Agriculture et Tic : Un tandem efficace

0
3

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Bâ a accueilli jeudi une table-ronde des partenaires intervenant dans le secteur agricole et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

La cérémonie d’ouverture des travaux, présidée par le conseiller technique du ministère de l’Elevage et de la Pêche, Mamadou Dougakoro Coulibaly, s’est déroulée en présence du président du G@TIC, Boukary Ba, et de plusieurs responsables et spécialistes des questions agricoles et des TIC. Organisé par le Groupe @griculture et Technologies de l’information et de la communication (G@TIC) en partenariat avec Orange-Mali et l’Institut international pour la communication et le développement (IICD), l’atelier entendait faire connaître le G@TIC et ses membres à travers leurs expériences et initiatives sur l’utilité des TIC dans le domaine de l’agriculture. Il visait aussi à amener les partenaires à prendre en compte les TIC dans les plans et approches d’intervention de soutien au secteur agricole. La rencontre a ainsi présenté le G@TIC, discuté de la synthèse du rapport de l’étude « Etat des lieux des TIC en agriculture au Mali », de l’entreprenariat rural, de la sécurité alimentaire, de l’approche chaine de valeur et des organisations paysannes. Elle a aussi effectué un tour de table des partenaires et procédé à la lecture et à la signature d’une déclaration sur la promotion des TIC dans le secteur agricole. Pour ce qui est du document de travail soumis à l’appréciation des participants et du G@TIC, il retrace l’état des lieux des TIC en agriculture au Mali, les TIC et le secteur agricole, la promotion, l’évolution et la politique nationale des TIC.

La table ronde, a expliqué le président du G@TIC, s’inscrit dans le cadre de l’exécution du plan d’action 2011 de sa structure. Boukary Ba a, par ailleurs, estimé que la rencontre constituait la suite des activités de plaidoyer de G@TIC pour la promotion des TIC dans l’agriculture. L’économie de notre pays, a rappelé le conseiller technique au ministère de l’Elevage et de la Pêche, repose essentiellement sur le secteur rural qui occupe près de 80% de la population active et contribue pour plus de 60% aux recettes d’exportation provenant du coton, bétail et céréales. La contribution du secteur au produit intérieur brut (PIB), a poursuivi Mamadou Dougakoro Coulibaly, a été de 34% entre 2003 et 2007, dont 20,9% pour l’agriculture, 9,6% pour l’élevage, 3,9% pour la sylviculture et 0,9% pour la pêche. Mamadou Dougakoro Coulibaly a relevé que le secteur agricole était essentiellement tributaire des aléas climatiques (surtout de la pluviométrie), des déprédateurs et d’autres épizooties, mais aussi de facteurs externes comme la baisse des cours mondiaux du coton, de l’or, la hausse des prix des hydrocarbures et la crise financière. Il a aussi rappelé que depuis longtemps, les autorités ont décidé de faire l’agriculture le moteur du développement socio-économique de notre pays. De nombreux actes ont été posés dans ce sens, notamment l’adoption de la Loi d’orientation agricole, l’instauration d’une journée nationale paysanne, la création de la coordination nationale des organisations paysannes, la mise en œuvre de plusieurs programmes et projets nationaux de développement de l’agriculture, la construction d’une usine d’assemblage de tracteurs à Samako, la mise en œuvre de l’Initiative riz, etc.

Le Groupe @griculture et Technologies de l’information et de la communication est une association des professionnels utilisateurs des TIC dans le secteur agricole. Il a été créé le 10 octobre 2009 à la faveur d’une assemblée générale constitutive avec l’appui stratégique de l’IICD. Il s’emploie à promouvoir les TIC dans le secteur agricole, sensibiliser, dialoguer, négocier et instaurer un mécanisme d’informations sur les opportunités dans l’agriculture, partager les expériences et valoriser les acquis des membres de groupe.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.