Visite du ministre de l’Energie et de l’eau dans la région de Kayes Les populations de Nioro du Sahel, le Chérif Bouyé Haidara en tête, satisfaits de la desserte en eau et en électricité

0
Visite du ministre de l’Energie et de l’eau dans la région de Kayes

Du jeudi au samedi derniers, le ministre de l’Energie et de l’eau, Mamadou Frankaly Kéita, à la tête d’une importante délégation, composée des PDG de la Somapep-sa et de la Somagep-sa, des directeurs nationaux de l’Energie et de l’Hydraulique, et plusieurs de ses proches collaborateurs, s’est rendu à Diéma, Kayes et Nioro du Sahel.  Objectifs : s’assurer que le dispositif mis en place pour faire face aux difficultés, fonctionne normalement et visiter les chantiers en cours. Si quelques difficultés restent à satisfaire à Diéma et à Kayes, à Nioro du Sahel, par contre, les populations, le Cherif Mohamed Ould Checknè Hamaoula dit Bouyé Haidara en tête, ont exprimé leur grande satisfaction. Pour cause, ont-elles dit, elles-mêmes, la pénurie d’eau et le délestage ne sont plus que de vieux souvenirs.

La problématique de l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité est une préoccupation majeure pour le gouvernement. Les défis étant énormes et les attentes grandes, le gouvernement du Mali, à travers le ministère de l’Energie et de l’eau, a entrepris des actions permettant d’apporter des solutions pérennes à l’ensemble des problèmes qui concernent les secteurs de l’eau et de l’électricité. Cela, à travers la mise en œuvre des schémas directeurs qui sont déjà disponibles pour résoudre définitivement ces problèmes qui sont des problèmes de vie.

Diéma : Le problème d’électricité résolu, bientôt pour celui de l’eau

Première étape de cette visite ministérielle, le système d’adduction d’eau potable de la ville de Diéma a été réalisé en 2007 sur financement de l’Agence française de développement, dans le cadre du projet AEP 21 centres Nioro et Diéma. C’est le ministre de l’Energie et de l’eau, Mamadou Frankaly Kéita, qui a dépeint la situation de Diéma, une localité dont la croissance démographique est rapide de par sa position de carrefour routier. Pour le ministre, il y a quelques mois, les populations de Diéma étaient confrontées à un problème d’eau et d’électricité. Avant de poursuivre que la mise en service de la nouvelle centrale hybride permettra de garantir la continuité du service à Diéma pendant plusieurs années. Mamadou Frankaly Kéita de révéler que l’administration et une centaine d’abonnés sont déjà raccordées et que ses services procèdent actuellement à l’extension et à la densification du réseau pour que tous les habitants de Diéma puissent accéder aux services de l’électricité. « Pour ce qui est de la desserte en eau, la résolution est en cours. C’est vrai que nous vivons une situation particulière car sur un besoin de 350 000 litres/jour, nous enregistrons un déficit de 100 000litres. Cela est du au déficit de ressources souterraines. Car, si celles-ci étaient suffisantes, on aurait pu alimenter toute la ville avec les installations dont nous disposons » Mamadou Frankaly Kéita dixit. Toutefois, comme solution d’urgence, le ministre a promis qu’il sera procéder à l’équipement d’un forage existant, hérité du chantier de la route Diéma-Nioro du Sahel. Pour ce qui est de la solution définitive, il a fait savoir qu’une étude a déjà identifié des champs captant à une quinzaine de km de Diéma. La réalisation de ce projet, dans les plus brefs délais, permettra de résoudre définitivement le problème d’eau de Diéma, a-t-il promis.

Kayes : Plus de problème d’électricité, janvier 2017 pour la fin de celui de l’eau

Alimentée par la centrale de Manantali, la capitale du rail, Kayes, n’a plus de problème d’électricité. La seule difficulté qui existait était liée au poste d’évacuation de l’énergie. Avec la mis en marche du nouveau poste qui a une capacité de 40 MVA, Kayes disposera désormais d’un excédent car ses besoins sont estimés à 9 MVA. Cet excédent, a rassuré le ministre de l’Energie et de l’eau, est une opportunité d’offrir l’électricité à des quartiers comme Lafiabougou et Kayes Ndi qui n’avaient jamais été couverts et faire l’extension vers d’autres localités et de densifier le réseau électrique de Kayes.  Concernant l’eau potable, il faut noter que la station de Kayes date de quelques décennies. Sa capacité actuelle, a rappelé le ministre Frankaly, est de 11 millions de litres/jour pour des besoins journaliers estimés à 13 millions de litres. C’est ce déficit de 2 millions, a-t-il poursuivi, qui est à l’origine des difficultés de Kayes. Les travaux lancés pour ce faire permettront d’apporter 10 millions de litres/jour, résorber le déficit et faire l’extension vers Lafiabougou et Kayes Ndi. « La fin des difficultés liées à l’accès à l’eau potable pour les populations de Kayes est prévue pour janvier 2017 » Frankaly dixit. D’ici là, une « opération citerne », consistant à aller livrer gratuitement de l’eau potable aux populations jusque dans les quartiers, a été lancée depuis quelques semaines. Lors du passage de la délégation, les femmes ont tenu à exprimer leur gratitude au ministre de l’Energie et de l’eau pour cette marque de solidarité qu’elles ont promis de ne pas oublier.

 Visite du ministre de l’Energie et de l’eau dans la région de Kayes
Visite de Mamadou Frankaly Keita dans la région de Kayes

Nioro du Sahel : Les problèmes d’eau et d’électricité appartiennent au passé 

La dernière étape de cette visite du ministre de l’Energie et de l’eau a concerné Nioro du Sahel. Sur place, le ministre est venu constater de visu que les problèmes ont été définitivement résolus car, la grosse centrale qui vient d’être mise en service a une capacité qui permet de prendre en charge les besoins de NIORO DU Sahel pendant quelques années. Le ministre en a profité pour rappeler que l’ambition affichée est de renforcer cette centrale pour qu’elle puisse alimenter des localités voisines situées jusqu’à 100 km. Pour ce qui est de l’accès à l’eau potable, Mamadou Frankaly Kéita a reconnu que Nioro du Sahel a souffert en début de la période chaude car le déficit était important. « Nous venons de réaliser un forage avec un grand débit. Ce qui a permis de résoudre le problème d’eau à Nioro du Sahel à plus de 80%. C’est pourquoi vous avez remarqué la joie de la population. Nioro du Sahel dispose de beaucoup d’opportunités car on a un autre forage disponible qui ne demande qu’à être raccordé » a conclu le ministre de l’Energie et de l’eau.

De Diéma à Nioro du Sahel en passant par Kayes, le ministre et sa délégation ont visité toutes les installations : centrale hybride et château d’eau de Diéma, station de pompage et de traitement de Kayes, nouvelle centrale thermique et station de traitement d’eau de Nioro du Sahel.

Il faut noter que dans toutes les localités visitées, les femmes sont sorties massivement pour exprimer leur bonheur et leur reconnaissance au ministre Mamadou Frankaly Kéita pour la fin de leurs souffrances. De Diéma à Nioro du Sahel en passant par Kayes, les femmes ont livré le même message de satisfaction. D’ailleurs, lors d’une rencontre improvisée à Nioro du Sahel, la présidente de la CAFO locale, Hiri Maguiraga, a, au nom de l’ensemble des femmes de Nioro du Sahel, exprimé sa gratitude au ministre de l’Energie avant de le rassurer d’accompagner désormais toutes les actions qu’il entreprendra.

Sory Ibrahima COULIBALY

Chargé de Communication du Ministère de l’Energie et de l’Eau

Commentaires via Facebook :

PARTAGER