Administration publique : Au seuil de la modernisation

1
Administration publique : AU SEUIL DE LA MODERNISATION

Le symposium vise à réfléchir sur les outils, les stratégies et les méthodes pour la modernisation de l’administration publique dans notre pays

Les travaux du symposium sur la modernisation de l’administration publique au Mali ont démarré hier au Grand hôtel sous la présidence du ministre du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky Talla. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence du directeur du Centre africain de formation et de recherches administratives pour le développement (CAFRAD), Dr Staphane Monney Mouandjo, du Commissaire au développement institutionnel, Dr Abraham Bengaly et de plusieurs anciens ministres du Travail et de la Fonction Publique.

La rencontre vise à réfléchir sur les outils, les stratégies et les méthodes pour la modernisation de l’administration publique au Mali. Dans son discours d’ouverture, le ministre du Travail et de la Fonction publique a exprimé sa gratitude aux experts venus de l’Afrique et du Mali qui ont accepté de partager avec les cadres de l’Etat, leurs expériences leur savoir et leur savoir-faire en matière de modernisation de l’administration. Mme Diarra Racky Talla dira que les autorités accordent un intérêt particulier à la promotion d’une gouvernance vertueuse et à la constitution d’une administration compétente, diligente et efficace répondant aux exigences de l’émergence du développement.

Le chef de l’Etat, a-t-elle rappelé, tient à ce que l’administration malienne occupe toute sa place dans l’instauration d’un environnement propice à la mise en œuvre des politiques publiques pour le bien-être des populations. « Au delà des vertus, a indiqué le ministre, l’administration est tenue de s’adapter aux exigences citoyennes. Elle doit s’adapter pour être une administration de développement afin de mieux assumer son rôle de vecteur de compétitivité et de performance. Pour ce faire, elle doit s’appuyer sur des ressources humaines aptes au travail pratiquant la rigueur, rompues à l’assiduité et à la  ponctualité ».

Par ailleurs, le ministre du Travail et de la Fonction publique a invité les agents publics à s’approprier les meilleures pratiques et les outils de la modernisation, notamment l’information adéquate des usagers, la dématérialisation des procédures administratives, la modernisation du système d’archivage et de conservation des données, la généralisation des contrats d’objectifs et de performances, la mutualisation des ressources pour une action  publique efficiente.

Après avoir rappelé les réformes importantes déjà engagées dans ces domaines, Mme Diarra Racky Talla dira qu’il faut aller plus loin. A ce propos, elle a annoncé que son département a élaboré un nouveau programme de réforme de l’administration publique. Celui-ci a vocation de créer les conditions de modernisation de l’administration, du développement de la culture de résultats et de consolidation de la confiance entre l’administration et les usagers.

Dans son intervention, Dr Staphane Monney Mouandjo a indiqué que le choix du gouvernement d’organiser cet important symposium en cette fin d’année 2016,  revêt pour le CAFRAD une importance capitale. Il a noté que la modernisation de l’administration au Mali ne saurait plus n’être qu’un slogan. « Elle est d’abord redéfinition de l’Administration à la lumière des  grands enjeux nationaux et régionaux  d’aujourd’hui et de demain. Elle implique l’invention nécessaire et indispensable d’une vision portée par des hommes et femmes mus par la poursuite de ce nouvel idéal et sur lequel s’aligneront des stratégies des actions et des outils à la fois efficaces et adaptés aux impératifs d’aujourd’hui et potentiellement de demain », a-t-il souligné.

Enfin, Dr Staphane Monney Mouandjo a réitéré le soutien du CAFRAD pour cette heureuse et opportune initiative qui s’inscrit en droite ligne de la démarche amorcée depuis quelques années, à savoir faire des administrations publiques africaines de véritables leviers de développement pouvant accompagner l’émergence économique et sociale.

Durant deux jours, les participants débattront des thèmes suivants : la modernisation  de l’administration publique malienne : enjeux, défis et perspectives ; les tendances en matière de modernisation  de l’administration en Afrique ; les aspects culturels de la modernisation publique ; la modernisation de l’administration publique et la gestion de l’information : rôle des archives physiques et numériques

A.D.SISSOKO

PARTAGER

1 commentaire

  1. Une administration fonctionelle et des Institutions Fiables sont les conditions pour combattre efficament la pauvrete et le sous-developpement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here