Sciences humaines et sociales : Chercheurs en formation a Tombouctou

0
0

Une formation des chercheurs nationaux et locaux en méthodologie de la recherche et en rédaction scientifique vient de se dérouler à l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba.

Organisée par l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement à travers son projet MLI-015/Manuscrits de Tombouctou, elle a regroupé pendant cinq jours plus d’une trentaine de participants autour des enjeux de la recherche en sciences humaines et sociales : définition, limites, importance, spécificités pour les manuscrits anciens de la région de Tombouctou. Il s’agissait aussi de développer les directives générales pour une stratégie de recherche scientifique. L’assistant chargé du suivi des activités du projet MLI 015, Elhadj Mahamane Soumeila, a souligné la pertinence d’une formation qui se justifie par l’existence de plus de 300 000 manuscrits dans les régions de Tombouctou et Gao, le cercle de Tombouctou comptant à lui seul environ 25 bibliothèques. Pour lui, ce riche patrimoine documentaire peut constituer un facteur de développement économique de paix et de stabilité. La formation a permis aux chercheurs nationaux et locaux d’approfondir l’importance de la recherche scientifique. C’est pourquoi à l’issue des travaux, ils ont recommandé l’augmentation du temps de formation, la dotation des chercheurs en ordinateurs et une meilleure attention aux archives du gouvernorat.

Moulaye Sayah (AMAP – Tombouctou)

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.