Ségou-Sikasso-Kayes : Moussa Mara en mission d’implantation de son parti

2

SEGOU-SIKASSO-KAYES : Moussa Mara en mission d’implantation de son partiPlus qu’une simple visite officielle dans les zones de production des Offices du Niger et Riz Ségou, la tournée du Premier ministre Moussa Mara, a été un énième mouvement de renforcement des instances régionalesde son GIE politique, devenu, par la force des choses, parti de la mouvance présidentielle.

Avant de développer les faits et gestes de la fin de semaine dernière, faisons un flash-back sur la mission «d’éclaireur» organisée par le Premier ministre, il y a quelques semaines.

En effet, nous sommes fin août 2014. Dans les jardins du centre d’accueil de l’Office du Niger, «Delta», un Conseiller à la Communication du Premier ministre et non moins homme de caste, fait, subitement, son apparition alors que la délégation du Ministre du Développement Rural prend sa pause déjeuner. Très discrètement le «Conseiller passe-partout» se glisse parmi les invités, déjeune et disparait.

Interrogé, plus tard, par un des membres de la délégation ministérielle, le Conseiller lâche le morceau : «nous sommes là pour une mission pas très officielle…disons politique. Le PM vient dans quelques jours et nous devons toucher les politiciens pour lui réserver un accueil chaleureux.

Nous avons, naturellement, apporté des cadeaux, car la traditionnous le conseille». «Cadeaux» ? Ce sont plusieurs millions de FCFA, 36 selon nos sources, et des tonnes de dons en nature que le parti Yelema a envoyé avant que  Moussa Mara n’arrive dans la zone, le week-end dernier.

Et le week-end dernier, le Premier ministre n’a pas lésiné sur les moyens. Il a tout d’abord mis son service de communication en branle pourrenforcer le maillage du parti Yelema. En plus de la Cellule de la Primature, il a amené dans ses valises une agence de communicationqui travaille pour son compte.A Ké-Macina, et partout il est passé, c’est la nuit que «les vraies missions» du PM ont commencé, avec des interminables rencontres.

Au fait, depuis qu’IBK a nommé Moussa Maraà la Primature, il n’a cessé d’utiliser les moyens de l’Etat pour implanter son parti à travers le pays. Très rusé, sur Internet, Moussa Marause et abuse de tous les astuces. Sa Cellule de Communication ne communique que pour le parti. Il y a quelques semaines, un mouvement dénommé «Ensemble nous sommes un peuple»et fortement soutenu par des gadgets, a submergé le Mali et était partout sur Internet. Vérification faite, les promoteurs de cette démarche, qui prétend rassembler le peuple malien, sont au sein de la Cellule Communication de la Primature.

Lors des voyages à Kayes et Sikasso, les rencontres avec les cadres des régions se sont vite transformées en meeting, avec des banderoles à la gloire du parti Yelema.
Après la gifle de Kidal et l’énorme gâchis qu’il a causé à toute la nation, Mara est devenu infréquentable pour les gens du Nord du Mali.

L’opportuniste attend, certainement, la bonne occasion pour se glisser à travers la brèche. Comme il l’a toujours fait, depuis le coup d’Etat de mars 2012.
A suivre.

A. Traoré

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. vraiment il y a trop d’imbecile qui travail dans la presse malienne.
    ENSEMBLE NOUS SOMMES UN PEUPLE est l’initiative de PATMALI une agence de l’USAID. Ho honte à toi racaille de banlieue A. Traoré

  2. Merci aux autorités de mettre en place rapidement un organe de contrôle pour ce genre de journaux.
    La bassesse n’est plus à démontrer dans ce journal, oui c’est pour un Politicien, mais merci de garder la ligne conduite et la déontologie journalistique au moins.
    Un homme de castre de mérite-t-il pas une place dans notre pays?

Comments are closed.