Yélimané : Le torchon brûle entre les maires de Kirané et de Krémis et l’Association ‘’Yélimané Dagakané’’.

1
Yélimané : Le torchon brûle entre les maires de Kirané et de Krémis et l’Association ‘’Yélimané Dagakané’’.

Le courant ne passe plus entre les maires de Kirané, de Krémis et l’Association ‘’Yelimané Dagakané. Les édiles de la commune de Kirané M. Bréhima Traoré ; de la commune de Krémis M. Bandjougou Dembélé ont porté plainte contre Bakary Diambou, porte-parole de l’association ‘’Yelimané Dagakané’’ pour incitation au non payement des impôts et de trouble à l’ordre public dans cercle de Yélimané a-t-on appris de l’Association. Suite à l’interpellation de Bakary Diambou porte-parole de l’association « Yelimané Dagakané » le 17 avril 2016 par des hommes en uniformes dans le village de Kersigané (Yélimané) ; plus de 350 personnes se sont convergés le lendemain à Yélimané pour soutenir le porte parole. Selon un membre de l’association qui a fait plus de 100 kilomètres « le porte-parole a été arrêté pendant qu’il était en pleine campagne de sensibilisation sur l’importance de l’association dans le Kaniaga. »  Aux dires du porte parole, ’’ je n’ai jamais reçu de convocation et d’un coup deux hommes armés sont arrivés pour m’arrêter. Pour le respect de ce pays et pour nos forces de sécurité, je n’ai pas voulu faire de scandale. Même quand je leur ai demandé le motif, ils n’ont pas voulu me le dire avant d’arriver à Yelimané. Une fois à Yélimané  j’ai appris du juge que j’étais entrain de révolter la population et que j’étais entrain de leur dire de ne pas payer les impôts,  je suis le semeur de trouble dans le cercle. Mes grands-parents payaient les impôts, mes parents payaient les impôts, moi-même je paie mes impôts ; alors je ne vois pas pourquoi je dis  aux autres de ne pas payer. La seule chose que j’ai demandée aux maires est de nous dire qui et qui doivent payer les impôts et à quoi servent les suppléments de 1050 francs que le cercle lui-même s’est imposé pour certains besoins. Si réellement le problème est au niveau des suppléments, je vais vous dire et j’ai des preuves que cela avait été ajouté pour une période de 3 ans mais cela fait plus de cinq ans que nos autorités locales nous forcent à payer. Mais la chose là plus drôle dans cette histoire c’est que ceux qui ont porté plainte contre moi sont invisibles depuis que nous sommes à Yélimané. Ils pensent qu’ils me font peur, non je vous jure que si la population de Yélimané décident que le payement de ces 1050 de suppléments soient arrêtés, il sera arrêté même si je dois perdre ma vie. Mais nous ne sommes pas arrivés à cette étape, qu’ils viennent devant le juge pour qu’on puisse en découdre avec ce problème. Dixit le Bakary Diambou porte-parole de l’association ‘’Yelimané Dagakané’’. ‘’On ne savait pas que les maires pouvaient faire ces genres de choses sans passer par nous les chefs de villages du cercle, si réellement ils sont au service du peuple, a lancé Sadio Niakhaté chef de village et le président local de l’association ‘’Yélimané Dagakané’’. Au moment ou nous mettons sous presse cet article, le porte-parole de l’association poursuit sa campagne de sensibilisation dans le kaniaga. Et aux dernières nouvelles, les deux maires ont quitté le cercle de Yélimané. Nous privilégions la médiation avec nos autorités locales et nous les demandons de nous faire une restitution des années antérieurs pour que nous puissions tous savoir le rôle des suppléments dans les caisses, a conclu le porte parole. Il est à noter que cette même association avait organisé une marche de protestation le 18 août 2015 face aux multiples cas d’injustices et d’abus de pouvoir à l’endroit des paisibles citoyens dans le cercle de Yélimané. Une marche qui s’est soldée par l’emprisonnement de plusieurs de ces membres.

KayesInfos

PARTAGER

1 commentaire

  1. il faut le reconnaittre que si ce n'était pas les sarakolés, surtout de la diaspora, leur population resteraient sous devéloppés. Alors, que les autorités choisissent parmi eux ceux qui doivent travailler avec ces mm populations. Avant ils étaeint analphabètes, de nos jours ce n'est plus le cas, alors ils ne veulent plus se laisser faire. C'est là tout le problème.

Comments are closed.