6ème édition des journées minières et pétrolières du Mali : Un espace d’échanges et d’opportunités

La 6ème édition 2015 des journées minières et pétrolières du Mali (JMP) a démarré mardi 17 novembre 2015 au Cicb. Cet espace du donner et du recevoir, organisé par le ministère des Mines, en collaboration avec AME Trade Ltd, est placé sous le thème : «Accroître la contribution du secteur minier à l’économie du Mali».

0

Troisième producteur d’or en Afrique, le Mali maintient cette position honorable quand bien même notre pays traverse l’une des crises les plus graves de son histoire. Voilà une opportunité exceptionnelle de faire en sorte que le secteur minier contribue de manière significative à  l’économie nationale du Mali. C’est pourquoi, ce rendez-vous des  opérateurs et autres acteurs nationaux et étrangers du secteur minier a été placé cette année sous le thème : «Accroître la contribution du secteur minier à l’économie du Mali». Pour le Ministre des Mines, Boubou Cissé, malgré les défis internes et externes, le secteur minier a rempli son rôle de pourvoyeur de devises et de recettes fiscales. Selon lui, la valeur totale des exportations est restée dans la fourchette des années précédentes, passant de 768, 6 milliards de FCFA en 2011 à 952,6 milliards en 2012, lorsque le cours de l’or était à ce niveau le plus élevé. En outre, il dira qu’à ces chiffres, il faut ajouter ceux de la production artisanale estimés à 60 milliards en 2014 qui donne un total global des exportations minières de plus de 860 milliards de FCFA dans notre pays. « La contribution totale du secteur minier au budget de l’Etat se situe aux environs de 25 % des recettes (or, emprunt et don). Les recettes provenant du secteur minier, toutes catégories confondues, sont passées de 243 milliards de FCFA en 2013 à 254 milliards de FCFA en 2014. Les prévisions de 2015 tablent sur une contribution de 275 milliards de FCFA», se réjouit le Ministre.     Pour sortir de la forte dépendance de la production aurifère et faire en sorte que le peuple malien jouisse davantage des retombées de l’exploitation des ressources du sous-sol malien, le Ministre des Mines dira que son département, dans sa nouvelle stratégie, met l’accent entre autres sur : l’amélioration de la gouvernance et de la transparence dans les industries extractives, le développement des infrastructures géologiques notamment la cartographie en vue de diversifier la production minière, le renforcement du cadre législatif par les reformes institutionnelles. Pour sa part, ces échanges, selon le Premier ministre Modibo Keïta, permettront de rendre la coopération entre le gouvernement et les principaux intervenants du secteur plus efficace. En organisant ces journées minières et pétrolières, l’enjeu du gouvernement du Mali, selon lui, est de faire en sorte que le secteur minier puisse contribuer de manière significative et durable à la croissance économique et à l’amélioration des conditions de vie de nos populations. En outre, il dira que le thème de cette édition est une opportunité exceptionnelle pour approfondir la réflexion en vue de faire jouer au secteur minier un rôle de levier dans la croissance et la réduction de la pauvreté au Mali.

Un espace du donner et du recevoir                               

Plus de 500 délégués, 65 exposants et plus de 50 conférenciers internationaux, régionaux et nationaux, provenant à la fois des secteurs public et privé étaient au grand rendez-vous de cette 6ème édition. Durant trois jours, des experts dans le domaine minier, venus du Mali et d’ailleurs, ont cogité sur plusieurs thèmes. Après la cérémonie d’ouverture, la première journée a été marquée par des séances de débats qui ont porté sur : optimiser l’apport de l’industrie extractive à l’économie nationale, les opportunités d’Investissement dans le secteur minier du Mali, les initiatives visant à promouvoir l’infrastructure et les énergies du Mali, la gouvernance de l’exploitation minière, le secteur minier comme moteur du développement socio-économique, un aperçu de l’exploration de l’or et des projets de production, ainsi que la valeur ajoutée aux programmes d’exploration minière au Mali. Comme dernières activités de cette  édition, un symposium d’une demi-journée aura lieu sur la Sous-traitance locale pour la fourniture de biens et de services aux sociétés minières du Mali. Ce symposium vise à stimuler les entreprises maliennes les plus impliquées dans la chaîne d’approvisionnement de l’industrie minière. Les JMP 2015 mettront également en vedette un salon de partenariat, où 30 projets miniers, à la recherche d’investissement et de partenariat seront annoncés. Le 20 novembre 2015, les participants se déplaceront sur le terrain, pour le lancement d’une nouvelle mine d’or du Mali, Fekola.

Ibrahim M.GUEYE 

 

PARTAGER