Affaire BNDA : Vers d’autres interpellations

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’affaire du détournement présumé de plus de 2 milliards 300 millions au détriment de la Bnda, banque dans laquelle l’Etat détient la majorité en capital, continue à faire son bout de chemin au niveau du Pool économique. La semaine dernière, le Pdg de l’établissement bancaire a passé plusieurs heures entre les mains des inspecteurs de la brigade financière pour des fins d’enquête préliminaire. Selon nos sources, c’est après cette étape qu’un juge d’instruction sera saisi du dossier aux fins, soit d’inculpation, soit de non lieu.

 Qu’est ce qui aurait été dit entre les 4 murs du Pool économique ?

De sources dignes de foi, le Pdg de la Bnda a été convoqué ce jour pour 8 heures, mais l’audition n’allait commencer qu’aux environs de 9 heures 30 pour ne finir que vers 13 heures 30. La brigade financière a souhaité avoir des éclaircissements sur les actes frauduleux commis courant 2008 et ayant occasionné des préjudices matériels de l’ordre de 2 milliards 300 millions de F cfa au détriment de la Bnda, une banque dans laquelle l’Etat est majoritaire en participation. Le Pdg de la Bnda, visiblement troublé par cette nouvelle tournure des choses, n’aurait pas abordé le dossier dans les détails, arguant avoir été blanchi dans cette affaire tant par la Justice que par son Conseil d’administration. Il lui  aurait été rétorqué qu’aucune décision de justice passée en force exécutoire n’ayant été prise sur ce dossier, aussi longtemps que les faits poursuivis n’auraient pas été prescrits, le parquet ou toute autre victime dispose de la possibilité de le rouvrir.

Fautes d’éléments matériels en sa possession, il aurait argué son impréparation par rapport à l’audition, et sollicité et obtenu un autre rendez-vous qui aurait été fixé pour cette semaine. En attendant, il lui a été ordonné de se tenir à la disposition des enquêteurs qui se réservent le droit de l’interpeller en cas de besoin d’où la nécessité de les tenir informés des éventuels déplacements tout au long des enquêtes.

Les mêmes sources nous apprennent que d’autres interpellations seraient en cours de préparation dans la même affaire pour certains présumés complices des infractions. En outre, les enquêteurs n’auraient pas exclu une descente sur site pour d’autres actes postérieurs aux faits révélés dans les rapports de vérification. Wait and see !

Des faits répréhensibles auraient continué bien après les missions de vérification.

Au-delà des marchés de gré à gré ou déguisés comme tels car attribués aux mêmes fournisseurs, le Pdg, son directeur chargé de la logistique et son directeur financier et comptable (le trio déjà épinglé par les contrôleurs il y a trois ans) n’ont pas hésité à franchir le rubicond de la perfidie dans le cadre d’un acte inédit de prise illégale d’intérêt, délit prévu et puni par le Code pénal. La scandaleuse opération s’est déroulée en octobre 2012 et demeure encore pendante à ce jour. En l’espèce, un contrat de bail a été conclu entre la banque, représentée par son Pdg es qualité de preneur et son directeur financier es qualité de bailleur, pour la location d’un bâtiment de ce dernier pour en faire une succursale de la Bnda. Le Pire de tout cela, c’est que ce loyer qui dans une précédente relation de bail était de moins de 300.000 Fcfa a été portée pour «la noble cause» à plus de 700.000 Fcfa avec à la clé 4 années de loyers (soit près de 29 millions Fcfa payés à l’avance pour un contrat conclu sur 5 ans. Au-delà du caractère pénal de l’acte, le simple bon sens aurait suggéré de faire autrement et d’éviter à la Bnda ce qui parait comme un «last straw» pour l’actuelle équipe dirigeante.

Birama FALL

 

SOURCE:  du   6 déc 2012.    

6 Réactions à Affaire BNDA : Vers d’autres interpellations

  1. maiga a souma

    fall, vous etez un grand journaliste, au pool économique on convoque et non interpelle.

  2. MALIKOURAKOURA

    Moussa Diallo reste toujours le meilleur bankier de la place. voici un journaliste qui nous rencontre que des mensonges.Aw ye fara Tè la

    • Miniankaden

      Prouvez nous qu’il a menti: on veut juste des preuve et il en a donné par rapport à ce « scandaleux » bail! :twisted: :cry: :evil:

  3. tienimango

    tout les fonctionaires maliens sont corrompus….

  4. yamas

    Vraiment moussa diallo a déçu sur l’équiquier bancaire malien. peut être un debut de commencement? les autres doivent être dénichés très vite….