AGENCE BDM-SA DE GAO : 1 milliard 40 millions volatilisé !

0

La Banque de Développement du Mali (BDM-SA) traverse une période difficile en ce moment à Gao. En effet, a-t-on appris, le directeur de l’agence régionale de l’agence et le caissier viennent d’être mis aux arrêts pour une affaire d’1 milliard 40 millions.

Le directeur régional de la BDM SA à Gao et son caissier ont été arrêté en milieu de cette semaine pour leur présumée implication dans la disparition d’une somme de 40 millions. En effet, il vient d’être découvert, après contrôle, que 1 milliard 40 millions manquaient à l’appel de la caisse de la succursale de la Banque citoyenne dans la Cité des Askias. Du coup, les enquêtes ont été dirigées vers le premier responsable de l’agence et son caissier. Les deux cadres de la BDM-SA de Gao étaient les seuls à avoir les deux clés du coffre principal de la Banque. Il était donc tout naturel que les premiers soupçons tournent dans leur direction.

Aux dernières nouvelles le directeur et son caissier ont été déferrés à la Maison d’arrêt de Gao et deux autres responsables (directeur et caissier) ont déjà été nommés à leurs places et les enquêtes se poursuivent.

Ceci nous ramène encore à la question de la moralité des agents de l’Etat. Une situation tant décriée par toutes et par tous. Les recrutements se font désormais à travers de simples coups de fil et cela même à des postes haut placés dans l’administration. Le népotisme et la démagogie ont eu raison sur l’honneur, l’intégrité, le professionnalisme et la dignité dans le Mali d’aujourd’hui. L’autorité de l’Etat a disparu et personne ne respecte plus personne. Une situation que le président de la République a dénoncée en début de semaine à l’occasion de la sortie de la 9ème promotion des commissaires à l’école de Police. Il faut le reconnaître ATT, ce jour-là, a volé dans les plumes de ceux qui se servent de lui pour se permettre tout dans ce pays et pour jouer au trafic d’influence. Il a aussi parler de ceux qui refusent de s’assumer en affirmant toujours que " l’ordre est venu d’en haut ". Par rapport à la BDM SA de Gao, aux dernières nouvelles nous apprenons qu’un certain Soumaré vient dêtre arrêté. A suivre.

A MAIGA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER