Projet nutrition-hygiène dans la région de Sikasso : L’USAID met à la disposition des l’ONG Save the children et SNV une enveloppe de 4, 5 milliards de F CFA

0
Sikasso
Au centre le gouverneur de la région de Sikasso, Mamadou Diaby

Le gouvernement  des Etats-Unis à travers  l’Agence américaine pour le développement international (USAID) vient de lancer un important projet  dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement dans la région de Sikasso. D’un montant de 4,5 milliards de F cfa, le projet  sera mis en œuvre dans 1 200 villages des districts sanitaires de  Niena, Bougouni, Kadiolo, Koutiala et de Kignan. Il a une durée de vie de 5 ans et sera exécuté par le consortium Save the children et SNV.  Le projet a été lancé le vendredi 28 mars par le gouverneur de la région de Sikasso, Mamadou Diaby.

  Reconnue comme la vache nourricière du Mali, la région de Sikasso est confrontée à un problème de malnutrition depuis plusieurs années. Et les chiffres attestent ces propos.

 Le rapport provisoire de l’enquête de santé et démographique V relève qu’à Sikasso le taux de l’insuffisance pondérale est de 27%  et celui de la malnutrition chronique tourne autour de 39,90%. Par ailleurs, la malnutrition aigüe  est de 13%. Dans sa présentation linéaire,  le directeur du projet USAID nutrition et hygiène, Save the Children Mali/Guinée, Gerald Zafimanjaka a fait savoir que Sikasso est excédentaire en matière de production agricole. Pour la campagne agricole 2013-2014, plus de 820 327 tonnes de céréales ont été produites. Le taux élevé de la malnutrition souligne-t-il est dû, aux pratiques inadéquates sur l’alimentation des enfants et des femmes sur tout le territoire.

Le projet qui vient d’être lancé permettra d’améliorer l’état nutritionnel des femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de deux ans. Il ciblera 13 000 femmes en âge de procréer, 53 000 enfants de moins de 2 ans et 1 000 exploitants agricoles à faibles revenus et 40 champs écoles paysannes. En plus il visera 2 600 agents communautaires et prestataires de service de santé et d’agriculture et 8 agents vulgarisateurs agricoles. L’événement a enregistré la présence du gouverneur de la région de Sikasso, Mamadou Diaby, de la représentante de l’USAID, Fatoumata Ouattara, du Directeur pays de Save the children, Raphael Sindaye. Étaient aussi présents le maire de la commune urbaine de Sikasso, Mamadou Tangara et du représentant du conseil régional de Sikasso.

Le Maire tout comme le représentant du conseil régional ont apprécié à sa juste valeur le projet nutrition hygiène dans la région de Sikasso. Selon eux, il permettra d’améliorer le statut nutritionnel des femmes et des enfants. Ils ont remercié le gouvernement américain qui à travers le financement de plusieurs projets contribue à l’amélioration du cadre de vie des populations.

La représentante de l’USAID à la cérémonie a estimé que le projet à pour but de favoriser l’accès des populations à une alimentation diversifiée, à l’eau potable et à de bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement.

L’USAID  à travers la mise en œuvre de ce projet nutrition hygiène compte apporter sa contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations maliennes dans la lutte contre la pauvreté ” a-t-elle précisé. 

 

Des enfants bien nourris dans chaque famille

Le Directeur pays de Save the children, Raphael Sindaye, a pour sa part soutenu que pendant 5 ans, ce projet, va améliorer de façon spécifique et significative  le statut nutritionnel des enfants  et femmes enceintes et allaitantes à travers l’adoption des pratiques améliorées en matière de nutrition, d’hygiène et assainissement. Il affirmera que pour atteindre ces objectifs, des activités intégrées et innovatrices en nutrition et production alimentaire seront mises en œuvre avec une implication effective des communautés bénéficiaires ainsi que les services techniques et l’ensemble de la société civile locale.  Il a surtout rappelé que son Ong travaille depuis 26 ans dans la région de Sikasso. Et la mission essentielle est de créer des changements durables et positifs dans la vie des enfants.  Le gouverneur Mamadou Diaby, dira que les objectifs du projet répondent aux attentes des populations et aux préoccupations des pouvoirs publics. ” Nul ne doute de la pertinence de ce projet qui s’inscrit en droite ligne de la politique sectorielle de santé et dans  l’atteinte des objectifs 4 et 5 du millénaire pour le développement par le Mali ” indique-t-il. Le gouverneur de rassurer qu’aucun effort ne sera épargné pour apporter le soutien nécessaire à la réalisation des objectifs de ce projet.

Ramata TEMBLEY

Envoyée spéciale à Sikasso

PARTAGER