Programme d’actions gouvernementales: Le général Sada Samaké sur le terrain

1
Programme d’actions gouvernementales:  Le général Sada Samaké sur le terrain
Le général Sada Samaké

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (MIS), général Sada Samaké, accompagné d’une forte délégation, effectue  du 12 au 14 octobre 2014, une visite de terrain dans la ville de Kayes pour évaluer  le Programme d’actions gouvernementales (Pag) dans cette région.

Pour atteinte des objectifs du Pag, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, accompagné des directeurs généraux de la police et de la gendarmerie nationales, du chef d’état-major de la garde nationale et plusieurs membre de son cabinet, effectue une visite de terrain dans la ville de Kayes. L’objectif de cette visite est, selon le ministre Samaké, est de répondre au souci d’échanger avec les autorités administratives de la région de Kayes sur les réalités du terrain et d’engager avec elles les solutions aux préoccupations de la nation afin d’envisager les perspectives  selon les orientations du Pag dans le domaine de l’administration territoriale et de la sécurité

Après l’accueil chaleureux de la délégation ministérielle par le gouverneur de la région, le colonel Salif Traoré, et la salutation des notabilités, le ministre s’est entretenu, tour à tour, au gouvernorat de Kayes, avec les représentants de l’Etat de la région de Kayes et les différents services de sécurité. Aussi, il a saisi l’occasion pour rendre visite aux deux équipes d’enrôlement du Ravec de la ville de Kayes.

Au-delà de ces entretiens, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Sada Samaké a échangé avec les  cadres de la région sur  les élections communales et régionales ; le renouvellement des conseils de village, de fraction et de quartier ; la gestion de l’état civil ; l’achèvement et la pérennisation du Ravec ; la situation sécuritaire ; la vie administrative et le retour de l’administration dans les différentes localités du nord du Mali et les infrastructures et l’exercice de la tutelle exposés par les autorités compétentes.

Le ministre a rassuré lors de ses rencontres avec les différentes cadres, qu’il mettra tout en œuvre pour mieux exécuter son contrat de perfectionnement auquel il s’était engagé. Il s’agit la lutte contre la corruption ; la mise en œuvre des recommandations des états généraux sur la décentralisation ; la réforme du processus électoral ; la sécurisation des personnes et de leurs biens et le retour effectif des déplacés et réfugiés de la crise du nord. Pour cela, il a sollicité l’engagement de tous les services afin de faire une réussite ces missions.

Il a saisi l’occasion pour remercier et encourager les populations de la région de Kayes pour leur soutien en faveur de l’armée. Il a aussi profité de cette occasion pour renforcer la capacité de mobilité de la police, de la gendarmerie et de la garde de Kayes en les dotant chacun de 3 pick-up.

Le gouverneur de la région de Kayes, colonel Salif Traoré, a profité de cette visite du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, pour faire le point sur la situation sécuritaire et administrative de la région tout en lui soumettant des difficultés auxquelles elle fait face dans l’exécution de ses missions.

Youssouf Coulibaly       

PARTAGER

1 commentaire

  1. Merci mon général et à vos devoirs. Cette prise de contact est salutaire à plus d’un titre. Primo, il faut redonner confiance aux forces de police et secondo rassurer la population de la présence de l’autorité de l’Etat à leur côté pour lutter contre la corruption et les dérives de certains agents qui ont peu conscience de leur noble tâche de protection des personnes et des biens. Car, soutirer les petits 1000F CFA est contraire à la déonthologie de l’agent assermenté. Et le ministre Sada SAMAKE demontre par A+B qu’il ne cautionne pas de telle pratique. La population doit l’aider dans ce sens tout en acceptant de se mettre en règle afin de ne pas donner un pretexte aux agents ripoux. L’efficacité d’une Police est conditiopnnée à l’esprit de civisme des populations. Malheureusement dans notre pays, tout le monde crie au voleur, à la corruption et à l’arbitraire mais personne ne veut dénoncer. VIVE LA REPUBLIQUE.

Comments are closed.