER. La stratégie « développement économique régional » est l’un des premiers produits d’accompagnement du PARADDER qui implique tous les acteurs à travers son processus d’élaboration participatif et itératif au cours des rencontres de concertation inter acteurs. Les travaux de l’atelier qui étaient présidés par le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Mamadou Gaoussou Traoré, se sont déroulés en présence de la coordinatrice du PACT, Mme Cissé Djénéba Sow, et d’une équipe d’experts du cabinet Kéné conseils.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.