Sadiola : Journées locales de consultation et de communication entre les populations de Sadiola et SEMOS SA

1

L’atelier local de communication et de consultation des parties prenantes avec la mine d’or de SEMOS SA, en prélude à l’atelier annuel, s’est tenu du 07 au 09 novembre 2016 dans la commune rurale de Sadiola. Cet atelier, qui a réuni toutes les couches sensibles de la commune rurale de Sadiola, avait pour but de créer un espace de dialogue entre les différents acteurs concernés ou impliqués par le développement des activités minières à Sadiola et à Yatela.

De 2004 à 2012, l’atelier a été régulièrement organisé une fois par an. Ce qui a permis selon le Directeur Général de la SEMOS SA « d’apaiser les craintes et les inquiétudes exprimées par les communautés résidentes, les associations nationales et internationales sur les impacts négatifs réels ou supposés de l’exploitation minière sur le milieu de vie des populations riveraines » a indiqué le DG de SEMOS SA, par intérim, Jean marais.

Si les multiples décisions découlées de ces ateliers successifs ont considérablement consolidé la paix et la cohésion et ont eu un impact positif sur le développement local, il est au regret de constater selon le Préfet de Kayes, Alou N’diaye, que la crise sécuritaire et le coup d’Etat que notre pays a connu   sont venus interrompre malheureusement l’organisation de cet atelier. « Raison pour laquelle, qu’en concertation avec les acteurs locaux principalement la mairie de Sadiola, il a été décidé de procéder, en prélude à l’atelier annuel de communication et de concertation d’organiser cet atelier avec les acteurs locaux pour échanger sur les conditions et modalités de l’atelier annuel », a précisé le Directeur Général de la SEMOS SA, par intérim, Jean marais.

.Lors de la clôture de cet atelier, le maire de la commune rurale de Sadiola, Mamoudou Macalou,  a lancé un appel pressent aux partenaires de faire en sorte que les actions menées par le Programme de Développement Intégré (PADI) qui sont entre autres la micro finance, le micro barrage, l’alphabétisation, l’agriculture et l’élevage, le renforcement des capacités, la promotion des petites et moyennes entreprises puissent être pérennisées et élargies aux 46 villages administratifs que compte la commune.

Des recommandations fortes ont été faites  entre autres: le développement des stratégies de communications et d’informations pour l’appropriation par les communautés des objectifs et résultats attendus du PADI, la réorganisation et la restructuration du cadre de concertation des acteurs, le renforcement du programme HEY dans les écoles de Sadiola.

D’autres recommandations notamment pour la création au niveau de la commune d’un comité de résolution  des conflits et l’appui à la radio communautaire ont été formulées.

L’atelier annuel de communication et de concertation est prévu au mois de décembre 2017.

Boubacar Niane

PARTAGER

1 commentaire

  1. … ‘ un appel pressent aux partenaires de faire en sorte que les actions menées par le Programme de Développement Intégré (PADI) qui sont entre autres la micro finance, le micro barrage, l’alphabétisation, l’agriculture et l’élevage, le renforcement des capacités, la promotion des petites et moyennes entreprises puissent être pérennisées… ‘ … /// …
    :
    C’est serait bien si on pouvait pérenniser ces actions dans toute la region. Les micros barrages par exemple sont d’une très grande utilité. Moi, je ne réside pas au MALI. J’ai appris que des micros barrages étaient en constructions. Mais que le putsch de 2012 a interrompu les travaux partout et qu’à ce jour ils n’ont toujours pas repris faute de financements. C’est bien dommage. Dans le Cercle de Bafoulabe, si on pouvait retenir l’eau des marécages, des rivières comme celle de ‘ Kétioun ‘ et d’autres, des Cultivateurs pourraient faire plusieurs récoltes dans l’année et même diversifier leurs cultures…?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here